Des nœuds dans mon fil

mardi 30 septembre 2014

Il existe mais n'est pas là

Avez-vous déjà rencontré des hommes qui ont une existence réelle : ils sont là, devant vous, mais en fait, ils ne sont pas là du tout. Ils possèdent comme un double cerveau : celui qu'ils vous consacrent, qui leur permet de converser intelligemment avec vous, et un autre, celui qu'ils vous cachent mais que vous sentez bien présent, c'est celui où ils vivent.

J'ai un professeur de latin qui appartient pleinement et sans discussion à cette catégorie. Physiquement, il est grand, porte une veste élimée, une chemise, et un pantalon qui fait des franges au bas des jambes, et au niveau des poches. Il est très propre, mais tout simplement, semble se fiche éperdument de ce qu'il porte. Là n'est pas son existence.

Il répond à vos questions, expose la grammaire latine avec intelligence et pédagogie, son cours est un véritable bonheur. Néanmoins, je sens bien que son esprit vogue sur les eaux des langues anciennes, qu'il compare les formes et les structures grammaticales de toutes les langues qu'il connaît tout en faisant cours. Parfois, en levant la tête, je le vois, le regard au loin. Lui-même est si loin de cette salle, dans des sphères tellement hors de nos préoccupations. Il est surprenant, et tellement compétent... 


8 commentaires:

  1. J'ai eu un prof de maths comme ça.
    Grand blond, le visage pale, criblé de taches de rousseur. Il était habillé très classe à mon goût, chemise vichy et pantalon sombre de velours côtelé. A la fin de son cours, il avait de la craie absolument partout. Je n'ai jamais compris comment il faisait. Son cours était absolument passionnant. Et puis de temps en temps, il nous annonçait avec un sourire béat que l'on avait récemment fait une découverte prodigieuse et il se lançait dans des explications infinies... que par un miracle de pédagogie nous arrivions à comprendre tant il savait se mettre à la portée de ses élèves.
    Merci de cet article qui m'a rappelé combien moi aussi j'ai pu être une étudiante heureuse ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup ton article. L'Homme humain, quoi de plus magnifique quand il se présente devant soi.

    RépondreSupprimer
  3. J'en ai un du même genre à la maison... Un bonheur, mais pas toujours facile pour sa mère ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Le 1er paragraphe c'est mon mari ! Mais les maris ne sont-ils pas tous comme ça ?
    Marie-L.
    .

    RépondreSupprimer
  5. C'est mon mari aussi... Toujours à zapper d'une idée à l'autre. Parfois là, parfois absent...

    RépondreSupprimer
  6. J'en ai quelques uns du même modèle dans mon entourage...
    C'est avec eux que je me sens le mieux... ^^

    RépondreSupprimer
  7. Il y en a qui sont hors du temps.....

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.