Des nœuds dans mon fil

vendredi 28 novembre 2014

Etre piéton

Etre piéton en Suisse est une expérience éblouissante.

Image tirée du "Nouvelliste"
 
 
Dès la deuxième heure passée dans une ville helvétique, on comprend vite que le passage piéton est un passage qui lui est réservé. Totalement, absolument, de façon efficace et permanente. Il suffit de s'approcher des lignes jaunes pour que les voitures pilent des deux côtés de la chaussée.
 
Pour une française qui arrive en Suisse, c'est déconcertant.

Et ce n'est que lorsque le piéton a mis le pied sur le trottoir opposé que les voitures démarrent des deux côtés.

Depuis que je suis une piétonne qui marche plus d'une heure par jour en ville, j'apprécie grandement que les automobilistes respectent les lignes jaunes. C'est d'ailleurs étonnant : il suffit d'avoir l'intention de traverser pour que déjà les conducteurs pillent pour laisser la place au bipède. Dans ces cas, et même si je n'avais pas l'intention de passer de l'autre côté de la chaussée, je m'efforce de traverser pour faire plaisir au conducteur qui a stoppé son automobile, quitte à revenir de l'autre côté au passage suivant !

 

12 commentaires:

  1. Hihihiiiiiiiiiiiii

    Le passage du tilleul est considéré par le Touring club comme un des plus dangereux de suisse bisous

    RépondreSupprimer
  2. Quand je pense qu'ici, par le simple fait de vouloir traverser, je mets notre vie (aux gnomes et à moi) en danger quotidiennement parce qu'aucun, je dis bien aucun ne respecte ni le code de la route, ni le piéton accompagné ou pas de jeunes enfants. J'hallucine de voir qu'ailleurs, il existe des automobilistes respectueux et non névrosés. Vous avez bien de la chance, Alphonsine. Je rêverai de la Suisse cette nuit, c'est certain. :)

    RépondreSupprimer
  3. Tu as raison, c'est agréable d'être piéton dans ces conditions mais attention au retour en France, il faudra penser à t'arrêter sous peine de te faire renverser car ici, aucune pitié ! Autrefois c'était pareil dans le nord de la France mais je ne sais pas aujourd'hui s'ils continuent à respecter les bipèdes

    RépondreSupprimer
  4. Envie de partir en suisse tout de suite ! J'avais un souvenir équivalent de l'Allemagne . On est loin en France...Cette évidence du respect du code de la route pour la sécurité de tous, cela ne parvient pas aux neurones français.

    RépondreSupprimer
  5. Comme Vanette, je trouve les français trop indisciplinés... Et tellement étonnés quand moi je m'arrête pour les laisser passer...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis Belge, moi. :))
      Et les Belges sont des névrosés du volant. Et pour se garer, c'est pareil... n'importe où, c'est bon, tant qu'ils sont à moins de 10cm de l'endroit où ils se rendent...

      Supprimer
  6. Fais gaffe si un jour tu reviens en France !

    RépondreSupprimer
  7. Je ne dirais pas mieux que Secotine ...ça me fait rire en même temps, mais ça me fait rire jaune tous ces gros nazes en France qui visiblement ont eu le permis sans valider le code.

    RépondreSupprimer
  8. Je rigole toute seule à l'idée de t'imaginer traverser la route juste par politesse... ^^

    RépondreSupprimer
  9. Papa & Maman habitent non loin de Toulouse ds une grosse bourgade et c'est la même chose qu'en Suisse! C'est assez déconcertant d'ailleurs, surtout pour nous qui arrivont de Marseille ou la circulation est anarchique ...

    RépondreSupprimer
  10. Dans le Nord, c'est comme ça ... enfin presque comme ça. On ne met pas sa vie en danger en traversant la route. Les autos s'arrêtent si un piston met le pied sur la chaussée . C'est agréable, c'est vrai.

    RépondreSupprimer
  11. Dingue ! Cela va nous changer radicalement !!! Fini de traverser en mode survie !

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.