Des nœuds dans mon fil

vendredi 31 janvier 2014

Projet professionnel

"Projet professionnel", ce sont deux mots qui font frémir les élèves et les parents dès qu'ils sont prononcés.

Pourtant ce n'est pas si difficile, il suffit de se souvenir des attraits de son enfant entre deux et sept ans. Tout est dit à cette période.

Exemple : j'étais tellement bavarde qu'une amie de mes parents avait affirmé que je serai avocat... c'est ce que je suis devenue.

Amélie : A l'âge de 5 ans elle brodait déjà fort joliment, puis à 7 ans elle dessinait des robes de princesse. Actuellement elle se dirige vers une formation de costumière.

Albert : A l'âge de 2 ans (il est précoce cet enfant), il était attiré par toutes les flaques d'eau, et les traversait dans sa plus grande largeur et sa plus grande profondeur, sans botte, cela va de soi. (Il n'a pas changé). Il aimerait devenir capitaine de marine marchande et traverser les océans.

Antoinette : Elle s'insurgeait contre l'injustice du monde. Elle sera syndicaliste.

Anatole : A l'âge de 7 ans, il a inventé les tables de multiplications (maman, si on fait 5 + 5 + 5 + 5 + 5 on peut avoir tout de suite 25). Il est toujours passionné de maths. Il nous explique des choses tellement compliquées qu'il nous faut prendre l'air intelligent pour l'écouter, mais même comme ça, ça ne suffit pas.

Ambroise : Depuis toujours il démonte les pneus de ses petites voitures. Ensuite, il enlève le volant, arrache les portières amovibles, et lorsque son auto est une ruine, il passe à une autre. C'est pourquoi il sera dirigeant d'un casse-auto. Il mettra une pancarte : 

"Démolitions automobiles.
Longue expérience d'un travail soigné et consciencieux. "



24 commentaires:

  1. Vers trois/quatre ans, mon aîné disait " j'voudrais bien faire pompier, mais je risque de me brûler ; j'voudrais bien faire police, mais on pourrait me tuer ; alors, je ferai bureau, comme pôpa."
    Il fera bureau, il sera informaticien.

    Le second a voulu être directeur d'un magasin de jouets, puis directeur d'un MacDo, puis marin pour m'emmener sur la mer...
    Il fera bureau, il sera informaticien.
    Lui aussi...
    C'est un peu une fatalité chez nous ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Un jour que Bad Baby (3ans) chantait très fort, et ma foi très juste, je lui dis qu'il serait un grand chanteur qu'on entendrait à la radio et qu'on verrait à la télé... il me répondit alors, scandalisé : "ah non, quand je serai grand, je ferai la vaisselle et à manger ! "
    Je jure qu'ils sont au lit à l'heure où on regarde Top Chef ! Et pourtant... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi attendre d'être grand pour faire la vaisselle et à manger ? Tu vas pouvoir te reposer !

      Supprimer
  3. Sur le fond, tu as entièrement raison : une bonne observation et une bonne connaissance de son enfant liés à un peu de bon sens devraient permettre, en principe, de l'orienter facilement. Làs, c'est sans compter sur l'entourage qui peut ne pas être d'accord avec les choix ("tu ne gagneras pas ta vie avec ça", "c'est pas un métier", etc..), sur la mauvaise évaluation des aptitudes et capacités, et aussi parfois, sur les aleas de la vie.

    RépondreSupprimer
  4. Très bon ! le "syndicaliste" me fait penser à une anecdote amusante. Mon fils ainé avait 4 ans. Dans une rue marchande, passant devant un glacier il me tire par la manche en réclamant haut et fort sans forme de politesse "je veux une glace !" Je lui réponds "non mon chéri. Tu penses bien que ce n'est pas en exigeant qu'on obtient" Un type nous croise à ce moment et lance "vous n'en ferez pas un bon syndicaliste !" Je n'ai pas le temps de dire quoi que ce soit qu'un second quidam répond à ma place "tant mieux !" Scène de vie un peu plus qu'ordinaire ;) - Moi je voulais être illustratrice ou militaire ! - Pas loin.

    RépondreSupprimer
  5. tu sais que très sérieusement, il y a du vrai dans ce que tu dis Alphonsine; parce que ceux qui font un métier qui les aurait fait trembler enfant, ne sont pas les adultes les plus heureux...je crois qu'on doit tous penser un peu à ça quand même..

    RépondreSupprimer
  6. Ben tu as raté ta vocation de conseiller d'orientation, toi!
    ceci dit, je garde de ces rendez vous un tel mauvais souvenir, que non finalement c'est mieux sans!

    RépondreSupprimer
  7. très amusant cet article;-)
    Je voulais être coiffeuse ou astronaute...ni l'un ni l'autre mais alors vraiment pas duy tout...
    D'une timidité maladive aussi alors que je suis une bavarde (mon chef de bureau sature!!) et finalement c'est la fibre patriotique qui l'a emporté : militaire!
    Mes petits je m'amuse tirs à deviner ce qu'ils pourront bien faire...(je vois d'ailleurs très ma petite dernière en uniforme avec son caractère déjà bien trempé!).
    porte plume

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, c'est moins le désir de l'enfant que la vue qu'ont les adultes sur lui qui compte !
      Je voulais être coiffeuse, puis pilote d'avion.

      Supprimer
  8. A cet âge mon fils était perpétuellement dans la lune. Pourtant, astronaute, c'est très mal engagé... ^^
    Mais bon... lui il fausse toujours toutes les statistiques, de toutes façons (je t'ai trouvé l'exception qui confirme la règle, du coup)

    RépondreSupprimer
  9. C'est Anatole qui te fait toujours penser à mon fils ? Parce que là, c'est tout à fait ça. Donc je lui prédis le même parcours que son aîné : physique des particules. "C'est ce qu'il y a de mieux " dit le futur chercheur.
    Et MD qui inquiétait ses maîtresses de maternelle ("elle n'a pas d'amie attitrée et ne joue pas beaucoup") : psychologue ! Déjà à l'époque son plaisir était de régler les conflits et d'éduquer ses petits camarades ...

    RépondreSupprimer
  10. Ben flûte alors ! Tu pouvais pas le dire avant non ? J'aurais mieux regardé mes aînés et je saurai parfaitement dans quelle direction les emmener...
    Bon n°4 sera agriculteur ou jardinier ou travaillera dans les espaces verts, N° 5 dirigera une entreprise (ou fera des audits ou du conseil...) N°6 épousera un milliardaire et fera la princesse, à moins qu’elle ne devienne prestidigitatrice. Arsène Lupin au féminin... N°7et N°8 sont encore un peu jeunes, mais je vais chausser mes lunettes et bien regarder.
    Rendez vous dans 10 ans pour vérifier les prophéties ;)

    RépondreSupprimer
  11. Hou là.... Si j'applique ça chez moi... Les miens auront des drôles de métiers. En revanche, je suis intimement persuadée qu'une observation fine de ses enfants peut fournir des vrais éléments de réflexion pour le choix d'une filière.

    RépondreSupprimer
  12. Excellent ! et comme souvent un grand sens de l'observation et ce sens de l'humour que j'aime vraiment trouver ici !

    RépondreSupprimer
  13. Dommage que je n'y ai pas fait attention plus tôt....Mais il parait qu'il n'est jamais trop tard....
    En tout cas, j'ai bien souris en lisant son analyse, merci, ça fait du bien!

    RépondreSupprimer
  14. :-) Je cite P'titKo 4 ans: "Moi plus tard je serai conducteur d'engins, ou bien chevalier, je ne sais pas encore...." est ce que tu lui prédis une carrière de pompier (chevalier du feu)conducteur de gros camion rouge avec gyrophare et grande échelle???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas tant ce qu'il affirme que ce qu'il est. Parce que les enfants ne se rendent pas compte par eux-mêmes !!!

      Supprimer
  15. Il y a beaucoup de vrai dans ce que vous dites.... Ca me fait rire....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'en ris ! C'est toujours plus facile de refaire le monde lorsqu'il appartient au passé !

      Supprimer
  16. Une anecdote me revient en mémoire à propos de mon fils : vers 2 ans, alors que seul s'échappait de manière récurrente de son incompréhensible monologue enfantin le mot "tavailler", un homme m'a apostrophée pour me dire, pince sans rire : "savez-vous, madame, que le travail des enfants est interdit?"
    Mon fils rêve, depuis le CM2 d'entrer dans la vie active... projet professionnel indéfini, mais projet professionnel tout de même.

    RépondreSupprimer
  17. Ca me fait réfléchir ton truc ...
    Alors moi, 3 ans , premier jour d'école : " quand je sera grande, je sera maitresse ". Bon .

    Mon aîné, 5/ 6 ans : "je serai conduicteur de camion poubelle "
    10 ans plus tard, il veut être médecin militaire ... mais il n'est pas décidé à travailler à l'école.

    RépondreSupprimer
  18. que dois-je en conclure?
    Sa soeur n'a pas sa pareille pour manager ses petits frères qu'elle transforme à volonté en élèves dociles, toutefois à 4 ans, elle voulait être "gens du voyage" et vivre avec ses 12 enfants dans une caravane ....
    Quant aux trois autres, ben entre le contorsionniste qui adore détruire tout ce qui se trouve sur sa route ( tiens , un associé pour Ambroise , ) , le savant qui veut tout connaître mais qui a la flemme et le fayot à sa mémère ... je me demande un peu où on va ;-)

    RépondreSupprimer
  19. Entre 2 et 7 ans ? Voilà qui suscite réflexion...

    RépondreSupprimer
  20. Il paraît qu'il y a de l'avenir dans la récupération de métaux et terres rares....

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.