Des nœuds dans mon fil

vendredi 24 janvier 2014

C'est aussi facile que ça...

La semaine dernière, je suis allée acheter une toile cirée pour la table de ma cuisine. Pour tout vous dire, je déteste la toile cirée. C'est raide, ça garde les plis, et au moindre coup de fourchette, la toile est percée, l'eau s'y étale paresseusement jusqu'à former une auréole détestable pour la vue.

J'ai longtemps hésité, mais au rythme où je lavais mes nappes en tissus, j'ai cessé d'hésiter, j'ai pris ma voiture et la direction du magasin de bricolage le plus proche.

Avant de pénétrer dans le hall, j'ai admiré les sapins de Noël en plastique, l'un avait près de 4 mètres de haut. Je les ai trouvés pratiques, pensez, vous n'avez plus à investir dans les sapins, vous ressortez le même tous les ans, vous pouvez même y laisser la guirlande, et pour peu que vous ayez acheté une guirlande électrique d'extérieur, c'est avec les décorations que vous mettez le sapin sous la douche en décembre pour lui enlever la poussière des mois passés à patienter dans un coin de grenier. De plus ils étaient largement soldés : moins 70 % sur le prix affiché, lequel était déjà réduit de 30 %. (Pour les non matheux, il ne faut pas additionner les réductions, sinon vous auriez des surprises à la caisse en pensant qu'il est gratuit alors qu'il faut encore débourser 30 Francs).

J'aime bien les magasins de bricolage. Chacun a sa façon de classer et d'ordonner les articles, ce qui fait que vous ne trouvez jamais rien. Mais si on est désœuvré, on peut se promener agréablement entre les rayons, il y a plein de choses à voir : c'est comme du lèche-vitrine, sauf qu'en hiver il n'y fait pas froid, et que la pluie ne tombe pas dans le cou, et qu'en été c'est en général climatisé.

Il n'empêche, je me suis empressée de me rendre au rayon toiles cirées (après avoir poliment demandé mon chemin, cela va de soi).

En arrivant, j'ai éprouvé un choc : je n'y ai pas vu la paire de ciseaux accrochée à une chaîne et fixée par un cadenas, ni de mètre intégré dans le rayonnage pour être certain qu'il ne disparaisse pas.

En Suisse, on mesure également les métrages, mais à l'aide d'un mètre pliant que l'on pose sur un rebord. Et pour être bien certain qu'il ne disparaisse pas, on y inscrit : "Ne pas voler SVP". 


Voilà, c'est aussi simple que ça ! 

16 commentaires:

  1. C'est sympa, ton style d'écriture rappelle un peu celui de Goscinny dans le petit Nicolas !
    Un vrai plaisir de te lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, ton commentaire me touche beaucoup.
      Surtout reviens vite !

      Supprimer
  2. Pas sûre que les petits français se laissent arrêter par ce genre de considération ! Et pour les ciseaux, ils font comment ?

    RépondreSupprimer
  3. Ici on les attache avec une chainette mais le plus souvent, il faut appeler la vendeuse et elle arrive avec sa mesure et ses gros ciseaux.

    Je n'aime pas trop la toile cirée, mais j'ai cédé moi aussi, pour les mêmes raisons.

    RépondreSupprimer
  4. Je déteste la toile cirée et comme nous mangeons dans la salle à manger (la cuisine est trop petite) et que j'ai une table hors normes, trouver une toile cirée à la bonne largeur reviendrait à vider mon compte en banque... Et puis le moindre coup de couteau, et la confiture mal nettoyée qui colle encore au dîner... beurk, alors je lave des nappes que les enfants décorent de coups de feutre et de coups de ciseaux !
    J'aime beaucoup l'inscription sur le mètre. Ça reflète une sorte d'innocence et de naïveté que n'ont que les gens foncièrement honnête.

    RépondreSupprimer
  5. Ben oui quoi ! Et c'est demandé poliment en plus !!!
    C'est un peu comme les légumes en self service avec juste une petite boîte pour mettre la monnaie.
    Est-ce que ça existe ailleurs qu'en Suisse ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour toi c'est évident, mais pas pour les français !
      Pour les légumes, et les fleurs, ça prend racine en France ! Il y a en effet la boîte et le self service. Mais les propriétaires affirment qu'ils ont beaucoup de vols. Néanmoins l'affaire est rentable pour eux. On se console comme on peut...

      Supprimer
  6. Je ne m y résous toujours pas...
    Meme les toiles enduites -plus souples- me sortent par les yeux !
    Alors, je lave ET je repasse ! Lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai craqué, je ne pouvais vraiment pas... nous avons acheté une belle planche en noyer que nous avons fixée sur le cadre de la table. Enduite d'huile de lin, elle est devenue étanche et capable de supporter tous les verres d'eau renversés.
      Merci pour ton passage ! @ très vite !

      Supprimer
  7. Je ne suis pas certaine que cela empêcherait quoi que ce soit en France...
    Au Danemark, nous avions été surpris du nombre de choses à vendre au bord de la route avec juste un bocal pour payer... des aliments (confitures, fruits, légumes) mais aussi des vide-greniers, et même des vélos !!!

    Pour la toile cirée, je n'en ai pas, même si je trouve cela pratique.... Avant, je mettais des sets de table (en tissu que je lavais régulièrement dans le séjour, en plastique dans la cuisine), ou une nappe pour la grande table.... Et puis, j'ai eu une grande table dans ma cuisine et depuis, je ne mets rien dessus ! Elle n'est pas fragile et aisée à nettoyer, finalement, ça me convient bien !

    RépondreSupprimer
  8. "ne pas voler SVP"... excellent, vraiment excellent ! je ne me lasse pas de tes clins d’œils ethnologiques sur la Suisse.
    Tout comme toi, je déteste les toiles cirées, mais tout comme toi, j'ai abdiqué.
    Changer de nappe 21 fois par semaine (je ne supporte pas la moindre tache), c'était trop de bazar, surtout sans sèche linge.. On ne sort plus les nappes en tissus que le week end et pour certains dîners. Du coup, c'est plein de temps de gagné pour des activités plus intéressantes.

    RépondreSupprimer
  9. J'adore le..... "SVP" à la fin !... mais je vais attendre un peu avant de faire ça avec mon vélo....
    Moi aussi j'aime me ballader ds les magasins de bricolage, beaucoup plus que ds les magasins de vêtements, et en plus les conversations et commentaires des clients y sont bc plus rigolos ( surtout ceux des bricoleurs du dimanche "professionnels" ...) hum, hum !...
    Comme bc je n'aime pas les toiles cirées, et je mets du plastique transparent sur les nappes tissu, déjà ça fait moins d'accidents et on en profite au lieu qu'elles squattent les étagères d'armoire... (pas pr les gds diners bien sûr !)
    Merci pour les reportages de la famille de Mme Alphonsine en Helvetie.... (et ailleurs !)
    Tulipe Bleue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue ici, Tulipe Bleue !
      Je n'ai pu me résoudre à acheter une toile cirée. Les raides sont trop raides, les souples sont trop chères.
      Nous avons trouvé une belle planche de la taille de la table. Et hop, vissée sur le cadre.
      Il suffira d’enduire d’huile de lin, et terminés les problèmes de nappes !

      Supprimer
  10. C'est excellent! Et visiblement ça marche, puisque le mètre est toujours la.

    RépondreSupprimer
  11. Pourquoi ne pas opter pour une nappe en tissu coton enduit ? l'effet est plus sympa que la toile cirée et l'entretien est vraiment facile.

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.