Des nœuds dans mon fil

mercredi 3 août 2016

J'ai des courbatures dans les doigts

J'aimerais vraiment terminer l'histoire du passeport périmé, tout est dans ma tête, mais mes doigts se refusent à taper longuement : j'ai des courbatures. Et comme c'est la première fois, je n'y suis pas habituée.
 
Comment, me direz vous, as-tu attrapé des courbatures dans les doigts ?
 
Facile, il suffit de faire du torchis. Pour ce faire, il faut une maison à colombages, du torchis au sol (celui que les garçons ont descendu du plafond), et des murs à remonter. Nous avons eu tout cela, je me suis mise au travail.
 
Etape 1 : Préparer la terre.
La terre, sèche depuis 200 ans, doit être cassée au marteau pour retrouver un état de poudre. Je prends donc une poignée de terre, je la pose dans une boîte à rebords peu élevés, puis je casse chaque morceau, un à un. Je réserve le tout dans des seaux.
 
 
 
Etape 2 : Préparer le torchis.
Verser un seau dans une auge, ajouter la quantité suffisante d'eau, puis malaxer en procédant boule de terre après boule de terre. Dès qu'elle a la consistance nécessaire (bien travaillée, et contenant l'exacte quantité d'eau), la jeter dans un tonneau.
 
 
 
Etape 3 : Laisser reposer 24 heures.
C'est l'étape la moins fatigante.
 
 
En pratique, je pose le torchis le matin, puis je prépare le suivant l'après-midi, et cela jour après jour. Ne croyez pas que je me plaigne, c'est un travail fantastique. J'écoute des émissions de radio, je me récite mes cours de philosophie, ou je discute avec les autres travailleurs qui poursuivent leur activité autour de moi. Seulement, mes doigts n'ont pas l'habitude de ce travail ancestral.
 
 
 
 

21 commentaires:

  1. magnifique occupation! mais je comprends que les muscles de la main souffrent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est extraordinaire de voir comment le travail s'effectue !

      Supprimer
  2. Mais vous êtes fous!! Quel fantastique projet!! Je viendrais bien passer quelques jours à torcher chez toi ;-)
    En revanche je n'ose imaginer la poussière...
    Vous avez une idée de la date de fin?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'envoies un mail privé, je te donne mon adresse, et vous venez en famille, il y a de la place. Mes garçons joueront avec les tiens...
      J'aimerais terminer à la fin de la semaine pour pouvoir passer à la peinture.

      Supprimer
  3. Tiens, la technique du torchis est une corde qui manque à mon arc... en même temps, difficile de trouver des maison en torchis dans ma région.
    Tu le poses tel quel ou tu humidifies les zones au préalable ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y aura un autre billet sur le sujet de la pose. Mais il faut qu'Ambroise fasse le reportage photo pendant que je pose le torchis. A suivre, donc...

      Supprimer
  4. Ah oui, les travaux inhabituels provoquent forcément des courbatures, par exemple j'ai du mal à jouer de la musique après une grande séance d'arrachage de mauvaises herbes.
    Quel courage de te lancer là-dedans ! J'ai hâte de voir les photos (et du coup, je vais moins râler contre ma corvée du moment: les lasures)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les lasures sont à venir !
      De quel instrument joues-tu ?
      Avec la peau dure du bout de mes doigts, je ne pense pas être capable de jouer de la flûte traversière !!!

      Supprimer
    2. Je joue du violon et de la viole de gambe, donc en principe j'ai de la corne au bout des doigts de la main gauche… sauf que ça part vite quand je reste un moment sans jouer !

      Supprimer
  5. Quel chantier ! Je suis admirative...
    Et c'est vrai qu'on attrape des courbatures facilement dans les muscles qu'on n'a pas l'habitude de faire travailler.... En déménageant, je me suis découvert de tous petits muscles dans les bras de cette façon ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au-delà des courbatures, c'est la peau dure du bout des doigts qui provoque un effet curieux !

      Supprimer
  6. Mais quelle femme pleine de ressources tu es! Je suis admirative. Moi qui me trouvais héroïque d'avoir ponce et décapé une table, deux bureaux et huit chaises cet été!! Je suis une pale joueuse ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout ça ? Avec les pieds et les bords, c'est du mérite.
      Chacune ses activités du jour !

      Supprimer
  7. Waouh, je suis épatée ! Mais j'ai toujours aimé retrouvé ces gestes d'antan.Bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là, je fais une pause, refaire les cadres des fenêtres, avec torchis sur de la brique, c'est pénible, ça ne tient que difficilement, c'est fatiguant.
      J'ai déjà choisi la place de mon fauteuil : direction le travail le plus pénible pour me réjouir chaque jour de cette victoire !

      Supprimer
  8. Et bien bravo !!! sacré boulot !belle journée !

    RépondreSupprimer
  9. Je veux voir la photo du finish ! tu m'épates vraiment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai terminé les fenêtres, et une paroi, j'ai fait les retouches où nécessaire.
      cet après-midi, je prépare du torchis, et demain j'essaye de tout terminer. Ensuite nous pourrons nettoyer.
      Entre-temps Monsieur Alphonse a posé le placo et l'isolant entre les poutres du plafond.
      Oui, il y aura des photos, dès que j'ai une minute pour faire un billet.

      Supprimer
  10. Voilà un boulot auquel je me prêterais volontiers, je suis sûre qu'il vide l'esprit ! Sauf que je risquerais aussi la tendinite des doigts !!! Tes petites mains ne sont t'elles pas parfaites pour ça ?

    RépondreSupprimer
  11. Il faut savoir tout faire chez toi. Tu es incroyable ! À quand le reportage photo ?

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.