Des nœuds dans mon fil

mercredi 16 novembre 2011

Coudre pour les demoiselles

Coudre pour les demoiselles est plaisant lorsqu’elles sont toutes petites. Tout passe, tout va. Les modèles sont mignons, on prend plaisir à coudre. Le problème surgit lorsqu’elles grandissent et qu’il convient de les mesurer avec soin.

On choisit le patron, le tissu, on mesure pour choisir la taille, et on commence avec enthousiasme. Terminé, on essaye ! ENORME PROBLEME : la demoiselle ne rentre pas dans la jupe. Que s’est-t-il passé ? On mesure, on compare, on constate qu’il y a 4 cm de différence entre la réalité du tour de taille et la longueur de la ceinture. C’est vraiment curieux. On mesure le tour de la jupe, on compare avec la mesure prise. Tout correspond. Finalement, on interroge le demoiselle concernée, et la réponse nous laisse sans voix : « Tu comprends, le mètre ruban était froid, j’ai donc rentré le ventre ».

On soupire de découragement, et on se jure in petto qu’il n’y aura pas de deuxième fois. Malheureusement la demoiselle se fait la même promesse. Pour être bien certaine de ne pas avoir de jupe trop étroite dont la petite sœur ou la cousine héritera avant l’heure, elle sort très légèrement le ventre. Voilà donc pourquoi la jupe tombe plus bas que les hanches. Elle s’en va donc dormir dans un carton pour ressurgir quelques années plus tard, enfin à la bonne taille !
 
 
 

6 commentaires:

  1. Ça m'est arrivé avec des mesures pour cortège. Je précise à chaque fois aux mamans "prendre les mesures au repos, pas de ventre rentré ou gonflé…"mais il y a toujours des surprises…de taille!

    RépondreSupprimer
  2. Ou le modèle terminé ne correspond pas aux attentes des demoiselles ...et ne se porte pas
    Désormais , je renonce!!

    RépondreSupprimer
  3. Il faudrait tout " élastiquer" pour que ça aille avant et après repas, mètre chaud ou froid, du lundi au dimanche ! Pas facile surtout quand elles grandissent...Chez nous aussi, on connait les jupes restées dans les placards !La seule consolation est qu'on s'est amusée en la cousant!

    RépondreSupprimer
  4. Et encore, lorsque la jupe plaît, tout va presque bien. Mais lorsqu'elle dit : ben en fait, j'aime pas le tissu ...

    RépondreSupprimer
  5. Bien raconté!!! Mésaventure oh combien universelle!!!!

    RépondreSupprimer
  6. Le mieux c'est d'acheter tout fait avec la demoiselle, comme ça aucun problème (dit la fille que la couture ne passionne pas, sa mère fait cela trèèèèès bien pour elle !) !

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.