Des nœuds dans mon fil

jeudi 13 mars 2014

Avoir 15 ans

Dans la famille d'Alphonsine, avoir 15 ans est un événement particulier, surtout pour un garçon : la date de leur anniversaire signe le premier jour de rasage. 

Deux garçons ont déjà fait l'expérience de ce grand moment, le troisième vient de les rejoindre dans la cour des grands, celle des hommes ! 

Le plus drôle, c'est que ce jour-là, tous fiers de tenir l'objet qui va leur casser les pieds le restant de leurs jours, ils convient toute la famille dans la salle de bain, et d'une main hésitante, rasent le petit duvet qui recouvre leur lèvre. Ce sera la seule fois que nous les verrons se raser, nous en profitons d'autant plus. A l'avenir, ce sera porte close que l'on pourra entendre le doux bruit du rasoir (ou pas).

J'ai entendu bien des reproches de la part d'étrangers à la famille : "n'est-ce pas un peu tôt, pour ce qu'ils ont à raser, etc..." Je ne réponds rien, mais en fait je trouve qu'un adolescent à l'ombre de moustache a un visage ingrat. Une fois rasé, il est beau. Bien sûr, au départ, il ne s'en servira qu'une fois par mois, puis tous les dimanches, puis tous les jours.

A partir de ce moment-là, il n'aura qu'un désir : se laisser pousser la barbe...



29 commentaires:

  1. Joyeux 15 ans au nouvel homme de la famille !
    Embrasse le de ma part maintenant qu'il est beau et qu'il ne pique plus !!!

    RépondreSupprimer
  2. J'approuve complètement : le pauvre duvet des adolescents ne les met pas à leur avantage.
    Joli rite de passage pour tes garçons, y en a t'il un pour les filles?
    Bon anniversaire à ton fils !

    RépondreSupprimer
  3. Joyeux anniversaire ! Je retiens la méthode, je trouve aussi la moustache naissante des adolescents spécialement peu seyante.

    RépondreSupprimer
  4. Bon anniversaire au "3ème garçon" ! Notre ado a déjà dû se raser plusieurs fois alors qu'il n'a pas 15 ans ! faut dire que toute la famille lui rabache que les 3 poils au menton et au-dessus de la lèvre, c'est momoche ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout dépend de la couleur des poils, il y a des couleurs assez invisibles ! Ca aide à faire durer. Mais chez nous, pas avant 15 ans, sinon ce n'est plus une coutume !!!

      Supprimer
  5. Bienvenue dans la cours des grands !

    RépondreSupprimer
  6. Ah, mon grand a donc 1 an 1/2 de retard sur les mâles de la famille d'Alphonsine ! Il a fini par céder à la pression maternelle et raser le pelage qui envahissait son menton, le dessus de sa lèvre et les cheveux qui poussaient sur ses joues (non, ce n'est pas un homme des cavernes...).

    Je souhaite un bon anniversaire à ton 15 ans.

    RépondreSupprimer
  7. Alors bon anniversaire au n°3, c'est le n°4 qui doit être impatient !

    RépondreSupprimer
  8. Mais y a-t-il une adaptation à la règle des 15 ans si le duvet apparaît un peu avant cet âge ?

    RépondreSupprimer
  9. Heureux anniversaire à ton fils déjà ! 15 ans, une étape ! Et joliment marquée...

    RépondreSupprimer
  10. Contrairement à toutes ces personnes, je me permet de plaindre cet homme arrivé dans la vie cruelle et impitoyable du rasage ! Un acte qui tient de la barbarie car non seulement il faut recommencer tous les jours (horreur et désarroi), mais en plus tout est fait dans la société pour vous forcer à la couper : de la femme aux enfants (papa, tu piques !!), du peignoir à la couverture (la barbe au dessus ou au dessous ?), etc...
    Je n'ai qu'un mot à dire : Vive la Barbe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que mon lecteur est un homme qui a passé l'âge du rasage mensuel. Triste vie que la vôtre... Et j'attends de voir la barbe orner votre beau visage !

      Supprimer
    2. Sans parler des colls roulés qui boulochent au niveau du cou rendu abrasif, tant qu'on y est...?
      Allons, allons, Monsieur Anonyme! que représente le minuscule inconvénient de quelques petites minutes quotidiennes de rasage comparées à la joie immense d'entrer dans le monde des adultes responsables?
      Un chef d'entreprise de mes connaissances me racontait comment le matin, en étalant au blaireau le savon sur ses joues, il commençait à planifier sa journée et se mettait dans l'état d'esprit nécessaire à sa fonction ; vous priveriez-vous de ce rite matinal si symbolique?
      Aussi, me permettrez-vous de vous donner ce précieux conseil : ne vous aventurez surtout pas sur le terrain glissant des contraintes sociales dans un univers (la blogosphère) majoritairement féminin, vous semblez semble-t-il (répétition volontaire, on aime ou pas, mais là n'est pas la question) ignorer totalement l'écrasante somme d'obligations, réellement barbares pour le coup, qui régissent la vie des femmes, et seriez rapidement débordé par les protestations de la féminité opprimée !
      Je n'ai qu'un mot à dire : à bas la barbe (et la moustache) (et le bouc) (etc)

      Supprimer
    3. Que représente quelques minutes me demandez vous ?
      Je prends un exemple : 5 minutes pour se raser au minimum, ce qui fait, dans une année non bissextile, 1825 minutes, c'est à dire 30 heures et 25 minutes minimum, sur une période de 50 ans cela fait 63 jours 8 heures et 50 minutes, ce qui est quand même considérable quand on y songe : 63 jours sans compter les nuits (puisqu'on ne dors pas pendant le rasage, du moins en théorie). Et cela pour seulement 5 minutes.
      Cela dit, je ne conteste pas le fait que les obligations barbares des femmes dépassent, et de beaucoup, les 63 jours répartis sur 50 ans : je connais des salles de bains qui pourraient me le prouver.

      Monsieur Anonyme,
      dit Albert

      Supprimer
    4. haha ! "Albert", je vous avais reconnu ! grâce au "s" ... que vous oubliez ...quand vous vous permettez ...
      Bon, c'est tout ce que j'avais à dire ...
      Mais je vous avais reconnu ... ha bah oui.

      Supprimer
    5. Vu sous cet angle, Monsieur Anonyme dit Albert, je comprends votre point de vue.
      Mais il conviendrait, pour être tout à fait rigoureux, que vous déduisiez de ce temps économisé sur le rasage :
      - le temps passé à tailler harmonieusement votre barbe;
      - le temps supplémentaire passé à chaque fois que vous nettoyez votre visage (le nettoyage et le rinçage d'un visage avec barbe étant toujours plus longs et délicats que ceux d'un visage glabre - ou tout au moins bien rasé);
      - le temps supplémentaire passé à vous essuyer lors des repas, et le temps passé à nettoyer votre barbe après (les guirlandes de fromage fondu, quoique peut-être fort décoratives, étant socialement connotées négativement);
      - le temps passé à dégivrer votre barbe dans sa partie moustache en hiver, quand la vapeur d'eau expulsée par votre nez viendra se cristalliser en glace sur les poils de votre moustache sous l'effet des températures négatives fréquentes dans les massifs alpins (ne riez pas, ça arrive, je l'ai vu de mes yeux);
      - le temps passé... non, faisons comme si vous ne deviez jamais vous enrhumer.
      Tout ceci décompté, êtes vous encore certain que le gain de temps soit encore réellement valable?
      Et si oui, ces précieuses minutes économisées chaque jour, à quelle noble activité penser vous les occuper?

      Supprimer
    6. Je dois reconnaitre que vous avez raison, et que je gagnerais plus de temps à me raser tout les matins plutôt que de le perdre sur les futilités que vous avez décrites à merveille, et auxquelles, à vrai dire, je n'avais pas pensé, manquant de science dans le domaine. Je vais donc faire confiance à votre expérience puisque vous semblez avoir vécu toutes ces situations.

      Albert

      Supprimer
    7. Rare sont ceux qui savent profiter de l'expérience d'autrui. Vous avez tous les attributs du sage, jeune homme ; il ne vous en manque qu'un : la barbe ;)

      Supprimer
  11. Je trouve que c'est une bonne tradition, je note, je note.... Et j'ai aussi la meme question qu'une autre bloggueuse > et chez les filles, quelle tradition?

    RépondreSupprimer
  12. Nous ne sommes vraiment pas précoces dans la famille, je crois avoir acheté le premier rasoir de Fiston pour ses 18 ans ... et il ne s'en est pas servi avant des mois ou des années !
    Du coup (conséquence d'une croissance tardive mais prolongée), il fait un bon mètre 92 ! Na !

    RépondreSupprimer
  13. J'aie les rites dans la famille... Chez nous c'est champagne pour les premières règles, pour fêter le fait de faire son entrée dans le monde féminin et pour faire passer les inconvénients mensuels de devenir femme!!!
    Dany

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez nous c'est discrète invitation au restaurant, avec juste les parents.
      Et pour les 15 ans, le premier sac à main, le réticule pour certains, le "ridicule" aux yeux des garçons !

      Supprimer
  14. Mais comme tu as raison Alphonsine, moi qui n'ai pas de fils, je trouve ce rituel formidable. Parce que vraiment, comme tu le dis, ces duvets disgracieux gâchent les beaux visages des adolescents mâles...J'adore la manière pudique et joyeuse dont tu nous parles de ce moment d'intimité familiale (comme toujours)

    RépondreSupprimer
  15. L'Ado s'est rasé la première fois en public aussi, devant toute la famille réunie...et j'étais enceinte de bébé 5, ça m'a fait bizarre. Tu as raison, c'est un rite de passage important, un grand moment familial.

    RépondreSupprimer
  16. Ce billet me fait penser à mon fils ! c'est vrai la premiere fois c'est un évement :-) bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton passage ici et @ très vite !

      Supprimer
  17. Je trouve que c'est un chouette rituel ! Celui pour les règles aussi. Pour ma fille, cela sera un joli bijou petit bijou , un resto pourquoi pas?

    RépondreSupprimer
  18. L'essentiel est de trouver ce qui convient à chaque famille !

    RépondreSupprimer
  19. pff, je suis fâchée ... mon commentaire s'est perdu dans les limbes internetiques.
    je recommence .
    Ici, le premier rasoir a été offert pour les 14 ans de l'ado ... En fait j'avais trouvé des jetables sous son lit en faisant le ménage quelques jours avant , j'ai préféré qu'il se rase dans les règles de l'art plutôt qu'à sec en cachette...
    Pour les 14 ans, nous offrons le premier vrai parfum.
    Pour les quinze ans et le brevet des collèges, le premier telephone portable
    Et pour ses premières règles la princesse choisira en tête a tête avec sa môman, une jolie bague ou un collier. ( j'ai peur qu'elle préfère des baskets ou un nouveau skate board .... )

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.