Des nœuds dans mon fil

lundi 4 février 2013

Elle lit le journal

Depuis hier, j'ai la preuve que ma voisine lit le journal. Attention, j'ai bien spécifié lit le journal, et non survole ou feuillette le journal.

Il ne s'agit pas de ma voisine de droite, celle qui est douée de ses dix doigts, qui sort en un temps record une merveille de sa machine à coudre avec trois fois rien, qui sort par tous les temps sur son vélo bleu en me faisant un grand "coucou" en passant devant la maison, et qui est invariablement souriante et heureuse de vivre.

Il ne s'agit pas non plus de ma voisine de gauche, celle qui a une philosophie de vie que j'essaye de recopier, qui dit "Mon appareil pour écouter les cassettes est définitivement cassé, je ne peux plus écouter de musique, et pourtant j'aime la musique. Mais ce qu'on n'a pas, on n'en a pas besoin", qui est toujours prête à faire un jeu de mots, qui se promène autour du village pour s'aérer, ou qui aère son nez à la fenêtre.

Il s'agit de ma voisine d'en face, celle qui râle lorsque mon portail est fermé à clef alors qu'elle veut déposer sous mon porche un seau de tomates cerises, des salades, des pêches des vignes ou des pommes. Sous des dehors un peu bougon (Elisabeth, promets-moi de ne rien lui dire !), elle a un coeur en or. Mais voilà, elle lit le journal. Elle lit même les petites annonces, à tel point que lorsqu'elle a lu "Corps de ferme rénové à vendre dans le village", le téléphone a sonné vers son frère, sa famille pour essayer de deviner de quelle ferme il pourrait bien s'agir. "Je ne vois qu'Alphonsine... mais pourtant non, ils viennent de terminer les travaux, ils ne vont pas déjà vendre..." N'arrivant pas à trouver la solution à cette énigme, elle a pris le taureau par les cornes...

... Et c'est ainsi qu'à 9 heures 30, le téléphone a sonné chez moi pour avoir confirmation de son esprit de déduction. "Mais vous n'êtes pas heureux ici ? Oh, la, la, je ne vais pas m'en remettre, la journée commence mal. Ca me fait de la peine de savoir que vous allez partir."

Moi, j'ai été étonnée que des gens qui possèdent une maison lisent si attentivement les petites annonces. Parce qu'elle n'est pas la seule, d'autres m'ont dit avoir vu ma maison en vente dans le journal ! Il faut vraiment avoir du temps pour lire même les petites annonces immobilières !


16 commentaires:

  1. Amusant ! Il paraît qu'il y a des gens qui lisent les rubriques nécrologiques de A à Z dans les journaux. Tant qu'à faire, je préfère lire des blogs... c'est plus vivant !

    RépondreSupprimer
  2. C'est ça Albane, c'est plus vivant !
    Chacun ces petites lubies !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai vu mes beaux-parents éplucher l'annuaire téléphonique pour découvrir qui, dans leur village, vendait du bois de chauffage par petites annonces...
    Je te promets qu'il y a des gens qui lisent TOUT le journal local.

    RépondreSupprimer
  4. Comme quoi, lire c'est comprendre.... Moi, je ne fais que survoler le journal.... peut-être que ma voisine vend aussi sa maison..... Quelle tristesse... J'espère que tu trouveras acheteur à ton prix !

    RépondreSupprimer
  5. L'avantage d'une telle perspicacité est qu'Alphonsine peut compter sur sa voisine pour toute enquête de quartier : un vrai détective privé !

    RépondreSupprimer
  6. Mes beaux parents étaient toujours plus au courant de ce qui se passait dans mon village que moi ! Ahhhh, l'envie de savoir toutes les petites choses de tout le monde ... C'est un peu l'esprit concierge, non ? Tu vas regretter les attentions de ta voisine, des pêches et des tomates, la classe !

    RépondreSupprimer
  7. Si je n'avais pas lu TOUTE la rubrique commentaires, j'aurais alors fait doublon avec l'avis d'Albane !
    .. J'ai même une "amie" qui achète le Figaro uniquement pour le carnet du jour !

    RépondreSupprimer
  8. Je lis les annonces immobilières... je ne cherche pas de maison, je ne cherche pas non plus à savoir si mes voisins vont déménager, je regarde la façon dont les gens aménagent et décorent leur maison avec les photos...
    C'est du voyeurisme pur !
    j'ai honte...

    RépondreSupprimer
  9. Non non je les comprend ces gens qui regarde les annonces immobilieres ! Je ne cherche absolument pas a déménager mais j'aime passer de tps en tps sur le site seloger.com, afin de voir ce qui se vend dans ma ville . Et si j'avais du temps chuis sure que je serai meme capable d'aller visiter ! non non promis je ne suis pas folle ! en tout cas je me passionne tjs des histoires d'achat/vente de mes amis !

    RépondreSupprimer
  10. Je crois que c'est simplement "l'esprit village", tout le monde sait tout sur tout le monde... ça occupe j'imagine (cf. "Scènes de Ménage" les parents de Chloé qui habitent à la campagne) !

    RépondreSupprimer
  11. incroyable ta voisine !!!
    remarque, un matin la nounou m'a accueillie en me disant, " t'as vu que t'es dans le journal ? "
    Je ne lis pas le journal, alors je ne le savais pas.

    Elle m'a montré une photo riquiqui où on voyait mes élèves au premier plan avec la doc du collège, l'auteur qui était venu ce jour là et un bout de mes lunettes ...

    Trop forte nounou, elle lit le journal et scrute les photos, mon nom n'était pas dans l'article !!!

    RépondreSupprimer
  12. De par chez moi, "on" épluche les annonces immobilières, car ça fait toujours quelque chose de savoir que la maison de l'arrière grand tante Hectorine va à nouveau changer de propriétaire. Un autre rapport à l'immobilier, qui "à l'époque" ne quittait pas si facilement la famille et qui aujourd'hui passe de main en main avant même qu'on ait eu le temps de serrer celle des propriétaires... autre époque, autre façon de vivre. Un peu déroutant les premiers temps, mais on s'habitue.
    Idem la nécro, on l'épluche tous les jours, car on connait la moitié des habitants de la vallée, et on ne voudrait pas manquer à la politesse élémentaire de manifester notre effection à ceux qui sont dans la peine... (l'ennui, c'est que des noms connus, dans la nécro, il y en a facilement plusieurs par mois... et on passe son temps à intégrer des enterrements à son emploi du temps)
    Le journal remplace le lien social qui s'est distendu avec la fin des animations locales, et autres occasions de se rencontrer/côtoyer/échanger.
    Alors oui, tout le monde surveille un peu tout le monde, mais ça reste globalement bienveillant... "familial", presque.
    (c'était la minute sociologique de Madame Zèbre à Pois ^^)

    RépondreSupprimer
  13. Les goûts les couleurs... Vous trouvez le temps de bloguer, d'assister à des réunions inconsistantes, d'autres prennent le temps de regarder les annonces ou les faire-part. Rien de bien grave dans le fond, si? On peut faire ce qu'on aime tant que ça ne fait pas de mal aux autres!!

    RépondreSupprimer
  14. Esperons que ta dernière phrase soit fausse, sans quoi tu ne vendra jamais ta maison !!!

    RépondreSupprimer
  15. ah!! ah!! ah!! les cancans, etc...
    je sais ce que sais, je vis dans un tout petit village, et en plus je ne suis pas née ici donc je suis l'étrangère et ....

    tout ce qui peut suffit à les faire parler , les fait parler même si je ne suis pas en photos dans le journal
    alors quand on y est ???
    notre maison a été vendu en 4 jours, ça a fait parler pas mal de gens, et bientôt on vendra celle ou je vis ça va encore faire parler!!

    quand on va quitter ce village cette endroit ça parlera encore mais tant pis!!!

    mais bon parfois les gens parlent pour être mauvais , méchant, et faire du tord, je l'ai vécu et je le vis encore, uniquement parce que je viens d'un autre département alors zut, parfois j'en ai ma claque de cette mesquinerie et méchanceté, il faut que les gens s'arrête de dire n'importa quoi
    bon courage à vous je continue de vous lire

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.