Des nœuds dans mon fil

jeudi 20 juin 2013

"Les Zézitants".

Connaissez-vous le zézitant ? C'est une race de bipède. Comme son nom l'indique, il marche sur deux pieds. Il ressemble même à un homme à s'y méprendre, surtout s'agissant des pieds, mais son comportement laisse à penser qu'il ne possède pas les réactions d'un humain ordinaire : il passe son temps à hésiter.

Je ne sais pas quel est le pouvoir de décision du commun des mortels, mais pour ma part je me décide très vite. J'ai tellement l'incertitude en horreur, que j'opte presque instantanément pour le choix A ou B. Et si je n'arrive pas à choisir, j'abandonne le terrain en le faisant savoir à la personne qui attend ma réponse, de sorte qu'elle puisse prendre ses dispositions.

Manifestement, tout le monde ne fonctionne pas ainsi. Les différences font, paraît-il la richesse de l'humanité, et accessoirement la richesse de mon blog puisque je peux vous relater des épisodes comiques de ma vie !

Fin janvier, un couple charmant visite notre maison, en tombe instantanément amoureux un jeudi après-midi. Il revient en famille le samedi matin avec 1 heure de retard sur l'horaire, donc à 11 heures, mais nous sommes des gens compréhensifs. Ils amènent dans leurs bagages trois de leurs enfants, leur petite-fille et la belle-mère. Ensuite il y a eu d'autres personnes encore, mais je ne suis pas arrivée à suivre le mouvement de l'invasion. A 13 heures, les enfants étaient affamés (et notre programme de l'après-midi commençait à battre de l'aile) et nous avons mis un terme à la journée "portes ouvertes" malgré une arrivée encore plus tardive d'un visiteur.

Pendant la visite, tout ce petit monde va et vient, entre et sort, se réjouit de ce qu'il voit, fait des projets pour les transformations, et finalement, on signe un compromis de vente. Toute le monde est content : nous d'avoir vendu à des gens qui nous correspondent, eux d'avoir acheté une maison qui leur plait, et l'agent d'avoir bouclé un dossier avec autant de célérité et d'efficacité !

Las, les acquéreurs partent en vacances, discutent, pinaillent, s'interrogent, font le trajet de notre village jusqu'au lieu de travail de Monsieur Zézitant, se rendent compte qu'il circule à des horaires confortables et sans bouchon, refont le trajet au cas où ce serait un hasard, et opèrent une troisième tentative (l'histoire ne dit pas combien de tests il a pu faire), et à chaque fois la réponse est concluante.

Trop bête, se disent les Zézitants, nous n'avons pas de motif sérieux de ne pas acheter. Alors comme ils lisent et relisent le compromis de vente, ils découvrent la  clause de rétractation, et 7 jours après avoir reçu le compromis, ils se rétractent.

L'agent nous informe de la situation, et nous restons sur notre faim : nous n'arrivons pas à comprendre le motif de la rétractation... sauf peut-être qu'ils ne veulent pas quitter la ville, mais ils savaient ce qu'ils faisaient en commençant à chercher une maison à la campagne.

Après quelques semaines de réflexion, et voyant la façon de travailler de l'agent immobilier, je résilie le contrat de mandat, et je reprends contact avec les Zézitants leur expliquant que l'agent les a peut-être un peu précipités, mais que la maison est toujours à leur disposition (et que même si j'ai résilié le mandat, l'agent restait légalement dans le circuit).

La réponse ne se fait presque pas attendre, ils sont ravis de reprendre contact, avaient en effet besoin de réfléchir, sont désolés de leur attitude, et reverraient volontiers une nouvelle fois la maison.

Deuxième visite, le 26 mai, cette fois accompagnés d'une de leurs filles et de sa meilleure amie. Ils repartent toujours aussi amoureux de la maison, mais se sentent incapables de répondre immédiatement. 

Dix jours plus tard, je leur demande de se prononcer avant la mi-juin. Nous avions besoin d'une réponse, d'autant qu'une autre visite semblait se profiler.

Jeudi dernier, 13 juin, les Zézitants me téléphonent pour voir encore une fois la grange. Ils arrivent dans la demi-heure, regardent, examinent, discutent. Je les laisse, ayant d'autres choses à faire. Ils me retrouvent dans la maison, et pendant que je discute prix avec Monsieur, Madame se promène dans toute ma maison sans m'avoir demandé la permission. J'ai oublié de dire que depuis le début elle se sent chez elle, et moi mal à l'aise devant son aplomb. Monsieur Zézitant me fait une offre.

Le lendemain, je vais visiter des maisons à acheter dans notre futur lieu de vie, j'en parle avec Monsieur Alphonse, et il programme une visite pour se faire une idée...

Samedi soir, mail des Zézitants :


Bonjour

Afin de ne pas vous laisser ds l’attente, nous ne sommes pas en mesure de vous donner une réponse, positive ou négative, à l’heure actuelle.
Nous ne voudrions pas vous priver d’une opportunité de vendre. Ne tenez pas compte de notre hésitation. Nous avons eu des échanges fructueux et sympathiques, et vous remercions encore de la patience que vous avez eu, à ce jour.
Cordialement


Nous n'avons pas hésité une seule seconde : j'ai repris contact avec les agents immobiliers rencontrés en Suisse pour leur expliquer que nous cherchions une maison à louer...



18 commentaires:

  1. Punaise!!! C'est honteux. J'ai mal pour vous (d'autant que je fais partie des Zetitants moi aussi, incapable de trancher sur quoi que ce soit, mais heureusement j'ai un Homme qui pallie tout ça). Ils sont nazes et ne méritaient pas ta maison Alphonsine

    RépondreSupprimer
  2. Heureusement que vous n'avez pas pris d'engagement de votre côté... Je croise les doigts pour que votre maison soit vendue le plus rapidement possible . (Peut-être que vos zézitants ont eux aussi une maison à vendre avec des zezitants, non?)

    RépondreSupprimer
  3. Au début de ton billet, j'allais dire que oui, je connais cette espèce, ma fille en étant une.... Mais là, j'avoue, ça dépasse les bornes! ceci dit, il vaut mieux pas que vous leur vendiez à eux.... dans 3 ans, ils sont capables de vous poursuivre pour un défaut ou un détail!!!!!

    RépondreSupprimer
  4. En fait, je crois bien que je fais partie des zézitants (zut tu vas me détester).. enfin... je crois... j'sais pôôôô, faut voir tu comprends... ça dépends.
    Plus sérieusement, parfois je me décide très vite pour certaines choses, mais pour d'autres... En fait je fais confiance au dicton "dans le doute, abstiens toi" !
    Courage, tu vas les trouver tes acheteurs !

    RépondreSupprimer
  5. Hummm, ça donne envie de vendre sa maison...Je constate que tu tombes toujours sur les bonnes personnes où que tu ailles !
    Mon mari est de l'espèce des zézitants. Pas certaine qu'il soit aussi hésitant pour une maison. Tu es tombée sur le cas d'école.

    RépondreSupprimer
  6. Ah comme c'est rageant. Cela ne devrait pas zexister les zézitants... Bon courage pour supporter tout cela en attendant l'arrivée d'acheteurs sérieux, décidés et loyaux !

    RépondreSupprimer
  7. Mais tu es tombée sur des zézitants de compétition, ma parole ! S'il y a un championnat du monde, ils ont leurs chances eux !!!
    Allez, courage, tu vas bien tomber sur des kézitepas, j'en suis sûre !

    RépondreSupprimer
  8. Chapeau bas Alphonsine, je crois bien que je leur aurais fait une réflexion voire plus ! C'est une honte cette attitude et ce sans-gêne ! Moi qui ai déjà vendu 5 maisons (non je ne suis pas agent immobilier !...), j'ai vu des emm.... en pagaille, des gens qui avaient peur de leur ombre au point d'abandonner 10mn avant la signature du compromis, après nous avoir téléphoné pour qu'on apporte les plans ( ???), des "kisesententchezeuxkancétoujourschezmoi",...mais à ce point là, non ! Console toi ente disant qu'ils sont passés et que les suivants ne peuvent être que mieux ! Bon courage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai jeté leur message à la corbeille. Ils ne méritent que mon mépris... un peu de pitié aussi en passant !

      Supprimer
  9. pfffff... qu'est-ce que c'est rageant ! Je suis béa d'admiration devant ton calme...

    RépondreSupprimer
  10. Les zézitants étant par définition voués à zéziter et donc à nous pourrir la vie, l'idéal est de les sortir du circuit, le pire de dépendre d'eux...

    RépondreSupprimer
  11. C'est à peine croyable ! Certes, l'engagement est important mais une telle indécision est inconcevable. Voilà une famille qui doit passer à côté de moult occasions d'être heureuse par tant de tergiversation !

    RépondreSupprimer
  12. Des zézitants qui méritent une médaille, vraiment, du lourd !!!
    Mais ils doivent mener une vie épouvantable à ne jamais rien décider !
    (OK, c'est peut être pas eux les plus à plaindre !) ;-)

    RépondreSupprimer
  13. J'en avais entendu parler, mais la description vaut le détour.... Des gens assez incroyables en somme ! Heureusement, tout le monde n'est pas comme ça et tu tomberas bien sur un Monsieur et une Madame Décidés prochainement !

    RépondreSupprimer
  14. Tu n'as plus qu'à concocter un petit questionnaire maison et sur mesure pour évaluer les propensions à zéziter des prochains visiteurs tous potentiellement zézitants...
    Du type :
    http://test.psychologies.com/savez-vous-saisir-votre-chance
    Mâtiné de ça:http://test.psychologies.com/etes-vous-audacieux-se
    Le tout à la sauce "j'achète une maison"...
    Ces gens là sont une plaie !!!
    Bon courage !

    RépondreSupprimer
  15. Dès que mon fils part de la maison (je le chasse pas mais il est temps pour lui de prendre son envol) j'envisage de vendre ma maison devenue bien trop grande mais ton billet est loin d'être encourageant surtout quand il faut vendre pour acheter un autre bien. Bon chaque chose en son temps, on verra en attendant bon courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut vendre d'abord, c'est le plus difficile. Une fois que tu es fixée, tu as vite fait d'acheter.
      Dans un prochain billet je donnerai les trucs et astuces du bon vendeur qui veut vendre vite et bien, ceci sur la base de mon expérience !!!

      Supprimer
  16. En fait ils ne veulent pas acheter. ils veulent juste se donner l'impression qu'ils sont acheteurs. Ça leurs donne un statut d'importance… Ça existe aussi les gens qui cherchent sans but réel…. C'est tombé sur toi quoi :(

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.