Des nœuds dans mon fil

lundi 30 janvier 2017

Dysphasie, comment faire ?


Un enfant muet pendant les cinq premières années de sa vie. Il parle du regard, se fait comprendre par gestes et comprend ce qu'on lui demande. Seules les voyelles ont le droit de s'extraire de sa bouche. Tout son entourage fait des propositions face au contexte : "a". "Que veux-tu ? une tomate, la table, une banane, du fromage..." Nous étions devenus très forts à ce jeu.

Les consonnes sont arrivées avec l'apprentissage de la lecture, à 5 ans, à l'aide d'une méthode gestuelle. Puis l'école (privée) m'a fait savoir que mon enfant n'y avait pas sa place et qu'il fallait trouver une autre solution. Heureusement, j'avais devancé la directrice et décidé de lui faire l'école à la maison. Nous avons travaillé six ans, suite à quoi il a été à nouveau scolarisé avec un an de retard seulement ! Aujourd'hui il est dans une classe à tout petit effectif et poursuit ses progrès.

Si je vous raconte ma vie, ou plutôt sa vie, ce n'est pas par nécessité, mais parce que j'ai mis par écrit toutes les étapes du travail que j'ai effectué avec Augustin. J'ai envoyé mon manuscrit à une maison d'édition spécialisée. Elle l'a refusé au motif que les livres que je cite ont été édités par d'autres éditeurs et que les illustrations doivent être faites par leurs illustrateurs propres (en réalité je n'ai que des photos qui sont indispensables pour comprendre la méthode, et pour peu qu'on cite correctement les auteurs, il n'y a pas de soucis à prévoir avec les éditeurs concernés). Je ne ferai aucun commentaire, ce genre de propos n'en appelle aucun. J'aurais pu écrire un livre-témoignage racontant tout mais ne disant rien, il aurait été édité mais sans grand intérêt.
 

Estimant dommage de garder pour moi ce qui peut être une aide pour d'autres, j'ai décidé de le proposer en téléchargement à partir de mon blog. J'espère sincèrement pouvoir aider des parents qui se trouvent désemparés devant la situation qui leur est infligée. J'en ai entendu des "votre enfant ne pourra pas suivre au CP ; il ne jouera jamais de la musique, ne pourra pas lire les notes ; quant à apprendre les tables de multiplications, c'est inutile, vous perdez votre temps ; il chante sur une seule note, acceptez-le ; pourquoi lui faire apprendre les conjugaisons puisqu'il ne reconnaît pas le verbe, qu'il ne connaît pas leur sens et qu'il ne parle qu'au présent ; vous feriez mieux de lui faire passer des tests de QI, comme ça, si les résultats sont vraiment mauvais (ce qu'ils seront), il aura de la chance et pourra être pris en charge ..."

 
Vous, les parents d'un enfant dysphasique qui avez entendu les mêmes rengaines, qui ne pouvez compter que sur vous-même parce que l'entourage ne comprend rien aux dysphasiques, gardez confiance, armez-vous de patience, et travaillez inlassablement avec votre enfant : avec une bonne prof de chant, il chantera ; avec un bon prof de musique, il jouera d'un instrument ; avec le temps il parlera à tous les temps et saura du coup conjuguer mieux qu'un autre ; avec de la répétition il connaîtra ses tables de multiplication, en travaillant plus qu'un autre, il pourra retenir ses cours de sciences, d'histoire ou de géographie.

Courage, avec de la patience on nivelle les montagnes et on comble les ravins.

Le livre "Comment j'ai aidé mon enfant dysphasique" se trouve en cliquant en haut de la colonne de droite du blog sur l'onglet "Pour accéder au livre" ou ICI.

 
Ce livre n'est pas libre de droits, il est le fruit d'une dizaine d'années de travail. Les citations seules sont autorisées avec mon nom et le nom du blog.
 
 

29 commentaires:

  1. J'ai un collègue dont l'enfant est dysphasique. Je lui en parlerai lorsque l'occasion s'en présentera. Je suis très admirative du travail d'écriture que tu as mené, mais aussi et surtout de ce que vous avez accompli ensemble ton fils et toi! Ca serait tellement chouette qu'une maison d'édition intelligente passe par là...
    Merci pour ta générosité en tout cas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu peux relayer ces idées, et surtout si elles peuvent servir à d'autres, je serais comblée. D'une certaine façon, je n'aurai pas travaillé en vain !

      Supprimer
  2. c'est une grande chance, d'avoir une maman comme toi!

    RépondreSupprimer
  3. Je donne le lien à MD, cela va certainement l'intéresser !

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis pas directement concernée mais votre démarche semble très constructive, je relaye ! Merci de partager cela !

    RépondreSupprimer
  5. Est ce que tu as envoyé le manuscrit auprès d'eyrolle ? C'est possible que cela puisse les intéresser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Je ne savais pas qu'Eyrolle éditait des livres de ce genre. je vais envoyer un exemplaire. Merci pour l'idée.

      Supprimer
  6. Je me suis permis de partager la publication de Mme Panoufle sur facebook, je connais d'autres mamans qui galèrent avec les fameux dys ...

    RépondreSupprimer
  7. bonsoir

    adressez vous a l'imprimerie de Monaco, je pense qu'ils risquent fort d'etre interessés, si vous le desirez je vous donne le nom de la personne a joindre en mail privé. j'espere que vous allez trouvé quelqu'un qui va trouver un reel interet a ce sujet
    bonne soirée Martine 12

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux bien essayer, merci pour votre intérêt.

      Supprimer
    2. Ou le proposer à la Librairie des Ecoles, secteur pédagogie ? Tu as tellement utilisé leurs manuels...

      Supprimer
  8. Je viens de dévorer ton livre... Juste extraordinaire !
    Je ne suis pas concernée mais je réalise avec effarement la somme de travail, de patience +++, d'imagination et de courage qu'il t'a fallu pour arriver à ce résultat. Vraiment, tu as toute mon admiration !!!!
    Une petite question : lorsque vous avez déménagé en Suisse, Augustin a du apprendre l'allemand ? Et apprendre à l'écrire ? Avez-vous du tout recommencer dans une seconde langue ? Et n'y a-t-il pas de conflit/mélange entre les deux ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, ça fait beaucoup de questions ;-)

      Supprimer
    2. Nous avons choisi un canton francophone pour lui éviter ce genre de situation qui aurait été inextricable pour lui. Toutes tes questions se résument en une seule réponse !
      Merci pour ton gentil commentaire, Dominique.

      Supprimer
  9. Se battre, progresser, avancer, ne jamais abandonner et vouloir partager ses avancées...
    chapeau et bravo pour le courage.

    RépondreSupprimer
  10. Holala ! Quel travail Alphonsine , quelle patience, quelle perspicacité et quel amour il t'a fallu. Une fois de plus je suis admirative.
    J'ai téléchargé ton livre , je n'ai pas le temps de le lire de suite, mais je le ferai avec intérêt . Je suis certaine qu'il va m'aider dans mon travail et répondre à nombre de mes questions. merci pour ta générosité et ton partage.

    RépondreSupprimer
  11. quand ma fille squatte mon ordi et qu'elle laisse son compte ouvert ... C'est So, mais Tu m'avais reconnue n'est-ce pas?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je t'avais reconnue, et j'ai ri !
      Merci pour ton gentil commentaire.

      Supprimer
  12. Je suis très émue et je ne regrette qu'une chose: ne pas avoir eu ce livre entre les mains du temps où j'en aurai eu grand besoin!
    Mais il faut avoir confiance, non un enfant dysphasique n'est pas bête, loin de là!(mais que de mauvais souvenirs, vraiment!)
    Vraiment vraiment oh oui.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Non, un enfant dysphasique n'est pas bête". Le problème c'est que souvent l'entourage même proche ou certaines logopédistes ne sont pas d'accord avec cette affirmation ! En plus d'aider l'enfant, il faut lutter contre les autres.
      Merci pour ton passage et ton commentaire de soutien.

      Supprimer
  13. J'ai déjà eu l'occasion de le dire mais je le répète : bravo Alphonsine, tu es une femme de grande qualité et tu as généré beaucoup d'émotion dans les chaumières.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mathilde de redire ici ce que tu m'as dit plus longuement par mail privé. J'espère vraiment pouvoir aider modestement ceux qui en ont besoin.

      Supprimer
  14. Je n'ai pas téléchargé ton livre, mais ton témoignage m'a bouleversée ! Comment trouver la force de lutter à contre-courant de ceux qui "savent"' ou croient savoir comment résoudre les problèmes de dysphasie ? Tu as eu le courage de faire face envers et contre tout pour aider ton enfant. Bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Mais je crois que lorsqu'il s'agit de son enfant, toute mère est prête à faire des prouesses pour l'aider !

      Supprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.