Des nœuds dans mon fil

jeudi 3 décembre 2015

Maman travaille

De retour des courses, samedi dernier, et après avoir mis la maison en état comme tous les jours, il était déjà 10 heures, moment bien tardif pour me plonger dans le cours de théologie morale fondamentale, mais j'étais déterminée à prendre cette matière à bras le corps. C'était sans compter sur la détermination d'Augustin, désireux de mettre ses talents au service de roses des sables.
 
Avant de débuter mon travail, j'ai donc consulté la recette et donné les conseils à Augustin, lequel a immédiatement appelé Ambroise à la rescousse pour l'aider dans sa lourde tâche de peser les ingrédients, faire fondre le chocolat au bain-marie avec du beurre, d'y ajouter le sucre, de mélanger le tout délicatement aux corn-flakes avant d'en faire des petits tas et d'obtenir les magnifiques roses des sables tant espérées.
 
Ouf, les choses sont lancées, je peux ouvrir mon cours.
 
Malgré le casque anti-bruit, je perçois des bruits venant de la cuisine. Je m'enferme dans mon cours pour couper tous les sons extérieurs.

Dans l'état de nature intègre, l'homme n'avait besoin que d'une vertu surajoutée pour Maman, c'est bien 250 g de chocolat qu'il faut prendre ? Oui. Dans l'état de nature intègre, l'homme n'avait besoin que d'une vertu surajoutée pour Mais pour le bain-marie, il faut mettre combien d'eau ? Suffisamment pour que la casserole soit bien immergée, mais pas trop pour que l'eau ne passe pas dans la casserole. Dans l'état de nature intègre, l'homme n'avait besoin que d'une vertu surajoutée pour Excuse-moi de te déranger encore une fois, mais le chocolat ne fond pas. Attends un peu. Dans l'état de nature intègre, l'homme n'avait besoin que d'une vertu surajoutée pour accomplir et vouloir le bien surnaturel. Mais tu sais, il ne fond vraiment pas. J'ai ajouté le sucre et maintenant c'est... viens voir.Je me déplace, je vois dans le fond de la casserole un magma informe. Quand même c'est bizarre cette histoire. Je prends la spatule, je touille, je tourne, j'ai hâte de retourner à mon cours. Je tends la spatule à Ambroise qui poursuit son œuvre.
Dans l'état de nature intègre, l'homme n'avait besoin que d'une vertu surajoutée pour Mais tu sais, c'est toujours pareil. Tu enlèves la casserole du feu, tu verses ton mélange dans un saladier, tu ajoutes 4 œufs en fouettant, puis 100 g de farine, de la levure chimique, ça ne peut pas faire de mal, tes cornflakes (ce qui reste de ce que vous n'avez pas mangé), tu verses le tout dans un moule à cake, et au four 180°. Dans l'état de nature intègre, l'homme n'avait besoin que d'une vertu surajoutée pour Comment je dois faire ? Là, je crois que j'ai explosé, parce que Monsieur Alphonse est venu mettre fin aux velléités culinaires de ses fils. Il a mis les œufs, la farine et le reste, tout envoyé dans le four, et dimanche, nous avons eu un délicieux gâteau au chocolat surmonté d'un dôme de crème fouettée pour le dessert.

Le week-end prochain, j'irai travailler à la bibliothèque...

6 commentaires:

  1. MDR! C'est TOUT à fait ça....sauf que moi monsieur il vient aussi pour me demander qq chose!!!! (mais bon j'ai moins d'enfants...)

    RépondreSupprimer
  2. haha ! Monsieur Alphonse assure ! ici, quand c'est moi qui ait du travail, monsieur crie si fort qu'il ne faut pas me déranger que je finis toujours par aller voir ce qu'ils se passe ... et arrêter de bosser, parce que ça contrarie trop de monde que je ne sois pas disponible plus d'une heure d'affilée.

    RépondreSupprimer
  3. J'imagine parfaitement la situation ... Exactement comme quand je veux dormir le matin ... Pareil ... et t'imagines, le casque anti bruit ... Pas la peine d'y penser ...

    RépondreSupprimer
  4. Comme il me parle ton article, et ce titre, "Maman travaille". Ayant une bonne partie de mon travail à faire à la maison, c'est très souvent que je dis "Maman travaille" et que je dois faire face aux mêmes dialogues. Hélas pour moi, ils sont encore trop petits pour se gérer tout seuls, donc pas de bibliothèque !
    Profite bien de ta solution de secours !

    RépondreSupprimer
  5. Ha ha ! L'histoire de ma vie… Ma bibliothèque Mazarine préférée étant fermée le dimanche…

    RépondreSupprimer
  6. Eh bien, nous aurons au moins, eu, nous, la première phrase de ton cours, une recette très interprétée, et une scène familiale d'anthologie! avec un gros éclat de rire pardessus....

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.