Des nœuds dans mon fil

vendredi 6 juillet 2012

Alphonsine tient salon

Vendredi dernier, j'ai tenu salon. C'était la première fois. C'est à refaire. 


Je n'ai pas de château, je n'ai qu'une ferme ; je n'ai pas de cuisinier, mais un four à pain ; je n'ai pas de salon de musique, mais un porche couvert ; je n'ai pas fait venir d'orchestre, ou plutôt, je lui ai proposé de finir l'année par une soirée tartes flambées en offrant la possibilité de s'exprimer musicalement ! Il s'agissait de l'orchestre de chambre de l'école de musique.


Les musiciens sont venus par petits groupes à partir de 19 heures. Monsieur Alphonse et moi avions préparé les tables, et nous sommes restés au four pour débiter les tartes flambées pour 35 personnes. Nous avons été assez fiers de notre exploit, parce que le service était vraiment rapide ! 


Note pour les non-alsaciens : les tartes flambées sont des tartes qui cuisent près des flammes. On chauffe le four à 400°C, on repousse les braises, et on pose une très fine (2 mm) abaisse de pâte à pain recouverte d'une couche de fromage blanc - crème épaisse, de lardons et d'oignons très finement émincés. Moins d'une minute plus tard, elle est prête à servir. On apporte des variantes : avec munster, champignons, gruyère...


En dessert, la même chose en version sucrée : le fromage blanc est sucré, et on dispose des lamelles de pommes, ou des rondelles de bananes, au besoin on saupoudre de gouttelettes de chocolat, et bien entendu, on peut flamber au calvados ou au rhum.


A 11 heures, l'orchestre s'est produit sous notre porche. La pauvre chef d'orchestre avait son fils dans ses bras : il était tard pour lui et il ne voulait plus la quitter ! La musique à une heure aussi tardive était totalement irréelle.






Et à peine les musiciens étaient-ils en train de ranger leurs instruments que la camionnette de gendarmerie s'arrêtait devant notre porte. J'étais intriguée, je ne voyais pas quel voisin aurait pu se plaindre, ils sont tous tellement gentils, et le bruit chez nous à un horaire aussi tardif était pour le moins inhabituel. Je me suis approchée pour m'entendre demander où ils pourraient trouver le terrain de pétanque !!!


Les voisins m'ont remercié pour le concert le lendemain !!!



7 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. J'aurais beaucoup aimé être ta voisine ! Chez nous, c'était plutôt soirée de djeuns à toute berzingue, beaucoup moins flatteur pour les oreilles.

    RépondreSupprimer
  3. Quelle chance d'avoir un orchestre a portee de main... Bravo aux cuistots, j'imagine que vous n'avez pas chome!
    Ils sont bizarres les gendarmes chez vous, la petantque la nuit?

    RépondreSupprimer
  4. c'est très sympa mais surtout très insolite ce concert à domicile, j'adore :)

    RépondreSupprimer
  5. La soirée a tenu ses promesses, et pour vous, le réconfort après l'effort !

    RépondreSupprimer
  6. c'est un rêve que vous avez vécu..votre effort à été bien récompensé, bravo
    sissi

    RépondreSupprimer
  7. Tout à été magique apparemment : les flammenkuches ( ici aussi on est fan!), le concert privé et même les gendarmes !!
    Comme quoi le château n'est pas indispensable !!

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.