Des nœuds dans mon fil

mercredi 13 novembre 2013

Brèves de trottoir

Je suis très indiscrète et j'assume. Lorsque je suis dans la rue, je ne peux m'empêcher d'entendre, puis d'écouter les conversations de ceux qui me suivent, que je suis, ou que je croise. Tout cela ne serait pas trop grave si je ne divulguais pas ces secrets de trottoir aux quatre coins du monde. Mais je ne veux pas vous priver de la joie d'en prendre connaissance !

Lundi, j'ai accompagné Albert à la gare. Nous attendions le train en devisant quand une dame passe à côté de moi, Natel en main. Elle disait : "Et alors, tu en es où ? As-tu rangé sous la table basse ? ... Plus ou moins ? Je préférerais que ce soit plus..." Je n'ai pas pu entendre la fin de la conversation, mais à son air satisfait j'en ai déduit qu'elle avait laissé des ordres fort clairs.

Alors comme la semaine précédente j'avais entendu le gentil garçon essayer de ruer dans les brancards en refusant à sa mère d'acheter une paire de chaussures (pour lui) (voir ICI), je n'ai pas pu ne pas m'imaginer que cette fois il s'agissait d'une gentille fille qui refusait de faire son ménage selon les critères de la mère. 

Finalement, nous sommes entourés de révolutionnaires !

8 commentaires:

  1. il faut dire que maintenant, avec les portables, et les gens qui braillent comme s'ils étaient seuls au monde, ce n'est pas difficile d'être indiscrets !!
    lausap

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celle-ci justement ne parlait pas très fort. Elle avait quitté le groupe de ses amis pour téléphoner tranquillement : devant moi !!!

      Supprimer
  2. Ha ! Les parents ! Tous les mêmes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d'insolence sur mon blog, Mademoiselle Antoinette, je t'en prie !

      Supprimer
  3. Je te pardonne volontiers ton indiscrétion, j'aurais tendance à souffrir du même défaut... Mais les plus indiscrets sont peut-être ceux qui téléphonent en public ?

    RépondreSupprimer
  4. Suis-je la seule à penser qu'elle s'adressait plutôt à son mari ???

    RépondreSupprimer
  5. 1) Je dois être au moins aussi indiscrète que toi !
    2)Comme la dame au dessus, cela pourrait très bien s'adresser à son mari (hélas !)
    3) Il m'est arrivé de téléphoner à mes enfants restés à la maison pour dire à peu près la même chose... Ils n'ont pas 40 ans. Moi non plus d'ailleurs !!!

    Est ce que tout cela fait de moi une révolutionnaire ?

    RépondreSupprimer
  6. A la lumière de notre conversation, je lis autrement ton post... Hé Hé !

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.