Des nœuds dans mon fil

jeudi 5 janvier 2017

Espèces d'espace (l'agenda ironique)


Carnet paresseux nous propose (CLIC) un truc compliqué à base de texte, d'écriture, d'agenda ironique, de mots, de thème, de sujet, de scrutin, de vote, et bien entendu de délai. Voici ma contribution.

-          Tu as touché mon coude.

-          Tu es sur mon espace.

-          Absolument pas, et d’ailleurs ton pied devrait être sous ta chaise.

-          Je ne peux pas, le chat s’est installé exactement sous mon siège.

-          Enlève-toi, tu n’as pas le droit de dépasser cette ligne.

-          Non, tu te trompes sur toute la ligne, il faut la déplacer de trois centimètres. Et puis, où as-tu pris ce ruban vert ? Dans ma boîte à trésors ?

-          Regarde ta main, tes doigts s’étendent, telles des tentacules pour traverser la frontière. Il faut que tu imagines qu’un mur se dresse exactement sur ce ruban. Interdit de dépasser. Rentre ton coude, rentre tes doigts.

-          Attention, tu vas renverser le bouquet de mimosa.

-          Tu ferais mieux de te consacrer à ton assiette et manger ton hippocampe.

-          N’importe quoi, où vois-tu un hippocampe ?

-          Tu n’as donc pas vu que maman a donné une forme d’hippocampe à ce gâteau ?

La mère de famille, épuisée, coupe court à ces luttes incessantes entre ses enfants, chacun voulant tenir, durant tous les repas, son espèce d’espace qualifié de vital. Elle saisit les quatre coins de la nappe, ouvre la poubelle, la laisse tomber, et clame : « C’est terminé pour aujourd’hui ».

22 commentaires:

  1. bienvenue dans l'agenda! Et un peu plus de lecture!
    J'adore ce dialogue, qui me rappelle bien des choses...je n'avais pas jeté le gâteau à la poubelle, j'étais partie manger toute seule, dans un autre endroit de la maison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais osé débarrasser la table de façon aussi radicale, mais je ne compte plus le nombre de fois où j'ai été tentée de le faire !

      Supprimer
  2. Ça me parle bien tout ça! ! Bonne année Alphonsine ! Merci pour votre blog !

    RépondreSupprimer
  3. Zut je n'ai pas de nappe :-D Je crois que toutes les mamans de plus d'un enfant se retrouveront!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je ne mets pas de nappe, mais on m'a raconté l'histoire d'une mère de famille tellement excédée qu'elle a saisi la table par un coin et qu'elle la soulevée... Le repas était terminé. La seule chose qui m'a retenue à procéder de la sorte, c'est que je n'aurais plus eu d'assiette, et que j'aurais été la seule à nettoyer !

      Supprimer
    2. Exactement!! Je n'ai pas envie d'avoir à racheter des assiettes! celles que j'ai me conviennent très bien! :-)

      Supprimer
  4. Bienvenue dans l'agenda ironique Alphonsine ! j'ai adoré ton texte qui m'a rappelé des échanges avec mes frères en voiture ou à table... et la chute de nappe ! En effet dans la vraie vie, la perspective du ramassage de la vaisselle cassée fait qu'on évite de tout fiche par terre !

    Egoïstement, j'espère que tu auras encore des cours insipides qui t'offriront le temps d'écrire d'autres histoires :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement je suis des cours par correspondance, nous n'avons que deux sessions par an.

      Supprimer
  5. Bonjour,

    Je passe par ici en lisant les participations à l'agenda ironique de janvier.

    Très drôle, ce texte! Et quelle énergie chez la maman! Il en faut avec 6 enfants.
    Bonne soirée,
    Mo

    PS : je n'ai pas compris comment sélectionner un profil pour publier mon commentaire qui est donc resté anonyme.

    Mon compte wordpress est leodamagan
    et mon URL https://leodamgan.wordpress.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peu importe le profil. Merci de ton passage, et de ta signature qui va me permettre de faire ta connaissance !
      PS : Dans la vraie vie, je n'avais pas de nappe sur la table.

      Supprimer
  6. Nappe ou pas, voilà un texte saisissant de réalisme ! ça sent le vécu ! :)

    RépondreSupprimer
  7. Que la mère qui n'a jamais eu envie de débarrasser la table comme cela te jette la première pierre !
    Excellente déclinaison de la consigne, Alphonsine !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  8. Ouh oui! Je connais ça ! Très très bien! C'est justement restitué! Sauf que perso je me mets à hurler, mais bon, ta chute est meilleure!

    RépondreSupprimer
  9. Coucou Alphonsine
    un texte croqué sur le vif ;-) comme le gâteau ?
    Toujours à chipoter et à se tester ces enfants et sitôt seuls ils s'ennuient...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas encore beaucoup testé l'enfant seul... mais j'imagine que la maman finit également par s'ennuyer !

      Supprimer
  10. OUiiii, Bien vu, l'espaça vital me rappelle quelque chose ! Autrement maintenant il y a super Nanny :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf que super Nanny n'est super que parce que ce ne sont pas ses enfants.

      Supprimer
  11. Cet espèce d'espace est le même dans toutes les familles, ça me rassure, le monde n'évolue pas si vite que ça ;-)

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.