Des nœuds dans mon fil

mercredi 22 octobre 2014

Organisation familiale

Les vacances sont bien là,... et je suis étudiante... une étudiante sans vacances. Depuis le mois de septembre, je me demande comment je vais pouvoir organiser les journées pour que les choses se passent au mieux. Et j'ai eu tort de m'inquiéter.
 
Lundi matin, j'ai emmené avec moi Ambroise, pour rendre vrai le principe selon lequel moins on est de fous, moins on rigole. La matinée s'est très bien déroulée pour tout le monde. L'après-midi, Monsieur Alphonse devait rentrer assez tôt, et je devais partir assez tard.
 
Mardi, c'était ma grosse journée : 6 heures de cours. J'ai envoyé Ambroise et Antoinette à Genève pour voir l'exposition sur le Titanic. C'était une bonne circonstance : lorsque je lui ai tendu le porte-monnaie, elle s'est écriée : "Tout ça ?" Et c'est ainsi que les enfants apprennent le coût de la vie : train pour deux + deux entrées = beaucoup. Partis vers 9 heures, ils sont rentrés -heureux- vers 17 heures !

Pendant ce temps, Anatole et Augustin ont passé la matinée à jouer et à préparer la pizza du déjeuner (avec pâte à pain et coulis faits maison, bien entendu). Ils ont été bien occupés, et j'ai été ravie de rentrer pour mettre les pieds sous la table. L'après-midi, ils ont passé deux heures à la piscine, et nous sommes rentrés en même temps.

Pour le reste, c'est facile : j'avais deux heures de cours de 8 à 10 ce matin. J'avais bien entendu mis mon portable sur silencieux, et j'ai sursauté lorsqu'il a sonné (à ce sujet, ce sont les enfants qui se sont occupés de la sonnerie : ils chantent en chœur la musique du "Grand restaurant" avec Louis de Funès). Ca en a fait rire plus d'un mais nous avons un professeur que rien ne peut perturber. Il a été bien étonné lorsque je me suis excusée à la fin du cours. J'ai immédiatement appelé pour connaître le drame qui devait être survenu : c'était Ambroise qui ne voulait pas prêter son train électrique à Augustin.

Demain après-midi, deux heures de cours. Cette fois je vérifierai à deux fois que mon portable est bien éteint !

11 commentaires:

  1. Tu m'impressionnes Alphonsine et tes enfants aussi. Quelle organisation, quel sens de l'anticipation et du coup quelle obéissance chez tes enfants !
    Je ne suis qu'admiration ( et un peu culpabilité aussi ;-)
    Je n'ose même pas imaginer ce qui arriverait si je décidais de reprendre ainsi le chemin de la fac, et m'absenter pendant les vacances !!!

    RépondreSupprimer
  2. Tu es mon Maître Alphonsine, je ne passe plus un coup de chiffon sur mon miroir de salle de bains sans penser à toi !
    De la méthode, de la méthode ! et je crois savoir aussi, une bonne dose d'humour ... pour encaisser les jours sans méthode ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Wahou ! Quelle organisation ! Mes enfants n'ont pas été capables de rester sages pendant les 2 jours où j'ai travaillé de la maison, histoire d'avoir un œil sur eux... régulièrement, je me demande s'ils seraient aptes à rester une journée seuls sans se chipoter... Je crois que tant que je me pose la question, c'est qu'également, je connais la réponse !
    (Elle est amusante en tous cas ta sonnerie de téléphone... )

    RépondreSupprimer
  4. Tu me mets le tournis.....quelle organisation, je suis en admiration
    Je pense que tu sais que tu trouves des cartes journalière de train a 35frs au secrétariat de l'uni au prix....... où sont les trains ça vaut le coup
    A bientôt j'espère

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai complètement oublié cette possibilité, et je m'en veux. Merci de me la rappeler, je m'en souviendrai la prochaine fois.

      Supprimer
  5. Rho c'est drôle...quand tu vois que moi, avec seulement deux, je n'arrive pas à m'organiser convenablement, je dis Chapeau.
    Une exposition sur le Titatic , quelle chance !!!!!

    RépondreSupprimer
  6. Tu es drôlement bien organisée ! Et moi qui m'imaginais que, tes enfants grandis, tu étais plus cool.

    RépondreSupprimer
  7. Mes enfants étaient déjà grands quand je me suis retrouvée dans ta situation... heureusement ! Je ne crois pas que j'aurais tenu ce rythme très longtemps quand ils étaient petits...
    Il faut absolument que je te raconte un de mes grands moments de solitude : on était environ 60 étudiants dans une salle ridiculement petite avec une prof peu appréciée et crainte de tous pour son autorité. Quand elle a découvert une étudiante en train de dormir au fond de la salle, elle a piqué une colère phénoménale avec cris, gesticulations, etc. qui a duré un bon moment. Alors qu'elle s'était à peu près calmée, elle se tourne vers le tableau pour écrire et à ce moment précis, je reçois un SMS...
    Sauf que, mes garçons m'avaient changé la sonnerie et avaient choisi un sifflement admiratif (tu sais, du style dragueur qui croise une fille)... La colère est repartie instantannément et je crois n'avoir jamais été aussi embarrassée de toute ma vie !

    RépondreSupprimer
  8. Bravo ! Quelle organisation ! C'est pas évident de les occuper quand ce sont les vacances pour eux.... mais pas pour nous!

    RépondreSupprimer
  9. Wahou ! Alphonsine ! Même absente tu gères.C'est du grand art !

    RépondreSupprimer
  10. Rondement mené !
    Tu me crois si je te dis que je ne connais pas cette chanson de film à laquelle tu fais allusion?

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.