Des nœuds dans mon fil

vendredi 2 mai 2014

Ca a sonné toute la journée

Hier, je vous décrivais par le menu le charmant usage qui veut que les enfants fassent du porte à porte pour chanter. (Cliquer ici). Il vaut mieux ne rien prévoir le premier mai, parce qu'on est interrompu à tout moment.

J'ai eu des visites. Beaucoup. Et j'ai ouvert tant que j'ai eu de la monnaie. Les enfants sonnent ou frappent à la porte. Ils demandent gentiment "on peut chanter ?" et attendent la réponse avant de se lancer. 

Ils viennent rarement seuls. Il y a eu un garçon qui attendait seul devant la porte. Il  a bâclé sa chanson de trois phrases sans répétition en 17 secondes, et je n'ai su déceler si c'était par gêne ou par ennui.

En général pourtant, les enfants viennent en groupe. Deux au minimum pour se donner du courage, souvent accompagnés aussi par leurs jeunes frères ou soeurs qui se contentent d'apprendre le métier. J'ai aussi vu des mamans qui suivaient leurs enfants de loin, surtout pour les tous petits. 

J'ai eu des choeurs de 5 enfants, et j'ai cru qu'ils chantaient à deux voix. En fait, non, l'un chantait très faux. C'était mignon.

Deux enfants sont arrivés ensemble. L'un a poussé l'autre du coude pour qu'il commence. Je n'ai jamais su s'il chantait du rap ou s'il avait décidé de limiter le choix des notes au sol dièse. Lorsqu'il a eu fini, l'autre m'a annoncé qu'il était trop timide pour chanter. J'ai un peu insisté, et il s'est lancé, heureux d'avoir le courage de débuter une nouvelle carrière. Attendrissant.

J'ai eu des groupes de deux filles. Nulle timidité, du rythme, elles chantaient joliment et juste. Du bonheur.

La plupart du temps, les enfants chantent faux, surtout si dans le groupe il y a un garçon en pleine mue ! Mais c'est tellement joli, tellement frais et gentil, que je les ai tous complimentés.

En partant, ils remercient et saluent, ils sont tous gentils et polis. 

C'était un beau premier mai. Je suis certaine que le printemps va arriver bien vite à présent !



6 commentaires:

  1. Ton oreille musicale a dû être ravie, c'est très mignon comme tradition, je ne connaissais pas. Et tu as dû regretter que tes enfants soient trop grands pour participer !

    RépondreSupprimer
  2. quelle jolie tradition ! je crois que je suis en retard de quelques articles sur ton blog, moi-la-vilaine. Tu en parles ailleurs ?

    RépondreSupprimer
  3. c'est vraiment un autre " monde" cette suisse , si charmante , jolie histoire

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que ça a plus de classe que le défilé CGT du 1er mai en France (avis personnel et non politique).

    RépondreSupprimer
  5. Heureusement que mes filles ne sont pas en Suisse, je pense que tous les voisins nous détesteraient...

    RépondreSupprimer
  6. tu m'as bien fait rire avec ce récit et les petites casseroles des chanteurs Merci !

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.