Des nœuds dans mon fil

dimanche 5 février 2012

Déjeuner dans le lyonnais

Pouvoir profiter de son anniversaire toute l'année, telle est la chance de Monsieur Alphonse.

Pour ceux qui n'auraient pas suivi les épisodes, j'ai offert à Monsieur Alphonse des cartes de chaque région de France, et je lui organise le repas de cette région le dimanche. Avec les festivités, j'avais fait une petite pause, et nous reprenons avec enthousiasme ces voyages virtuels à travers l’hexagone. Le récapitulatif des régions est à voir ICI.

Pour la région lyonnaise, j'avais un choix considérable, et j'ai eu du mal à dresser mon menu. Finalement, je l'ai établi comme suit :
- Salade de groin d'âne (choisie pour son nom)
- Quenelles (c'était l'occasion d'en faire pour la première fois)
- Tarte aux pralines roses (cette tarte est spectaculaire par sa couleur)

Les deux premières recettes sont tirées du livre "Les meilleures recettes de nos terroirs" aux Editions France Loisir. La recette de la tarte a été prise sur le site Marmiton.org.


Salade de groin d’âne
(4 personnes)

Préparation : 20 minutes
Cuisson : 10 minutes

500 g de pissenlit ou de mâche
2 c. à s. de vinaigre de vin rouge
200 g de lardons fumés
4 tranches de pain rassis
1 gousse d’ail
1 bouquet de ciboulette
sel, poivre

Laver la salade à l’eau vinaigrée et l’essorer.
Faire rissoler les lardons dans une poêle, puis déglacer avec une cuillère de vinaigre.
Frotter d’ail les tranches de pain, les découper en petits croûtons et faire dorer à la poêle dans un peu d’huile et de beurre.
Préparer une vinaigrette bien relevée.
Dans un saladier, placer les pissenlits ou la mâche, les croûtons et les lardons encore chauds.
Arroser de vinaigrette, bien mélanger. Saupoudrer de ciboulette.

Il est possible de disposer des œufs pochés sur cette salade.


Verdict : Toute la famille s'est régalée, même ceux qui ne sont pas des vaches (entendez, ceux qui n'aiment pas manger de l'herbe)

Quenelles
(4 personnes)

Préparation : 30 minutes
Cuisson : 10 minutes

80 g de beurre
25 cl de lait
150 g de farine
50 g de gruyère râpé
4 œufs
sel, poivre

Faire chauffer le lait salé et poivré avec le beurre.
Dès l’ébullition, ajouter la farine en une seule fois et laisser cuire en remuant constamment à feu doux pendant 10 mn. Hors du feu, ajouter le gruyère râpé et incorporer un à un les jaunes d’œufs battus en omelette.
Monter les blancs en neige ferme et les ajouter délicatement à la préparation.
Faire cuire à l’eau bouillante salée jusqu’à ce que les quenelles remontent à la surface. Les retirer avec une écumoire et les plonger dans de l’eau froide. Bien égoutter.
Servir avec une sauce béchamel ou une sauce aurore.

On peut également faire gratiner au four les quenelles nappées d’une de ces sauces. Servir très chaud.
Variante : pour la pâte à quenelles, il est possible d’utiliser 75 g de farine et 75 g de semoule fine.
 


Verdict : "Je préfère les quenelles en boîte". Il a osé le dire ! Pas Monsieur Alphonse, non, il a beaucoup aimé, mais Anatole. Ca ne devait pas être mauvais, parce qu'il a mangé malgré tout (avait-il d'ailleurs le choix ???). Si je veux récidiver avec ce plat, il faudra que je m'instruise sur l'art et la manière de faire des quenelles. Elles n'étaient pas mauvaises, mais la texture n'est pas celle des quenelles habituelles.


Tarte aux pralines roses
(6 personnes)

Préparation : 30 minutes
Cuisson : 20 minutes

 
Pour la pâte sablée :
- 250 g de farine
- 100 g de sucre
- 130 g de beurre pommade
- 1 oeuf

Pour la garniture :
- 500 g de pralines roses
- 50 cl de crème liquide

Préparation :
Préparez la pâte sablée et entreposez la 30 mn eu frigo.
Faire bouillir la crème liquide et ajoutez les pralines tout en remuant énergiquement au fouet ; maintenez l'ébullition pendant 15 mn en remuant et réservez sur feu éteint.
Etalez la pâte sur une tôle beurrée et enfournez pendant 20 mn (elle doit être bien dorée).
Sortir la pâte du four et étendez la crème aux pralines dessus à l'aide d'une spatule.

Servir frais ou tiède accompagnée d'une crème anglaise



Verdict : Délicieux. Aymeric est arrivé lorsque la pâte cuisait à blanc dans le four. Il regarde pas la vitre et s'écrie : "Oh maman, tu as fait une tarte à la pâte ?"
J'ai utilisé des pralines entières, mais la prochaine fois, je prendrai des pralines concassées, parce que nous sommes nombreux à ne pas trop aimer les amandes entières.

Une fois de plus, c'était un déjeuner réussi, l'attention de tous les convives est à son summum ! La prochaine destination sera pour la Provence-Côte d'Azur.



6 commentaires:

  1. La tarte aux pralines rose me semble bien appétissante ! Hummm...

    RépondreSupprimer
  2. Et bien ! On si inviterais !

    RépondreSupprimer
  3. Idée géniale, ces voyages culinaires!!!Vous débordez réellement d'imagination!!Monsieur Alphonse et votre grande tribu ont beaucoup de chance! De plus, elles sont très chouettes ces recettes familiales!

    RépondreSupprimer
  4. De la crème avec des pralines roses, merveilleux ... J'aime beaucoup suivre tes voyages virtuels, je te l'ai déjà dit mais l'idée et la réalisation sont géniales !

    RépondreSupprimer
  5. Effectivement, voilà bien des mets que l'on trouve à Lyon ! En revanche, on trouvera la première salade sous l'appellation "salade lyonnaise", mais j'avoue que la tienne est séduisante ! Cette salade est déjà assez nourrissante, alors quand je pense que tu l'as faite avec en plus des quenelles ET de la tarte à la Praline, j'en suis baba !

    RépondreSupprimer
  6. Bravo, pour ce repas découverte, très bonne idée de thème.

    Je confirme les quenelles sont assez difficile à réussir, la tarte aux pralines est l'un de mes préférés en desserts lyonnais

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.