Des nœuds dans mon fil

jeudi 3 novembre 2011

La définition de la mère parfaite

La bonne mère, celle qui est attentive à ses enfants, soucieuse de leur santé, de leur bien-être et de leur bonheur doit remplir les caractéristiques suivantes :


- Elle sait précisément de quels vaccins ses enfants sont vaccinés. Elle ne délègue pas ce rôle au père pourtant plus compétent, et même dans ce cas elle apprend par cœur tous les vaccins injectés à sa progéniture pour pouvoir en parler avec intelligence aux mamans devant l’école.

- Elle n’essaye pas de refiler des chaussures usées par les grands frères au petit dernier qui ne sait pas encore marcher même quand elle sait qu’il va finir par trouer lesdites chaussures.

- Elle ne laisse pas ses enfants enfiler un pantalon avec un accroc, et si l’enfant a une propension à trouer ses pantalons, elle le poursuit avec une machine à coudre pour éviter de s’entendre dire par une surveillante (alors que son fils est tombé – ou s’est laissé tomber sur le trajet de l’école) « elle te laisse venir en classe avec un pantalon troué ta mère ? »

- Elle ne se trompe pas de prénom en appelant ses enfants. Surtout, si elle ne veut pas être la risée des mamans devant l’école, elle évite d’interpeler du prénom du nouveau-né celui qui marche dans les flaques d’eau en sandalettes. D’ailleurs, elle évite également en public, de donner tous les prénoms sauf le bon, à l’enfant qu’elle veut appeler.

- Elle est parfaitement juste, ne réprimande jamais à tort et à travers, et surtout ne se trompe jamais de coupable.

- Elle répond à ses enfants dès qu’ils lui posent une question.

- Elle évite de faire manger de la salade à celui qui déteste la salade, et elle ne dit pas sempiternellement : « à force d’en manger, même un tout petit peu, tu finiras par aimer », parce qu’il n’aime toujours pas et n’aimera jamais. Qu’on se le dise.

- Elle n’oublie pas un enfant dans la cour de l’école (il vaut mieux faire ces choses discrètement), et si elle s’en rend compte 50 mètres plus loin parce que son côté gauche est étrangement calme, elle ne doit pas s’étonner de voir les mines réprobatrices des mamans devant l’école lorsqu’elle retourne le chercher.

- Elle ne dit pas à haute voix lors d’une promenade en forêt à un enfant qui traîne parce qu’il en a assez de marcher : « Tant pis, on continue sans toi, ça nous fera une bouche de moins à nourrir ce soir ». Qu’elle ne soit pas surprise si les promeneurs qui ont entendu ses paroles la rabrouent et lui affirment qu’elle est en train de marquer psychologiquement ses enfants.

- Lors des changements horaires, elle pense à changer immédiatement l’heure de la voiture, sous peine d’arriver une heure en retard à l’école, pensant qu’elle a encore le temps de faire des courses.


Voilà ce qui fait la mère parfaite… mais rassurez-vous, une mauvaise mère peut avoir des enfants heureux de vivre !!!



10 commentaires:

  1. Bon. Le verdict tombe. Je suis une mauvaise mère.
    "Bon, ça suffit. An…Co….Jo….Chriss…Marguerite! Tait toi!"
    Merci à toi. Tant qu'à faire. Un cadeau, ça se partage! ;-) (ça faisait 14 ans qu'on n'était pas parti à deux!)

    RépondreSupprimer
  2. Ohlala, tu m'ôtes toutes mes illusions :))
    Perso, j'ai appris à lâcher prise, et tout le monde s'en porte mieux ! Et tant pis si les enfants portent des habits sales, que le goûter n'est pas raccord avec la semaine du goût ou que la table du petit dej' n'est débarrassée que le soir, on y a gagné une certaine sérénité. De toute façon pour les vaccins, j'emporte le carnet de santé que je suis bien incapable de déchiffrer !

    RépondreSupprimer
  3. En connais-tu des mères parfaites? J'en doute...cela me rassure d'imaginer que cela n'existe pas !...ou seulement dans la bouche de nos bambins pour qui c'est forcémént mieux chez les autres...

    RépondreSupprimer
  4. j'ai comme l'impression que la mère parfaite est rare... J'ai presque tout juste à ton test!

    RépondreSupprimer
  5. je pense sincerement que les enfants de mauvaise mere sont nettement plus heureux que ceux des meres parfaites
    j'ai elevé les miens (adultes maintenant) j'ai ete une mauvaise mere ou plutot je n'ai pas ete une mere parfaite mais qu'est ce qu'ils etaient heureux de vivre! et moi aussi par la meme occasion

    RépondreSupprimer
  6. Oui, j'ai oublié mes enfants à l'école et les ai récupérés chez la directrice. Je précise que c'était l'école maternelle !!!! Elles ont plus de 20 ans maintenant et ne s'en portent pas plus mal ... Sans aucun doute, elle était meilleure mère que moi !

    RépondreSupprimer
  7. bon bah je suis une mauvaise mère mdr !!!!!!
    belle journée

    RépondreSupprimer
  8. Mauvaise mère aussi ! Et encore... tu as oublié quelques consignes à ta liste !
    Tant pis... mes ados(ultes) sont eux, des enfants parfaits, ça compense !

    RépondreSupprimer
  9. Tu parles de la mère parfaite ("bonjour, je m'appelle Emma, et je ne suis pas une mère parfaite"), oui mais... et le père alors (parfait parce que jamais, au grand jamais, il ne dirait de gros mot quand il est au volant...) !

    RépondreSupprimer
  10. Décidemment, ce matin je m'offre un bon moment en lisant ton blog (j'ai l'impression de lire du Nicole de Buron = je précise :c'est un compliment, je la trouve très drôle dans ses romans !)

    Et je me sens complètement décomplexée à être une "mère pas franchement parfaite", d'avoir une maison un peu bruyante (mais beaucoup moins aujourd'hui pour cause d'enfants chez les grands-parents !), et parfois propre et rangée !!

    Merci merci !

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.