Des nœuds dans mon fil

jeudi 27 avril 2017

Haïkus sur la pluie

1er Haïku :

Les flaques ont grandi
Les chaussures laissent passer l'eau
Les pieds sont mouillés.

2ème haïku :

Les pieds sont mouillés,
Laissons là les Haïkus, 
Pour quérir des chaussures.



Ca ne va pas vous passionner, ô lecteur, j'avais à coeur de vous montrer que j'ai fini par comprendre le rythme 5-7-5. Et puis, vraiment, j'ai eu les pieds mouillés hier. Je vais y remédier aujourd'hui !


Et voilà Mary, prise au jeu du Haïku avec une jolie proposition :

Les flaques ont enflé
Les chaussures sont en grêve
Les pieds sont noyés



Ce matin (28 avril), jour glorieux où je fête mes 27 ans de mariage, il neige : déjà 10 cm de neige repose sur l'herbe...

18 commentaires:

  1. voilà, 5-7-5, on y est :-)
    mais "Les chaussures laissent passer l'eau", ça en fait tout de même 9 ;-)
    (le e muet devant consonne ne compte pas comme e muet)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pensais que les chaussettes qui rétrécissaient pourraient faire passer le vers de 9 à 7...
      Bon, il va falloir que je revoie les règles des e muets. Mais aussi s'il ne réclame pas, je ne peux pas savoir comment faire...

      Supprimer
  2. Merci Alphonsine pour cette belle decouverte. Du coup je continue dans les propositions.
    Je propose une version Haiku "militant" pour le premier.
    Les flaques ont enfle
    Les chaussures sont en greve
    Les pieds sont noyes

    Mon haiku militant a perdu la legerete du genre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je souris de te voir retravailler mes vers. Tu le fais avec tellement de beauté que tu me remplis de joie ! Merci Mary.

      Supprimer
  3. Joyeux anniversaire de mariage Alphonsine !!!
    Je n'écris pas d'Haïku mais j'en aime tout particulièrement que je t'offre pour ton anniversaire de mariage (il est d'Issa Kobayashi) :
    "Rien qui m'appartienne
    Sinon la paix du Cœur
    Et la fraîcheur de l'air."
    Je t'embrasse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Bibiche.
      Ce Haïku est beau, il ouvre une porte vers l'infini.

      Supprimer
  4. Grâce à Dieu tu es vivante !
    Je t'ai envoyé un mail il y a quelques jours, mais je ne sais pas si tu l'as reçu ?
    Je ne comprends rien aux haiku, mais c'est sûrement quelque chose de très bien puisque tu le fais ;)
    Bécasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai bien eu avant-hier, je suis vivante, et mon mari aussi mais uniquement par miracle. Je crois que je lui en aurais voulu de me laisser fêter toute seule notre anniversaire de mariage !

      Supprimer
    2. Chère bécasse vous êtes là !!! J'en profite pour vous embrasser alors !!!!

      Supprimer
  5. Ne faut-il pas être née au Japon pour écrire des haïkus ? C'est ce que je me demande chaque fois que je fais une tentative de 5 à 7...
    Quelques mots et la profondeur de l'immanence prend corps... C'est peut-être le Soleil Levant.
    Des bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense en effet qu'il faut être né au Japon pour bien comprendre comment la pureté d'un geste, d'un mot, d'une fleur apporte la totalité de l'efficacité et de la perfection.

      Supprimer
  6. Chez nous la neige a respecté ma volonté : elle est restée sur les hauteurs...
    Très bel anniversaire de mariage, Alphonsine...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aliénor, la neige a recouvert la végétation, mais elle a fait place nette sur la route.

      Supprimer
  7. Bravo pour les haïkus. Il a plu ici aussi.
    Bon week end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici il a neigé. C'était blanc et beau. Beau et blanc. Il a plu aussi, puis le soleil est venu voir ce qu'il pouvait faire de sorte qu'il a laissé la place à la neige.
      Aujourd'hui il fait grand soleil et grand froid (7°)

      Supprimer
  8. Bon anniversaire
    Alphonsine et m'sieu Alphonse
    plein de lendemains !

    j'aime beaucoup tes haïkus pragmatiques (puisque notre non-nipponitude nous interdit la subtilité de l'haïku natif, il est bon de l'acclimater au rationalisme pragmatique de nos "chez-nous" pluvieux et neigeux)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon haïku est lié à la saison, il est écrit au présent, et mes chaussures laissaient passer l'eau... Ca n'arrive pas aux japonais ?

      Supprimer
  9. Je vous souhaite un très bel anniversaire de mariage. Doublez le cap !

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.