Des nœuds dans mon fil

lundi 14 mars 2016

Un tableau, une histoire (2)

Sur une proposition de Lakevio
 
 
- On y va ?
- Quoi ? Comment ?
- Léa, je croyais qu'on était venu pour faire quelque chose qui nous tenait à cœur !
- Pardon ?
- Léa, où es-tu ?
- Regarde comme Degas a bien saisi les danseuses.
- Léa, je sais comme tu aimes à venir contempler l'original plutôt que la copie, mais souviens-toi de ce que tu souhaites.
- Oh, Marie, pardon. Tu as bien tout pris ?
- Bien sûr. Nous avons vérifié dix fois le contenu de mon cabas. J'ai guetté, les gardiens sont loin, ils ne reviendront pas avant cinq minutes. Quant aux autres visiteurs, nous avons couru tellement vite pour venir dans cette salle qu'ils ne seront pas là avant une heure.
- Allez, changeons-nous.
Marie et Léa retirèrent leurs pantoufles, leur pantalon et leur haut, elles étaient en collant rose. Elles enfilèrent chacune un tutu, remontèrent leurs cheveux en un chignon rapide, et ajustèrent leurs chaussons de danse.
 
Marie mit son téléphone sur haut-parleur, il diffusa du Chopin. Les deux amies se mirent à danser au milieu des tableaux de Degas. Enfin, leur rêve s'accomplissait : elles posaient pour Degas, elles dansaient dans son atelier... 
 
 

16 commentaires:

  1. Très belle scène, un rêve réalisé, bravo !

    RépondreSupprimer
  2. J'imagine et j'adore !une version gaie et très originale ! belle semaine !

    RépondreSupprimer
  3. Très chouette version et surtout gaie.

    RépondreSupprimer
  4. Merci à toutes pour vos encouragements !

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique ! J'ai cru un instant que le complot était le vol du tableau... Mais là, c'est beaucoup plus féerique.

    RépondreSupprimer
  6. Que c'est joli ! Un tableau qui s'anime... Degas a dû sourire. Super.

    RépondreSupprimer
  7. Ah ! sympa comme version ! osée et pleine de peps !

    RépondreSupprimer
  8. Elles réalisent leur rêve, vont peut être se faire virer par un gardien de musée, non ? Original !

    RépondreSupprimer
  9. je me demandais ce que tu allais leur faire faire :-)
    (je me disais: oh non! pas un attentat! pas un vol! pas de déprédations!)
    merci :-)

    RépondreSupprimer
  10. Merci à toutes pour vos gentils commentaires.
    Mais je me demande aujourd'hui encore pourquoi elles ont été peintes en pantoufles dans un musée...

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.