Des nœuds dans mon fil

lundi 21 mars 2016

Un tableau, une histoire (3)

Sur une proposition de Lakevio
 
 

La voilà... elle est toujours aussi belle. Elle va donner son concert, j'envie ces chanceux qui pourront l'écouter. Pour moi, il n'en est pas question. Le déménagement et l'installation dans cet appartement qui fait face à la salle de concert m'ont coûté trop cher, mon budget ne me permettra jamais plus d'aller l'entendre. Et dire que c'est grâce à elle que j'ai débuté la guitare. Elle est là, devant moi, cette guitare qui a transformé ma vie. Ce soir je suis à la fenêtre et je l'attends. Je l'attends pour la voir apparaître dans un coin d'un carreau, puis monter les marches et disparaître à mes yeux. Je vais attendre à nouveau, avec une tasse de café à la main, et ses chansons sur les lèvres, jusqu'à ce qu'elle ressorte. A ce moment-là, je la verrai de face, je la contemplerai, je la dévorerai... Et j'en ferai mon souvenir jusqu'au prochain concert... 

 

13 commentaires:

  1. Joli récit, on est dans les pensées de ce jeune homme qui a la chance de vivre en face d'une salle de concert ! c'est à la fois une chance et une source de regrets...
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  2. Joli récit, on est dans les pensées de ce jeune homme qui a la chance de vivre en face d'une salle de concert ! c'est à la fois une chance et une source de regrets...
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  3. Faut y aller, mon gars, faut oser, sinon un autre que toi le fera.

    RépondreSupprimer
  4. Très bien écrite cette version : on se met à la place de cet homme, fébrile à la vue de son idole !

    RépondreSupprimer
  5. Il est timide ce garçon, je dis comme Berthoise, faut qu'il y aille sinon...
    Sympathique version, bonne journée Alphonsine.

    RépondreSupprimer
  6. Attente, fébrilité, espoirs et regrets... Bien raconté mais comme je le plains ce garçon timide. osera-t-il aller lui demander... un autographe ?...

    RépondreSupprimer
  7. Attente, fébrilité, espoirs et regrets... Bien raconté mais comme je le plains ce garçon timide. osera-t-il aller lui demander... un autographe ?...

    RépondreSupprimer
  8. Pauvre garçon, il va continuer à rêver et une vie c'est court.

    RépondreSupprimer
  9. Quel dommage pour lui ....il faut souvent oser dans la vie ! peut être pourrait il au moins lui parler à la sortie .....un jour où il ne pleuvra pas !

    RépondreSupprimer
  10. Oh, je le plains aussi...envie de le pousser....un peu..

    RépondreSupprimer
  11. mais quel empoté !! Ou quel timide !

    RépondreSupprimer
  12. @ tous,
    Vous m'amusez beaucoup avec vos commentaires... heureusement ce n'est qu'un conte !

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.