Des nœuds dans mon fil

mardi 5 janvier 2016

Révisions

Il semblerait qu'un premier janvier soit passé par là. Je l'ai à peine vu arriver, déjà il est loin. Je peine à reprendre mes révisions. Dans un sursaut de lucidité, aujourd'hui, il m'est apparu que nous étions le 6, et qu'il fallait entrevoir la préparation d'une galette des rois.
 
Je délaisse mes cours, je saute dans la voiture, et je fonce faire des courses. Ca tombait bien, je n'avais plus de légumes. Le soir, je m'affaire à fabriquer la galette, je remue la maison, je bouscule les enfants, je réclame une fève pour la galette (à ce niveau des exigences, la surprise de la galette est tombée comme une crêpe) (d'ailleurs, il y aurait bien eu une surprise, parce qu'Antoinette m'a annoncé que nous n'étions que le 5) (et à ce propos, il n'est pas question de remettre le roi en jeu demain), en désespoir de cause, je vole un "tonneau play-mobil", en assurant que j'en rachèterai un s'il s'avisait, le méchant, de fondre dans ma galette.
 
Poêlée de chou-fleur et fenouil aux épices italiennes, quelques pâtes pour les estomacs sur pattes à qui la promesse d'une riche galette ne coupe pas l'appétit, et hop, la galette arrive. Je lève le couteau et clame "si vous voulez savoir où se trouve la fève, laissez-moi couper, je tombe toujours dessus". Dans les cris de joie on m'arrache le couteau, on coupe (pas sur la fève), on distribue dans les règles de l'art, on mange, on se régale, on se méfie d'une flaque de tonneau play-mobil fondu.
 
Augustin, toujours un peu méfiant devant les plats qui ne viennent honorer la table qu'une fois par an, a affirmé, devant la galette encore intacte qu'il savait où se trouvait la fève. Il lève la pâte de sa portion précisément à l'endroit de la fève. Il a le don de seconde vue cet enfant, il faudra s'en souvenir. N'empêche, s'il était heureux d'être le roi, Ambroise a été heureux de récupérer le tonneau. Moi je dis, deux heureux dans une même soirée, entre un roi et un non-roi, c'est énorme !
 
Bon mais ce n'est pas tout. Si j'ai accompli mon devoir d'état, mes révisions n'ont guère avancé. Je peine... Pourtant, il y a des examens le 11 janvier à Strasbourg. Tout le semestre en un jour. Je sais, c'est fou. J'ai déjà réussi tout le semestre de Fribourg, mais en plusieurs jours, ça me paraît plus facile...

Allez, au travail ! Il y a une fin à toute chose, même aux révisions. Vivement le 11 au soir. Priez avec moi pour que Spectre soit encore à l'affiche. J'ai renoncé à le voir en décembre pour cause de révisions (je suis trop sérieuse). J'ai fait une tentative pendant les vacances, mais lorsqu'Ambroise et moi sommes arrivés à la caisse après une queue interminable, il ne restait plus qu'une seule place. Nous sommes rentrés bredouille. La prochaine fois sera la bonne... à bon entendeur, salut !
 
 

11 commentaires:

  1. Courage, ce sera toi la Reine des révisions! J'admire... tu me fais penser qu'il faut que la fasse moi aussi ce soir!

    RépondreSupprimer
  2. Moins de révisions certes mais un beau programme réalisé!

    RépondreSupprimer
  3. Tout un semestre en un jour? Hébé, c'est ce qui s’appelle se mettre la tête comme une coucourde!
    Blague à part,ça ne fait aucun doute que ton semestre pliera devant ta tête bien pleine et ta volonté inébranlable (de ne pas aller au cinoche en plus!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai en effet la tête comme une coucourde. Je suis à la limite de mes capacités. La seule chose qui me tienne, c'est la récompense du soir : James Bond est encore à l'affiche ! Youpi !

      Supprimer
  4. à l'heure qu'il est ta séance de torture touche à sa fin, je pense à toi et à la joie qui t'attend d'aller voir le dernier James Bond, qui enfin te videra complètement la tête (pour mieux la re remplir ensuite !).

    RépondreSupprimer
  5. Nous sommes le 11 au soir.. J'espère que tout va bien (et je te souhaite que Spectre soit toujours programmé... ).

    RépondreSupprimer
  6. Nous sommes le 11 au soir, j'ai bien pensé à toi cette semaine, et j'espère que tout s'est bien passé.
    Je me demandais si tu pourrais te récompenser en allant voir Spectre , et je vois que c'est toujours programmé ! je me réjouis pour toit et espère que tu vas aimer ce film !

    RépondreSupprimer
  7. Alors, ça me semble bon : j'ai tout passé entre 9 heures et 13 heures. J'ai l'impression que j'ai couru un marathon : j'ai des courbatures au cerveau. J'ai donc fait des étirements comme prévu, et je reviens du cinéma : YOUPI ! J'ai bien profité de ma soirée, j'ai ri, j'ai aimé, j'ai sursauté, et surtout, surtout, JE N'AI PAS REFLECHI ! Et ça, ça fait du bien !
    Merci pour vos mots d'amitié !

    RépondreSupprimer
  8. Tu dois encore être en plein dans tes partiels, évidemment je serais totalement incapable de faire ce que tu fais et d'improviser comme ça une galette...encore moins en pleine période de révision, et encore moins pour 6 personnes.
    bravo bravo ALphonsine ;-)

    RépondreSupprimer
  9. on attend la suite :-)
    en tout cas, j'admire ceux et celles qui étudient et passent des examens en combinaison avec une vie de famille aussi intense! chapeau!

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.