Des nœuds dans mon fil

dimanche 29 décembre 2013

Les joies du cinéma

Monsieur Alphonse est allé au cinéma.

C'est un scoop.

Il n'y est plus allé depuis plus de cinq ans.

Mais Robert Redford, une histoire de solitaire sur un voilier, et des garçons qui brandissaient leur "Bon pour" l'ont déterminé à partir pour Strasbourg.

Il paye sa place, s'installe au milieu de ses enfants, et le film débute.

C'est alors qu'un groupe bruyant entre et choisit de s'installer précisément devant eux. Ils parlent, s'interrogent, se répondent, empêchent d'entendre les premiers (et presque derniers mots d'un film qui en compte 20). Enfin, ils s'assoient... et qui s'affale devant Monsieur Alphonse ?

Une femme portant un chapeau. Si. Un chapeau de feutre. Monsieur Alphonse n'a pu me dire s'il était beau, il était furieux contre la dame et le chapeau qui est resté vissé sur sa tête. 

Il est allé s'asseoir un peu plus loin pour profiter du film.

Il y retournera, mais cette fois sans la dame au chapeau.


9 commentaires:

  1. Et c'est Monsieur Alphonse qui a bougé, lui, sans demander à la gêneuse d'enlever son chapeau et de faire preuve de savoir-vivre et de respect ?
    Ah ben là !
    Ceci dit, c'est pour toutes ces raisons que j'ai horreur d'aller au cinéma, je préfère louer, ou acheter, ou attendre que ça passe à la télé, et regarder le film chez moi, bien tranquille, sans aucun indésirable. Je n'y suis plus allée depuis... 2001 (pour le Journal de Bridget Jones) ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lorsque les gens sont impolis, il est illusoire de leur faire entendre raison. Cette dame provoquait manifestement les rangées situées derrières elle. Il vaut mieux esquiver...

      Supprimer
    2. Penser la prochaine fois à aller au cinéma avec une canne à pêche, se mettre quelque rangs derrière la dame au chapeau et "pêcher le chapeau "... tout en délicatesse !
      je ne vois que ça ;)

      Supprimer
  2. Je ne me souviens même plus de la dernière fois ou je suis allée au cinéma pour mois,c'est à dire, sans traîner ma ribambelle voir un Disney ou équivalent! J'espère que ses mésaventures ne vont pas décourager ton mari d'y retourner!

    RépondreSupprimer
  3. L'histoire du chapeau c'est le pompon !

    Nous n'allons plus au cinéma... trop cher pour tout le monde ou même pour nous deux si l'on inclue le prix d'une baby sitter, trop risqué : trop de navets pour peu de vrais bons films...
    Fatigués aussi du sans gêne et du peu de correction de nos semblables.

    Nous louons achetons, empruntons à des amis ceux qui nous semblent sortir du lot.
    Et la salle à mangé étant tapissée de blanc dans sa partie haute, lorsqu'un film en vaut la peine, nous nous faisons un séance maison en projetant sur le mur préalablement débarrassé du miroir qui l'orne habituellement...

    RépondreSupprimer
  4. Oh la la, pauvre Mr Alphonse ! Nous allons parfois au cinéma mais dans de toutes petites salles de campagne très conviviales. La dernière fois pour voir un film qui ne sort pas encore dans toute la France: "j'demande pas la lune, juste quelques étoiles" qui nous a ravis.
    Par contre, nous sommes allés au théâtre et Mr Ouragan s'est demandé pourquoi je me suis collée à lui pendant toute la séance ( plus d'illusion semble-t-il , après 25 ans de mariage !...): la personne a côté de moi sentait très mauvais et j'ai tout fait pour m'en éloigner...mais la séance a été gâchée !

    RépondreSupprimer
  5. ça donne envie d'aller au cinéma...Avait-elle des pop-corns cette dame au chapeau (histoire de n'avoir ni l'image, ni le son) ?

    RépondreSupprimer
  6. Eh bien, comité d'accueil sympathique pour le come back cinématographique de Monsieur Alphonse !

    RépondreSupprimer
  7. Ôte-moi d'un doute : c'était bien un cinéma en France, n'est-ce pas?

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.