Des nœuds dans mon fil

samedi 19 novembre 2011

Déjeuner en Aquitaine

Dimanche dernier, nous sommes partis en Aquitaine le temps du déjeuner. Le Sud-Ouest était donc notre quatrième halte sur notre Tour de France culinaire. Nous y avons merveilleusement mangé, à tel point que le repas de Noël se dessine... A l'unanimité, les enfants (et leurs parents) ont souhaité retenir l'entrée de ce repas.

Au menu :

Salade landaise
Côte de porc sauce roquefort
Fricassée de champignons forestiers
Mousse aux pruneaux et fromage blanc

(Les recettes ont été tirées du livre "Recettes pour tous : le Sud-Ouest")


Salade landaise
6 peroonnes
200 g salade frisée
600 g bloc de foie gras
3 magrets de canard
600g de haricots verts
300 g raisins mélangés blancs et noirs
6 tranches de pain de mie
50 g beurre
6 c. à s. d’huile
2 c. à s. vinaigre de vin vieux
1 c. à s. baies roses
1 c. à s. grains de poivre blanc
sel, poivre

Faire cuire les haricots, peler les granis de raisin.
Faire chauffer une poêle sans matière grasse, poser les magrets côté peau (la découper en croisillons). Couvrir, faire cuire 10 mn à feu moyen. Oter la graisse et retourner les magrest pendant 4 mn. Les réserver au chaud pendant 5 mn, puis les découper en fines tranches. Saler et poivrer.
Passer rapidement les grains de raisin dans la poêle de cuisson des magrets. Egoutter.
Découper des triangles dans le pain de mie, les faire dorer dans une poêle avec le beurre.
Préparer la vinaigrette.
Dans un saladier, disposer la salade, les haricots, les baies roses et de poivre concassées. Mélanger.
Sur des assiettes, disposer la salade, répartir le foie gras en fines tranches, les grains de raisin, les triangles de pain de mie.

Verdict : absolument sublime. J'ai fait l'impasse sur les raisins, j'ai pris du magret fumé, et j'ai fait revenir des gésiers.



Côte de porc, sauce roquefort
6 peroonnes
6 côtes de porc
250 g roquefort
20 cl crème fraîche
1 poignée de cerneaux de noix
200 g pruneaux
2 c. à s. huile
30 g beurre
sel, poivre

Mettre les pruneaux dans un saladier, les recouvrir d'eau chaude. Concasser grossièrement les noix, émietter le roquefort.
Faire chauffer l'huile et le beurre dans une grande poêle, faire dorer les côtes de porc. Quand elles sont cuites, les retirer de la poêle et les réserver au chaud. verser la crème, le roquefort et les noix, sel, poivre. Porter sur feu vif en grattant bien le fond de la poêle.
Dresser les assiettes avec la sauce au roquefort, une côte, et les pruneaux égouttés.

Fricassée de champignons forestiers
4 peroonnes
1 kg de champignons (rosés des prés, cèpes, girolles)
1 gousse d'ail
50 g beurre
15 cl crème fraîche
sel, poivre

Préparer les champignons (ou opter pour des champignons surgelés !).
Dans une sauteuse, faire bien chauffer 30 g de beurre, ajouter les champignons. Les laisser rendre leur eau, puis augmenter le feu, saler et poivrer. Assaisonner d'ail.
Pendant ce temps, faire chauffer des cassolettes.
Juste avant de servir, ajouter la crème, mélanger, puis verser la préparation dans les cassolettes.

Verdict : Les côtes de porc et l'accompagnement de champignons ont réjoui nos papilles. "Recette à conserver", voici ce que j'ai entendu !



Mousse aux pruneaux et fromage blanc
6 peroonnes
500 g fromage blanc lissé
30 cl de crème fleurette
10 feuilles de gélatine
100 g sucre en poudre
400 g pruneaux
1 c. à c. cannelle

Faire tremper la gélatine dans de l'eau froide.
Dénoyauter les pruneaux (c'est très long, il vaut mieux penser à les acheter dénoyautés !)
Verser le fromage blanc dans une jatte, ajouter la moitié de la crème fraîche, les pruneaux, le sucre et la cannelle.
Faire chauffer la crème restante et y faire fondre la gélatine égouttée. Ajouter à la préparation précédente, bien mélanger.
Verser dans un moule à cake, et mettre au réfrégirateur 12 heures minimum.
Au moment de servir, démouler et décorer avec des feuilles de menthe et des bâtons de cannelle.


Verdict : Très bon, mais un peu fade après les saveurs explosives de l'entrée et du plat. Je pense qu'en faisant tremper les pruneaux dans de l'Armagnac, ce dessert gagnerait en volupté.

La carte suivante a été tirée : Monsieur Alphonse nous propose un déjeuner en Auvergne.

5 commentaires:

  1. Encore un beau menu. Je craque pour la mousse au pruneaux très originale

    RépondreSupprimer
  2. Succulent ! A part l'Armagnac... la mousse aux pruneaux me plaît particulièrement !

    RépondreSupprimer
  3. très très appétissant ce menu ...
    hâte de voir ce que l'Auvergne vous réserve ...

    RépondreSupprimer
  4. Ta salade constitue un plat à elle seule ! Tu m'étonnes que vous ayez moins apprécié le dessert !

    RépondreSupprimer
  5. Effectivement, à part ton dessert, le menu me convient bien ! Miam, je bave sur mon clavier !

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.