Des nœuds dans mon fil

mercredi 29 mars 2017

Un kilo pour le moins

Depuis des semaines (ou peut-être des mois, nul ne la sait), ma centrale vapeur émet des bruits étranges et se permet des comportements bizarres : au lieu de pousser la vapeur à sortir par les orifices prévus à cet effet sur sa semelle, elle l'autorise à fuir par les dessous du bloc central.N'aimant pas beaucoup cette fantaisie des centrales vapeur, j'ai déversé dans le bac presque vide un bidon de décalcairisant. J'ai attendu, rien ne s'est passé. J'ai persévéré et loué le ciel de ce que je me sois prémunie d'un vieux chiffon que j'avais prudemment posé sur ma planche à repasser.

Le fer a crachoté, fulminé, toussé, hoqueté, dans des cahots indescriptibles, puis a relâché par jets puissants des pépites de calcaire qui sont venues souiller le chiffon. Ne pouvant faire sortir si brutalement toute la fureur qui l'habitait, il a fait couler des torrents de haine marron sur le chiffon qui, ne pouvant retenir cette force, l'a laissée le traverser et maculer le tissu de la planche à repasser.

Impuissante devant tant d'inimité, je me suis crispée sur le bouton de la vapeur, et c'est figée devant l'horreur que j'ai vu monter une vapeur blanche qui a progressivement envahi toute la buanderie. J'étais, mais où étais-je au juste, puisque ma vue ne pouvait percer les ténèbres à plus de cinq centimètres... 

J'ai crains une arrivée intempestive des lutteurs du feu, plus communément appelés "pompiers", mais ce n'était qu'Ambroise qui a largement ouvert portes et fenêtres pour que la situation retrouve un semblant de sérénité.

Mon fer a perdu un kilogramme de calcaire, mon lave-linge a gagné un kilogramme de torchons divers et variés, et j'ai retrouvé un fer efficace. Réjouissez-vous avec moi, il est des joies que l'on ne peut garder pour soi !


14 commentaires:

  1. Un vrai bonheur, rien ne te résiste !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout pas la matière, je me bats avec elle (contre elle ?) !

      Supprimer
  2. quand on a lu ceci, on ne peut que penser une fois de plus aux statistiques implacables qui nous démontrent que la plupart des accidents sont d'origine domestique ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà que tu me fais peur d'un coup ! Moi qui me croyait invincible...

      Supprimer
  3. C'est beau la vie! Plus d'excuses maintenant pour les faux plis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Me voilà d'un coup complètement sous stress : les faux plis, c'est uniquement avec un fer entartré ?

      Supprimer
  4. Merci de nous partager ta joie ! Ta centrale a retrouvé une santé de fer.

    RépondreSupprimer
  5. Je me réjouis avec toi ! Nous avons eu un code erreur hier avec la machine à laver le linge ... sweety en a extrait des "pointes de cols de chemises" et une boulette de fil ... j'étais trop contente qu'on n'ait pas sorti de là une baleine de soutien gorge, sinon c'aurait été de ma faute !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère Bibiche de partager notre joie. De mon côté je me réjouis de ce que ton mari n'ait pas trouvé de baleine dans le lave-linge.

      Supprimer
  6. Ton récit est digne de Zola et de la Bête Humaine ! Merci pour ce moment savoureux (à lire, j'entends !).

    Honte, HONTE... J'ai banni le fer à repasser de ma vie... Sauf pour les chemises de Monsieur... Qui ne porte plus que des t-shirt à manches longues et des sous-pull depuis que je lui ai remis cette responsabilité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime avoir de belles piles de torchons de vaisselle dans mon placard. C'est la raison pour laquelle je repasse (mal). Monsieur Alphonse, lui, travaille en pyjama, c'est assez aisé d'entretien puisqu'ils sont jetables !

      Supprimer
  7. :D
    Encore une fois ça bataille ferme par chez toi !
    Merci pour ce récit si drôle. Et du coup j'ai bien envie d'aller asticoter un peu ma propre centrale avec un peu de détartrant ...

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.