Des nœuds dans mon fil

jeudi 1 décembre 2011

Les gaufres


Les gaufres, chez Alphonsine, ont une histoire qui mérite d’être relatée.

Un certain jour de juin, Alphonsine déjà largement enceinte, avec un bébé prévu pour le mois de septembre, part allègrement chercher ses enfants à l’école, en poussant le dernier dans sa poussette. Il fait beau, le soleil brille, Alphonsine se surprend même à chanter.

Elle arrive devant l’école, le vent se lève. Elle lève la tête, et voit arriver à grande vitesse, des nuages noirs. « Aie, l’orage… ce n’était pas prévu ». De fait, habituellement, dans ce genre de situation, Alphonsine prévoit les cirés dans le panier de la poussette, mais cette fois, le panier est vide. Or il est 16 heures, l’heure où les enfants sortent fatigués de l’école, sont affamés, et ont un niveau de patience minimum.

Le temps de se faire ce genre de réflexions, le ciel est bien noir. Alphonsine récupère les plus jeunes à la maternelle, et attend les primaires. Enfin, ils sortent, mais elle comprend bien qu’elle n’a aucune chance, ne pouvant courir, elle sera mouillée, et ses enfants avec elle. Vite, son cerveau s’emballe, et cherche comment faire passer ce moment pénible à ses enfants.

« Eureka ! » Elle a trouvé. Elle attend que tout le monde ait pris place autour de la poussette (je vous expliquerai un autre jour comment le point délicat des places a été attribué), et elle fait une déclaration digne d’un discours à l’ONU (Si, si, il y a un point commun entre l’ONU et la famille d’Alphonsine : la paix à faire respecter).

« Les enfants, savez-vous que lorsqu’on rentre mouillé à la maison, on peut manger des gaufres ? » Les enfants regardent leur mère d’un air interloqué : « non, on ne savait pas ». « Et bien, je vous l’apprends, lorsqu’on est surpris par la pluie et qu’on n’a pas de quoi se protéger, on mange des gaufres ».

Elle a à peine terminé sa phrase, que des grosses gouttes tombent du ciel. Elles sont encore éparses : « Regarde, maman, il pleut, on va pouvoir manger des gaufres ». Alphonsine sourit en coin. Les gouttes se font plus serrées. « Maman, cette fois, c’est sûr, il pleut ».
- En effet, il pleut, mais vous n’êtes pas encore suffisamment mouillés.
- Et maintenant ? (L’orage s’approche, la pluie devient dense)
- Pas encore, vous avez à peine quelques taches de pluie sur vos chemises. Il faut vraiment être mouillé.
Toute la famille attend la pluie avec une joie non dissimulée.
- Et maintenant ?
- Une partie de vos vêtements est encore sèche.
- Et là ?
- Je pense que l'on pourra faire des gaufres en rentrant.

Nous sommes arrivés, non pas mouillés, mais dégoulinants. Avant de rentrer dans l’immeuble, tout le monde s’est déchaussé, et a vidé ses chaussures de toute l’eau qu’elle contenait. Les enfants ont attendu leur mère sur le palier, et Alphonsine a couru chercher des serviettes de toilette et une bassine. Ils se sont débarrassés de leurs vêtements trempés, et sont partis se sécher et se rhabiller. Ils riaient de bonheur !

Et ce soir-là, ils ont mangé des gaufres.

Et depuis, lorsqu’ils rentrent mouillés, surpris par la pluie, ils ont droit à des gaufres. C'est de cette façon que naissent les coutumes familiales !



11 commentaires:

  1. Bravo ! Garder la bonne humeur c'est déjà ça ! Merci pour ton histoire. Quel talent d'imagination !

    RépondreSupprimer
  2. Jolie coutume née du hasard et de ton imagination, mais je m'interroge, où est la recette ??

    RépondreSupprimer
  3. C'est chouette de créer ainsi une nouvelle coutume familiale.. ce sont ces petites choses qui font l'union entre nos enfants.. et le sel de notre vie ;-)

    RépondreSupprimer
  4. c'est une tradition qui restera longtemps dans la famille !!!!!!

    RépondreSupprimer
  5. Tu as toujours des idées formidables pour transformer quelque chose de désagréable en plaisir !!! Et j'admire aussi le fait que tu faisais déchausser tes enfants en rentrant dans l'immeuble !!
    Maintenant, les jours de pluie (et il va y en avoir !!) sont devenus des jours de joie ! C'est vraiment super ... Babsy

    RépondreSupprimer
  6. Contente d'avoir fait ta connaissance !!!

    Et la recette de gaufre, tu m'as donné l'eau à la bouche !!!

    passe un bon week end et j'espère à bientôt

    manue :))

    RépondreSupprimer
  7. Je penserais à toi au prochain orage, c'est certain (géniale, ta trouvaille !)

    RépondreSupprimer
  8. J'ai ADORE votre histoire et la façon de raconter : on s'y voit!! Très mignon!

    RépondreSupprimer
  9. Absolument génial! celle là je la note! Je n'ai pas de gaufrier mais je ferai des crêpes...

    RépondreSupprimer
  10. c'est une bonne idée, comme toujours chez Alphonsine; je ne comprends pas comment il se fait que tes enfants ne soient pas assez malicieux pour sortir exprès à chaque fois qu'il pleut; à leur place, je n'hésiterais pas!!!

    RépondreSupprimer
  11. @ Florence :
    Tu penses bien qu'ils ont essayé, mais la règle reste la règle : il faut être mouillé par mégarde, et pas en sortant de la douche...

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.