Des nœuds dans mon fil

mercredi 25 octobre 2017

GPS touristique

Il y a deux ans de cela, Monsieur Alphonse m'a offert un GPS. Toute à la joie de ne plus avoir à lui emprunter le sien, je lui ai fait un étui digne de ce nom et réservé la meilleure place dans la voiture.

Nous lui avons trouvé de nombreux avantages, et ne pouvions que nous réjouir de cette acquisition.

Et puis, soudainement, sans crier gare, ce GPS de rêve a subi une transformation aussi soudaine qu'étonnante : il est devenu un GPS touristique. 

Oh, me direz-vous, voilà qui n'est pas si dramatique. Et pourtant... Il choisit la route la plus courte (bien qu'il ne soit pas programmé dans ce sens) entre le point de départ et le point d'arrivée. Il tente alors de nous faire passer sur des chemins agricoles réservés aux tracteurs, il nous mène dans des impasses, il opte pour le col aux mille virages au lieu de la route en ligne presque droite pour nous faire économiser 1 minutes et 47 secondes de route. Depuis, nous faisons demi-tour, nous pestons et râlons, mais rien n'y fait. 

En dernier lieu, il n'a pas été capable de trouver la gare de Mulhouse où nous avions rendez-vous avec Ambroise. Il nous a mené vers la "gare du nord", totalement désaffectée, mais ne nous a pas proposé la "gare centrale" dans sa liste. Heureusement que Monsieur Alphonse a pu rattraper les choses en consultant son Iphone. 

Je n'ai jamais aimé voyager sans carte routière en bon papier. A présent plus que jamais, il me faut retrouver mes anciennes habitudes, pour arriver à pallier l'aspect touristique de ce GPS non contrôlable.

5 commentaires:

  1. GPS touristique ou GPS farceur ? je savais qu'il y avait des lieux très mal renseignés dans lesquels les gens se perdent régulièrement, mais des GPS qui vous incitent à prendre les chemins de traverse, c'est assez inédit...
    Mulhouse... tu me ramènes 30 ans en arrière, quand j'étais lycéenne, au lycée Montaigne...

    Je revois bien la gare et son hall immense... je pourrais aujourd'hui encore en retrouver le chemin sans GPS - s'ils n'ont pas mis des sens interdits de partout ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est bien ça le comble : je connais Mulhouse, j'y ai travaillé. Mais avec les changements de circulation, je me suis dit que ce serait plus facile avec un GPS !

      Supprimer
  2. J'ai ri à la lecture de mon texte. Au printemps passé, je me suis retrouvée dans le sud de l'Italie avec une voiture louée et à l'intérieur un superbe GPS. Il m'a fait le coup de me faire traverser un minuscule village avec des minuscules ruelles où il était difficile de circuler, tout cela pour raccourcir le trajet de 1mn... Quand je suis ressortie du village, j'ai retrouvé la route principale, pestant et maugréant mais remerciant mon ange gardien de ne pas avoir frotté la carrosserie sur les murs des petites maisons.

    Bises alpines.

    RépondreSupprimer
  3. Le GPS nous a rendu de fiers services mais il a eu aussi chez nous son "revers de médaille" quand il a voulu faire passer le camping-car sous un pont trop bas ou sur une route trop étroite.... nous continuons à l'utiliser mais nous limitons notre confiance et consultons la carte en parallèle...

    RépondreSupprimer
  4. je compatis :-)
    il y a de quoi écrire un bouquin, sur les tribulations GPS... vive la carte Michelin!

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.