Des nœuds dans mon fil

dimanche 13 novembre 2011

Comment échapper au brouillard...

Depuis le début de la semaine, le brouillard s'invite et s'installe chez nous. Parfois, le soleil arrive à percer, mais manifestement l'automne s'est bien installé, et l'hiver pointe le bout de son nez.

Vendredi, Monsieur Alphonse nous propose de monter dans les hauteurs pour contempler le brouillard par le dessus. Pourquoi pas... Mais nous avons finalement tous oeuvré dans le jardin pour lui redonner un cachet hivernal : dernière tonte, élagage de l'érable qui envahit tout, potager aux normes hivernales... Nous n'avons pas vu le soleil, mais la bonne humeur familiale et la bonne volonté de tous (elle n'était pas acquise d'avance, surtout parce que je leur avais raconté qu'à l'âge de l'adolescence, j'essayais d'échapper à cette corvée. J'aurais mieux fait de me taire...) nous ont permis de passer une après-midi sympa. Et à présent, c'est un plaisir de regarder dehors, et de savoir que le jardin n'aura plus besoin de nous dans les prochains mois !

Donc aujourd'hui, dimanche, Monsieur Alphonse réitère sa proposition. C'est plein d'enthousiasme que nous grimpons dans la voiture. Le brouillard plane au-dessus de nos têtes. Nous grimpons, nous traversons le brouillard, puis, nous devinons le soleil à travers l'humidité, quand tout à coup, c'est le bonheur : un soleil étincelant.

Inutile d'en dire plus, je vous laisse les photos. Je suis toujours fascinée de voir le brouillard par le dessus, d'imaginer un lac à la place de la plaine, et de voir apparaître ça et là comme des îles... C'est comme un rêve, mais en mieux parce que c'est vrai !!!















6 commentaires:

  1. voilà , voilà , c'est ce que nous avions vendredi 1.11.11, c'est aussi beau que la mer et il fait si doux au soleil merci pour ces belles photos
    bises sissi

    RépondreSupprimer
  2. Tes photos sont superbes Alphonsine, ça valait vraiment la peine de "s'expatrier au pays du soleil levé" !

    RépondreSupprimer
  3. Mais, tu habites à la mer ? Comme c'est beau ! Merci !

    RépondreSupprimer
  4. c'est vrai que c'est beau !!!!!!!

    RépondreSupprimer
  5. Côté paternel, nous venons d'une région très "brumeuse"... Quand ma grand-mère, qui avait grandi au bord de la Méditerranée (au sens propre ! La plage était au bout du jardin...), s'y est installée, elle a eu beaucoup de mal à s'habituer au manque de soleil. Alors, quand le moral était trop bas, mon grand-père prenait la voiture et montait sur les hauteurs, tout comme vous. Elle y retrouvait son soleil et sa bonne humeur.
    Mais c'est aussi un bon moyen de montrer aux enfants que le brouillard n'est rien d'autre qu'une nappe de nuages descendue trop bas.

    RépondreSupprimer
  6. Cet endroit ressemble beaucoup au Pilat dans la région stéphannoise... brume y compris ! J'aime mieux être au dessus, sinon j'ai le mal des montagnes...

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.