Des nœuds dans mon fil

jeudi 27 septembre 2012

Ma banquière me demande conseil

L'incompétence de ma banquière va crescendo. Au début, lorsque nous avons fait sa connaissance, elle nous semblait très à la hauteur de la situation, et elle l'était vraiment. Et puis, elle a commencé à décliner. Nous ne nous en sommes pas immédiatement aperçus. Il est vrai que les prêts à taux 0, les PTZ et autres sont compliqués à mettre en oeuvre, et la pauvre, elle avait été malade lorsque la formation avait été proposée au personnel, et elle n'avait plus jamais eu l'occasion de se former ! Monsieur Alphonse lui a tout expliqué, et pourtant il n'est pas banquier.

Ensuite, il y a eu l'ouverture des comptes des enfants. Il manquait toujours un document, la photocopie de leur carte d'identité qu'elle nous avait déjà sollicitée moult fois, une signature, puis une autre. Le chèque déposé sur leur compte a été refusé, le compte n'avait pas été ouvert dans les règles... J'ai fini par lui annoncer que nous étions fatigués de faire sans cesse les trajets domicile-banque pour pallier à ses incompétences. Elle s'est insurgée...

A présent, il convient de faire un virement sur le compte d'Albert qui est en Belgique (pas le compte du roi, mais celui de mon fils), ainsi que sur celui de Monsieur J. le propriétaire. Le téléphone sonne chez Alphonsine : "Bonjour, c'est Madame H. de la banque Truc, je n'arrive pas à procéder au virement, le numéro IBAN que vous m'avez transmis n'est pas le bon. Je suis arrivée à faire celui de Monsieur J, mais pas celui de votre fils. 
- Pourtant, le banquier d'Anvers m'a assuré que ces numéros étaient ceux qu'il fallait vous communiquer.
- Vous ne sauriez pas comment faire ? Il me manque deux chiffres, je n'en ai que 14, et il m'en faut 16.
- Mes compétences en matière bancaire sont assez limitées, c'est plutôt à vous que je pose la question.
(Là, elle a très mal pris la chose ! Elle s'est emportée :)
- Mais je vous pose la question à vous, si vous ne me répondez pas, je ne pourrai faire les démarches.
- Je vais rechercher mon papier, et vous relire les nombres qui y figurent.
- Ah mais, chez Monsieur J. les chiffres sont précédés de "BE". Ca doit être la Belgique ? Pour la France on met bien FR.
- Je l'ignore, c'est votre domaine.
- Mais c'est pour vous que je travaille. (CQFD !!!)
...
- Ca y est, ça marche. "

Je vous assure que j'ai fidèlement transcris notre entretien téléphonique, sans rien ajouter, rien exagérer, rien déformer. Nous voulions déjà quitter cette banque... mais pour aller où ? Et puis, elle nous a annoncé une merveilleuse nouvelle : en novembre elle prend sa retraite !!!


4 commentaires:

  1. Aïe ! Voui... il y a malheureusement des incompétents (en un seul mot ;D ?) notoires partout ! Espérons que la ou le remplaçant sera mieux formé !

    RépondreSupprimer
  2. Moi je la trouve excellente, cette banquière (essentiellement parce qu'elle m'a beaucoup fait rire et que ce n'est pas la mienne)
    J'espère que ton médecin n'est pas du même tonneau...

    RépondreSupprimer
  3. Une fois que tout est arrangé, on peut en rire :-) C'est déjà ça !
    Nous avons eu quelques mésaventures ces derniers temps également... J'ai aussi eu un peu l'impression d'apprendre son métier à la (jeune) fille que j'avais au téléphone... Je me suis dit qu'elle devait encore être en formation...

    RépondreSupprimer
  4. Et on les appelle des conseillers financiers .............de quoi s'inquiéter sur l'évolution de nos sociétés !!

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.