Des nœuds dans mon fil

vendredi 8 novembre 2013

Encore une...

Il faut que je vous raconte : 

Hier, je me promenais dans la jolie ville de Morat, sous les arcades. Je m'approche d'un chausseur, et j'avise un homme barbu, d'une quarantaine d'années. Il tient une chaussure marron des plus classiques dans ses mains et l'observe. Puis, sans lever la tête, il dit :

- Manman, (il n'a pas dit maman, mais bien manman), je vais te dire pourquoi je ne vais pas acheter ces chaussures. En fait je ne les mettrai pas plus de 3 fois par an.

Je cherche Manman des yeux, et finit par apercevoir une vieille dame qui se retourne et lui lance un regard qui tue...

C'est à ce moment-là que je me suis souvenue de ce billet écrit au mois de février. Je n'ai pas eu le courage de rester pour entendre le fin mot de l'histoire...

16 commentaires:

  1. Je suis en train de lire "cherchez le femme" d'Alice Ferney, où il est question - notamment, le bouquin est grooos et écrit petit ! - de deux mères au tempérament dominateurs, de leurs maris soumis et de l'influence qu'elles auront sur toute la vie de leurs enfants. Alors comme ça, ces personnages que je trouvais plutôt caricaturaux existent dans la vraie vie ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et en plus grand nombre que tu ne penses. C'est bien là tout le drame.

      Supprimer
  2. Tu as le chic pour tomber sur des caricatures ! On imagine assez bien la suite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois malheureusement que les caricatures courent les rues !

      Supprimer
  3. Oh, lala, je ne serais pas restée non plus pour entendre le fin mot de l'histoire, je me souviens très bien de l'article du mois de février

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, si j'avais été seule, je serais restée en faisant semblant de regarder le stand à chaussures, mais j'étais avec Alfred, et il n'aurait pas aimé ! (Chez nous c'est moi qui obéis à mes enfants : c'est finalement plus facile que de se faire obéir !!!)

      Supprimer
  4. Dieu me préserve de devenir une mère comme ça ! (Même si mes enfants ont intérêt à porter les chaussures à mon goût, c'est quand-même la moindre des obligations filiales !)

    RépondreSupprimer
  5. Quelle horreur ! Si tu me vois devenir comme les mères dont tu parlais ... TU ME PREVIENS !!!!

    RépondreSupprimer
  6. J'ai été à un mariage d'une fille fantôme. Maman dans son sillage de soie colorée et emplumée outrageusement. Décolletée jusqu'au nombril et UV ultra prononcés. Fille à lunettes, robe monacale épaules en dedans. On ne voit que la mère sur les photos - Serrant de très très près le bras de son nouveau gendre.- J'ai pensé très très fort " va t'en loin loin loin de cette mère vampire ma fille. Sauve ta vie, ton couple et ton âme !"

    RépondreSupprimer
  7. J'ai toujours eu peur d'être ce genre de mère si j'avais eu un fils...du coup je ne fais que des filles

    RépondreSupprimer
  8. Ce sont des tempéraments Bilieux (je suis en train de voir les 4 tempéraments, c'est super!), des vrais feux à surveiller sinon ils embrasent toute la maison (et la famille avec). Bref, c'est malheureux....
    Tu as le chic pour tomber sur les caricatures et en pleine rue en plus !

    RépondreSupprimer
  9. Ouais ... Je me demande si dans ce genre de relation il ne faut pas être au moins deux à jouer "le jeu" ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est évident, mais en même temps il faut un courage et une force inouïs pour pouvoir prendre ses distances. C'est plus facile quand on est en couple et qu'on se soutient. Pour les célibataires, le chantage est oppressant de la part de la mère, et il est quasi impossible de s'en défaire... d'autant que ce sont toujours de très gentils célibataires...

      Supprimer
    2. oui enfin quand même on n'est jamais vraiment seul au monde avec sa maman (même si on est célibataire) on a toujours quand même un entourage, amical ou familial qui peut vous ouvrir un peu les yeux non ? enfin, je suis toujours pleine d'espoir ...

      Supprimer
  10. J'aimerais bien avoir une chouette maman comme celle du monsieur...

    RépondreSupprimer
  11. très triste ces vies étouffées par ce genre de femmes...
    en regardant la télé l'autre jour (émission maison à vendre ou à acheter je ne sais plus, sur la 6), il y avait un jeune homme d'une trentaine d'années qui disait vivre dans ce petit studio payé par sa maman et il voulait quelque chose de plus grand que sa mère lui achèterait aussi. La maman en question c'était Anémone, et c'était terrible et douloureux (oui) de le voir tout ratatiné devant elle, et à peine oser donner son avis lors des visites....bref.

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.