Des nœuds dans mon fil

dimanche 6 décembre 2015

Les examens et saint Nicolas

Dans la famille d'Alphonsine, saint Nicolas est un incontournable. Depuis tout temps et de toute éternité, je prépare un goû-dîner plantureux et décoratif : des "Mannala" (bonhommes en pâte briochée), des pains d'épice, des fruits secs, des confitures, des mandarines et autres fruits, des pièces en or... Le vin chaud, le jus de fruit et le chocolat chaud apportent un remontant nécessaire !
 
Vous l'aurez compris, il est absolument impensable de penser "6 décembre" sans penser "fête de saint Nicolas".
 
Oui, mais lorsque Maman Alphonsine a la tête plongée dans ses révisions, que la théologie dogmatique concurrence la théologie morale, l'histoire de l'Eglise, le Nouveau Testament et la philosophie, elle ne voit pas comment rendre des comptes à la tradition tout en maintenant son travail dans des perspectives exigeantes. C'est alors que l'idée de génie a fusé :
 
"Ambroise, pourrais-tu, avec tes souvenirs de tes cours d'économie familiale, nous faire de la pâte à brioche, puis façonner des Mannalas ? Augustin t'aidera à dresser la table". Je vous épargne la réponse d'Ambroise, faite d'arguments absolument imparables. J'ai pris mes affaires et j'ai quitté la maison pour me rendre dans un lieu de solitude, seul propice à me permettre d'avancer dans mes révisions. A midi, Ambroise terminait de pétrir la pâte avec beaucoup d'assiduité. A 18 heures, lorsque je suis arrivée, j'ai découvert une table magnifique, et je me suis exclamée : "Félicitation, c'est non seulement féérique, mais ça sent bon, et ça semble délicieux. Les élèves ont dépassé leur maître !"
 

 

20 commentaires:

  1. Euréka !!!! : pour la première fois cette année, je vais devoir préparer un repas de Noël (30 personnes), Tu peux me prêter Ambroise ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il risque de me manquer si je te le prête ! Il est assez rigolo, a des remarques pertinentes, voire perfides. Sinon, une fois qu'il est décidé, il est très efficace. Tu le veux pour quand ?

      Supprimer
  2. Comme quoi, il suffit de demander :-) Félicitations à Ambroise et à Augustin, quel a du être ton plaisir de découvrir une belle table aussi bien garnie en rentrant !

    RépondreSupprimer
  3. Bravo à tes garçons qui se sont formidablement débrouillés !

    RépondreSupprimer
  4. Ils sont extras, tes petits gars. Le maître a su leur montrer la voie.

    RépondreSupprimer
  5. Félicitations aux gars, et à la maman qui a eu le souci et la patience quand ils étaient plus jeunes de les rendre autonomes.

    RépondreSupprimer
  6. Je me suis trompée de compte : Pieresso , en vrai c'est So'

    RépondreSupprimer
  7. Je suis admirative, bravo à tes garçons dont tu as tout loisir d'être très fière !

    RépondreSupprimer
  8. Très belle table! Et les mennele (je suis de Strasbourg, moi!) sont absolument magnifiques! Bravo car ce n'est pas si facile à faire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue à toi ici !
      Figure-toi qu'Ambroise était déçu parce que ses bonhommes ont trop gonflé !!! Je lui ai donné des trucs pour l'année prochaine !
      @ très vite !

      Supprimer
  9. Des cadeaux comme ça, c'est ce qu'on pouvait attendre de mieux pour ta Saint Nicolas (pour moi la Saint Nicolas est le jour anniversaire de mon père...)

    RépondreSupprimer
  10. être dépassé par ses élèves, voilà la plus belle récompense pour un maître!
    bravo :-)

    RépondreSupprimer
  11. Wahoo ! Félicitations à tes garçons ! Aurais-tu une recette spéciale pour les petits bonhommes en brioche ? Une pas secrète (transmise en lieu sûr depuis 7 générations !) que tu pourrais publier sur ton blog... ça me fait réver !

    Dans mon enfance, pas de Saint Nicolas (née en France, du côté de l'Atlantique), mais mon mari est originaire du Nord. J'essaie de composer sur cette tradition comme je peux !
    L'année dernière, nous avions tous confectionné des ballotins de chocolats et nous étions partis les distribuer à nos voisins et amis à la façon de Saint Nicolas.

    Mais une question me taraude... Je pense alors loupé une information : tu parles de quelles révisions ? Tu as repris des études ?

    Je l'ai fait l'année dernière, et je me suis rendue compte que :
    1 j'adore
    2 c'est quelque chose d'intense quand on a des enfants ! (et j'en ai moitié moins que toi !!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Céline,
      La recette a déjà été publiée sous le titre de "brioche alsacienne". C'est celle que j'utilise pour faire les Mannelle. Avec un kg de farine, j'obtiens 8 bonhommes.

      J'adore les études, les examens, apprendre des cours. J'ai été avocat dans une vie antérieure. Actuellement, j'ai terminé ma deuxième année de théologie à Fribourg, et j'entre en Master de Droit canonique à Strasbourg (cours par correspondance). C'est passionnant, mais cette année je me limite à une seule année universitaire, parce que les enfants restant (je n'en ai plus que trois à la maison tout comme toi !) ont besoin de coach !!!

      Et toi, que fais-tu ?
      Si tu veux, on peut discuter par mail : desnoeudsdansmonfil (at) gmail.com
      Bonne journée !

      Supprimer
    2. https://desnoeudsdansmonfil.blogspot.ch/2014/07/recette-de-la-brioche-alsacienne.html
      J'ai oublié de te mettre le lien vers la recette. C'est chose faite !

      Supprimer
    3. J'étais ingénieur en géotechnique (étude du sol) dans une vie antérieure. Les études de géologie, géophysique, ... étaient formidables, le métier un peu moins ! Du coup, j'ai passé le concours pour être professeur des écoles, concours réussi, mais il a fallu reprendre une année de formation pour obtenir le master 2 "sciences de l'éducation". C'est chose faite !! Maintenant, reste à savourer jusqu'à ce que l'envie de reprendre les études revienne (à mon avis, dès les petits poussins deviendront poulets !).

      Mais ce n'est en rien comparable à la volonté de faire une thèse, surtout en théologie, cela me paraît si complexe. Bravo ! Cela me semble passionnant mais un rien intimidant !!

      J'ai un de mes oncles par alliance qui enseignait la théologie à la Sorbonne, il nous a marié. Les séances de préparation au mariage sont pour moi inoubliables (et pourtant ça du lui parait bien plan plan !) et son homélie m'arrache encore des larmes d'émotions (texte lu et relu lors des anniversaires de mariage).

      Merci pour la recette ! Miam

      Supprimer
    4. Je veux faire une thèse en droit canonique. Peut-être un jour en théologie. En attendant, je travaille sur des cours trouvés sur internet, la philosophie et des matières de théologie, parce que je trouve que deux années ne sont pas suffisantes.
      J'ai également le texte de l'homélie de notre mariage. Un ami dominicain a magnifiquement prêché !

      Supprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.