Des nœuds dans mon fil

mercredi 24 août 2011

Du bon usage des serviettes de table

Vous allez penser que ce billet est superflu, qu’une serviette de table sert à s’essuyer la bouche et à être joliment disposée sur les genoux le reste du temps. Vous êtes alors vraiment innocents, il vous faut venir de toute urgence prendre un repas chez Alphonsine pour que ses enfants vous apprennent tout ce que vous ignorez encore et que vous n’avez, objectivement, pas besoin de savoir. Quoique… votre culture générale peut s’en trouver augmentée.

Chez Alphonsine, on prend grand soin des serviettes, comme vous allez pouvoir le constater.

Au début du repas :

Certains, bien disciplinés, se servent normalement de leur serviette, ou au pire, oublient de la mettre sur leurs genoux.

Un autre, toujours malin, et voulant épargner du travail à sa chère maman, a pris le parti une fois pour toute de ne plus prendre de serviette de table. Or si Alphonsine apprécierait un moindre travail, elle aimerait également ne pas s’énerver tous les jours pour lui faire accepter de prendre sa serviette. Comme il est (très) obéissant, ou qu’il n’a vraiment pas le choix, il prend sa serviette, et s’assied dessus. Mais comme sa maman est vraiment futée, elle a décelé la méthode, suite à quoi il a pris le parti de faire glisser discrètement sa serviette sur la barre qui relie les deux pieds de chaise. Alphonsine le sait, il sait qu’elle le sait, elle sait qu’il sait qu’elle sait, mais c’est le prix à payer pour la paix dans les chaumières.

Il y a également le cas de figure de l’enfant toujours en mouvement : il commence par oublier de prendre sa serviette. Il la laisse à côté de son assiette jusqu’au rappel à l’ordre, il la pose sur ses genoux… pour un trop court moment. Il la fait bientôt glisser de ses genoux au sol « sans le faire exprès » il va de soi ! 

Alphonsine a également un enfant, jamais affamé, ou plutôt toujours affamé, mais ayant besoin de mettre la machine en route. Le début du repas est consacré à jouer avec sa serviette. Il en fait généralement une bougie en hurlant à travers la table pour demander à son frère de l’aider dans son œuvre éphémère. Lequel frère refuse, ce qui fait crier l’affamé qui ne mange pas.


Comment cela se passe-t-il au cours du repas ?

Il arrive qu’un enfant dise une chose qui ne plaise pas du tout à son frère ou à sa sœur. Ce dernier réplique en haussant le ton. Au bout de quelques échanges verbaux plutôt vifs, le premier se sert de sa serviette pour fouetter le récalcitrant. Bien entendu, ce n’est possible que pour ceux qui ont la serviette sur leurs genoux, ou à côté de leur assiette. Le temps de ramasser la serviette par terre, et l’adversaire a fui lâchement.

Entre-temps, un autre déplie sa serviette, et la place sur sa tête de différentes façons : soit en carré, tout simplement, soit pliée en triangle pour faire un foulard, soit toujours en triangle pour jouer au cow-boy (version autour du cou ou de la bouche, dans ce cas on se rapproche plus du gangster).

Le grand jeu, c’est de faire l’hélicoptère : on déplie sa serviette, on la tient à un angle, on la fait tourner autour de la tête le plus vite possible, et avec un bruit caractéristique d’hélicoptère. Insupportable quand six hélicoptères décollent en même temps.

Les choses se calment-elles en grandissant ? Chez Alphonsine, ce serait plutôt l’inverse : elles s’aggravent avec le temps, parce que l’imagination des uns et des autres est plutôt fertile. Et faut-il parler des jours où le père s’en mêle pour la plus grande joie des enfants ? Ce sont alors 7 hélicoptères qui décollent…



5 commentaires:

  1. Hilarant ton histoire. Moi aussi je bataille avec ma dernière fille pour sa serviette.... Mais elle est toute seule ! Je me souviens avoir affronté mes deux grandes dans leur enfance..... Elles ont maintenant quitté la maison.... Bof, elles se querelleront avec leurs enfants. Promis, je ne m'en mêlerai pas ! yyyeeesss ! bien fait, chacun son tour !

    RépondreSupprimer
  2. Chez nous, toutes ces façons d'utiliser les serviettes existent mais il faut en rajouter quelques unes: version tue-mouche ( et hurlement de frayeur de l'un ou l'autre), version éponge anti verre d'eau tombé ou anti-tâche sur la nappe, version grand nettoyage imbibé d'eau post-tâche sur le tee-shirt, version cache-cadeau dans l'assiette (plus sympathique mais peu efficace...); bref, ils sont tous pareils et je pense que Larousse devra revoir sa définition de la chose!!! On voit bien qu'il n'y a pas d'enfant dans le dico!

    RépondreSupprimer
  3. C'est certain, les enfants c'est du sport pour une maman, à tous les niveaux.
    Chez nous les serviettes ne font pas long feu, tant notre plus jeune est barbouillé. Quelque fois ceux sont les torchons qui prennent un petit coup de maquillage. Vives les enfants !

    RépondreSupprimer
  4. je croyais que la place des serviettes était sous la table à côté des chaussons ??!!
    chez nous, c'est là qu'elles se cachent en tous cas... (sinon, on les met, juste après s'être taché...)

    RépondreSupprimer
  5. Moi c est mes 2 filles et mon mari qui ont du mal avec leurs serviettes de table! lol Nous sommes 4 et je dois être la seul à utiliser ma serviette correctement, c est à dire sur les genoux! J ai tout essayé même les ronds de serviettes à nos prénoms! Rien n y fait même si ma plus grande commence à la mettre de façon plus régulière! Finalement le pire c est mon mari! Et le pire c est qu il l utilise quand on va chez mes parents! Les serviettes de table ont et seront toujours un soucis de famille! lol. Manuella

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.