Des nœuds dans mon fil

lundi 19 décembre 2016

Interrogation...

En cette dernière semaine de l'avent, le mot interrogation peut laisser songeur : Alphonsine serait-elle encore à se demander comment remplir les chaussettes qui pendent sur le manteau de la cheminée ? Ou alors se questionne-t-elle sur le menu du réveillon ? Ou bien encore de l'endroit où elle a rangé les décorations de Noël ?
 
En fait rien de tout ça. Ce week-end, nous sommes allés chauffer notre maison. Pendant que Monsieur Alphonse décorait le sapin avec Augustin, Anatole s'était enfermé dans l'atelier pour y préparer des surprises, et Ambroise me secondait dans la cuisine pour préparer la bûche avant de la congeler. Les courses ont été bouclées, du moins ce qui pouvait être acheté une semaine à l'avance.
 
Nous avons récupéré, chez notre adorable voisine tous les colis que j'avais fait livrer. Il ne restait plus qu'à ouvrir les cartons, emballer les cadeaux, y mettre des noms et les déposer dans un coin de chambre.
 
Nous en avons profité aussi pour fêter les 20 ans d'Anatole. Trois invités surprise, un bon repas en perspective... et c'est à ce moment-là que l'organisation imparable d'Alphonsine s'est écroulée d'un bloc : elle avait oublié de sortir son plat du congélateur. Les invités étaient là, la viande aurait eu besoin de deux heures de cuisson. Les pâtes et la sauce tomate ont pallié à cet oubli ! Nous avons bien ri, la soirée n'a pas été un échec, Anatole gardera un bon souvenir de ses 20 ans (même fêtés une semaine à l'avance).
 
Mais voilà, de quelle interrogation s'agit-il alors ? De celles des enfants : ils ont encore une semaine de classe, des évaluations et des interrogations à n'en plus finir... Vivement vendredi soir : nous partirons pour tomber directement dans Noël. Ce qui est bien, c'est qu'il n'y a guère de temps pour s'exciter avant la fête. Ce qui est très bien, c'est que les enfants reprennent le 9 janvier. Nous aurons le temps de profiter des vacances après Noël !
 
 

7 commentaires:

  1. un horaire (ou plutôt un calendrier scolaire) qui coïncide avec le nôtre, en Belgique: nous allons effectivement "tomber dans Noël" d'un seul coup, comme tu dis, je l'ai déjà pensé aussi :-)
    bon anniversaire à Anatole!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour Anatole : en fait, c'est vendredi qu'il aura officiellement ses 20 ans. Par habitude, nous détachons son anniversaire de Noël pour qu'il puisse profiter des deux ! Samedi, c'était Amélie qui fêtait ses 25 ans...

      Supprimer
  2. Vingt ans ! Le bel âge... Et une anecdote dont il se rappellera longtemps. C'est bien de fournir à ses enfants des petits souvenirs comme ça !
    Chez nous les vacances sont commencées et les écoliers doivent être occupés... à la maison. C'est aussi super d'être grand-mère et de ne pas les avoir tout de suite dans les jambes. j'i le temps de penser et lister tout ce qui permettra de faire des petits-déjeuners de princes et des goûters royaux !
    Et joyeux anniversaire à la jeune fille de 25 ans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors profite bien d'eux tous !
      Une idée de goûter royal en passant, le dessert qui a un succès fou chez nous : les Kaiserschmarrn. Vite prêt, vite mangé aussi !

      Supprimer
  3. Joyeux anniversaire aux "petits" en avance et en retard, ça équilibre !
    Moi j'aime beaucoup l'avant Noël je serais désespérée de "tomber" ainsi dans cette féerie !
    Bises !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu avoueras que de reprendre le 3 janvier sera dur pour enfants de France !

      Supprimer
  4. J'aurais pour ma part préfère le calendrier suisse ( qui sera le notre l'an prochain ) et recommencer également le 6 ou le 7 janvier ... meme Si jài bien apprécié d'avoir le temps de préparer Noël avec les enfants .

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.