Des nœuds dans mon fil

mercredi 24 août 2016

La comtesse de Ségur enfin comprise

Dans mon enfance, j'ai lu tous les livres de la comtesse de Ségur. Je les ai même lus et relus plusieurs fois. Cette vie de château me faisait rêver, ces enfants éduqués par une bonne me laissaient songeuse, mais je crois que ce que j'aimais par-dessous tout, c'étaient les visites à la ferme avec le bon lait crémeux bu au pis de la vache (ou presque), les fruits dégoulinants de jus sucré, et les murs blanchis à la chaux.
 
Mon dictionnaire m'informait soigneusement au sujet de la chaux : c'est une poudre de calcaire. Malheureusement il ne me disait rien sur la façon de badigeonner les murs à la chaux pour les blanchir.
 
Mais voilà qu'avec les travaux dans notre vieille maison, nous avons décidé d'utiliser les méthodes ancestrales pour peindre nos murs. J'ai appris ce qu'est la chaux, j'ai vu une usine de chaux, je sais ce qu'est la chaux vive, la chaux éteinte et la chaux hydraulique. Par conséquent, je peux affirmer sans me tromper que tomber dans de la chaux (ce qui est arrivé à un personnage de la comtesse de Ségur) est une catastrophe.
 
Après avoir posé le torchis, il a fallu passer les murs à la chaux. Ce badigeon (gris) se fabrique à l'aide de chaux vive mélangée avec de l'eau dans des proportions calculées . On le passe sur les murs, en séchant il blanchit. Et voilà percé le secret du mur blanchi à la chaux !
 
C'est une sous-couche, j'appliquerai ensuite une peinture à la chaux contenant des pigments. Ma cuisine sera jaune citron. J'ai dit. En attendant, des photos pour illustrer mon billet :
 
Pièce dont le plafond de torchis a été descendu. Le torchis au sol m'a permis de remonter les murs et de colmater les trous autour des fenêtres et dans les murs existants. Nous avons recouvert le torchis pour le protéger des morceaux de plâtre qui le rendraient impropre à l'utilisation.

Chaux vive

On verse de l'eau sur la chaux en remuant



Chaux prête à l'emploi


Pièce prête à être peinte, après un mois de travail.
 
 
 

15 commentaires:

  1. splendide, quel beau travail!
    et merci pour l'aimable comtesse qui a enchanté toute mon enfance aussi :-)

    RépondreSupprimer
  2. Quel boulot, c'est magnifique !

    RépondreSupprimer
  3. Oh, c'est superbe ! Mais j'imagine très bien le boulot qu ça représente.
    De mon côté, la chaux va servir à faire baisser l'acidité du sol et réduire la mousse de la pelouse. Il faut juste que je pense à l'épandre au bon moment… ça fait quelques années que le sac attend dans le garage, l'opération devant se passer à l'automne (autrement dit dans la tourmente de la rentrée), s'il ne fait pas trop sec, ni trop humide.
    Mais moi aussi, les murs blanchis à la chaux me faisaient rêver, ma grand-mère bretonne me disait qu'ils blanchissaient leurs murs extérieurs tous les ans avant l'arrivée des vacanciers.

    RépondreSupprimer
  4. Quel beau travail ! J'aime beaucoup votre idée de rénovation à l'ancienne.
    En ce qui concerne la comtesse de Ségur, je me souviens très bien de l'épisode où Sophie désobéit et marche dans la chaux qui lui brûle les jambes. A l'époque, je ne comprenais pas du tout de quoi il était question !

    RépondreSupprimer
  5. Quel travail !!! Mais le résultat est superbe.

    RépondreSupprimer
  6. Alors là, toutes mes félicitations, c'est un très gros travail et le résultat est superbe ! Tu vas te sentir d'autant mieux dans cette pièce refaite par "tes blanches mains" ! Et tu me donnes envie de relire la Comtesse de Ségur...Belle fin d'été.

    RépondreSupprimer
  7. Quel travail impressionnant ! Et beau en plus ! Mais dis-moi, qu'est ce que c'est ces dalles perforées posées au plafond entre les poutres ? Ca me turlupine depuis ton deuxième message sur le torchis et je ne peux pas croire que ce soit du polystyrène ?
    En tout cas bravo. Vraiment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour gagner en espace, nous avons enlevé le torchis du plafond, et mis du placo entre les poutres. Au-dessus du placo, il y a de la laine de verre dans la partie rénovée il y a 10 ans. Dans la partie rénovée cet été, nous avons mis des plaques de ouate de cellulose. Ceci pour créer une isolation phonique avec l'étage du dessus. C'est extra comme résultat.

      Les plaques sont donc des plaques de placo avec un isolant phonique pour la pièce. Nous sommes très bruyants, et à la fin d'un repas familial, les oreilles bourdonnent. Ces plaques absorbent le bruit et rendront la pièce plus agréable.

      Supprimer
    2. J'ignorais que ce type de plaques existait. Si en plus c'est efficace...
      Merci !

      Supprimer
  8. Magnifique travail de rénovation, et qui met bien en valeur les atouts de la maison..
    (je crois que je suis en train de tomber amoureuse de ta maison... ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la dernière phase de travaux. Lorsque la cuisine sera refaite, il faudra encore penser à la déco du salon. Rien ne presse.

      Supprimer
  9. Merci à toutes pour votre enthousiasme ! Ca me fait plaisir.

    RépondreSupprimer
  10. Quel travail, vous êtes formidables !

    RépondreSupprimer
  11. Waouh, vous n'avez pas chômé cet été ! Je ne reconnais pas la pièce, s'agit t'il de la cuisine ???

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.