Des nœuds dans mon fil

vendredi 6 janvier 2017

2017

Voilà seulement six jours que 2017 a débuté, si les 359  jours qui restent sont à l'égal des 6 premiers, je bénirai cette année 2017 !
 
Après un réveillon très paisible fait de jeux de sociétés et de canapés à composer à son goût, nous avons quitté l'année 2016 pour entrer avec fracas dans 2017, quelques pétards ayant été la cause de ce bruit.
 
Albert et moi avons révisé pour nos examens respectifs, moi le jour, lui la nuit. En arrivant pour prendre notre petit-déjeuner, la chaise était encore chaude.
 
Mes révisions ont été émaillées de visites de voisins qui venaient nous souhaiter une belle année, et accessoirement (pour certains) pour contempler le fruit de nos travaux (le travail  du torchis, les sols, la cuisine nouvelette).
 
Mes examens ont été réussis, mais qu'est-ce que j'ai pu pester (en 2016, je n'ai plus d'occasion de râler en 2017 !) contre l'administration qui ose fixer des examens un 3 janvier.
 
La femme de ménage de l'université a montré une joie surprise devant mon petit paquet de chocolats suisses emportés juste pour elle. Cette femme est incroyable, j'aime beaucoup sa philosophie de vie. Elle est bonne, sereine, rayonnante.
 
Le menuisier est venu procéder aux finitions de la cuisine, la dernière poignée manquante est aux bons soins de la poste (j'y crois, nous sommes en 2017).
 
J'ai rencontré une dame italienne tellement gentille que ça vous arrache des larmes !
 
Hier, j'ai poussé la porte d'un salon de coiffure, absolument au hasard, j'ai été prise en charge par un jeune coiffeur très compétent, je suis sortie ravie de ma nouvelle coupe de cheveux.
 
Je sors d'un rendez-vous chez le banquier. Notre nouvelle banque (la Caisse d'Epargne) qui nous ouvrait grand les bras en janvier 2016, nous a causés plus de soucis en 12 mois que la Société Générale n'avait pu le faire en 10 ans. Personne n'a jamais pu procéder au virement du montant demandé : ce n'était pas la bonne somme, ni le bon compte, ni la bonne date. Le carnet de chèque commandé trois fois ne nous est jamais parvenu (trois exemplaires attendaient dans un tiroir à l'agence)... Je vous passe les soucis et les déboires. Nous avons dû contacter le directeur pour être satisfaits, par chance il nous avait donné sa carte. Bref, c'était plus qu'insuffisant.
 
Et puis, nous avons reçu le nom d'un nouveau contact. J'ai pris rendez-vous, il m'a reçue ce matin. J'avais prévu d'y faire un siège s'il ne me donnait pas satisfaction. Il a été charmant, compétent et complaisant. Et puis, je ne sais pas comment j'ai présenté les choses, mais il m'a présentée à un de ses collègues comme étant une amie du Directeur ! Je n'ai pas eu le cœur de le contredire... A partir de maintenant je sais qu'il sera diligent, d'autant plus qu'il sait que j'ai l'adresse mail de son supérieur !
 
Pour en revenir à mon introduction, ne vous émerveillez-vous pas avec moi de voir ce cumul de choses exceptionnelles en à peine 6 jours ? Je vous (et je me) souhaite une année 2017 se poursuivant sur cette lancée... Quelle vous soit une année de grâces et de bienfaits.
 
 

7 commentaires:

  1. ...si les autres jours sont à l'image des 6 premiers, tu auras eu l'impression de vivre trois années en une... en tout cas je te le souhaite.
    Et toutes mes félicitations pour tes examens...

    RépondreSupprimer
  2. quel magnifique début!
    bravo pour les examens et bonne année, bonne santé à toute la famille

    RépondreSupprimer
  3. "Je n'ai pas eu le cœur de le contredire" comme j'ai ri ! Merci, ça commence très bien en effet, j'en ai même fait la lecture à Sweety !
    Et bravo, pour tout !

    RépondreSupprimer
  4. garde ton bel optimisme toute l'année , et tout sera plus facile , plus léger , accepte tous mes gros bisous pour une année heureuse
    sissi

    RépondreSupprimer
  5. Eh bien début 2017 te réussit je te souhaite que ça dure le reste de l'année.
    Je prends en cours de route les nouvelles de tes travaux mais cela ne m'empêche pas de te féliciter!
    MO

    PS : c'est obligé de toujours prouver qu'on n'est pas un robot?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que oui, c'est blogger qui a mis ça en place. C'est casse-pied, mais je ne peux rien faire. Désolée...

      Supprimer
  6. Joyeuse année, Alphonsine. Que 2017 continue sur sa lancée pour toi et ta famille.

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.