Des nœuds dans mon fil

dimanche 6 novembre 2011

La maison de Hänsel et Gretel

Les vacances ont été propices à la réalisation d'un nouveau dessert de conte de fées. Voici les cinq premiers (il suffit de cliquer sur le lien pour accéder aux recettes) :


J'ai gardé le plus long pour les vacances : la maison de la sorcière dans le conte d'Hänsel et de Gretel. Il faut compter trois jours pour réaliser une telle maison :
Jour 1 : préparation de la pâte suivie d'un repos dans un endroit frais.
Jour 2 : cuisson de la pâte suivie d'un repos dans un endroit tempéré.
Jour 3 : réalisation de la maison et des décorations suivie d'un repos dans un endroit élevé pour éviter les picorages multiples.

Et comme je suis une femme organisée, j'ai délégué à Albertine la tâche de réaliser la maison en lui donnant la recette et quelques conseils utiles.



Pain d’épices à l’Alsacienne
(environ 60 pièces)

Ingrédients :
250 g de miel
250 g de sucre
125 g d'amandes effilées (facultatif)
20 g d'amandes en poudre (facultatif)
1 c.c cannelle
1 pincée de clou de girofle
1 pointe de muscade
1 zeste de citron
1 c.c de bicarbonate
1/2 verre de kirsch (facultatif)
500 g de farine
50 g de beurre
2 oeufs
Faire fondre le miel et le sucre à feu très doux. Ajouter les amandes, les épices, le zeste, le bicarbonate, le kirsch, le beurre et les œufs battus (légèrement). Bien remuer. Ajouter ensuite la farine, et laisser reposer toute la nuit.
Etaler la pâte sur 1/2 cm d'épaisseur. Découper des formes. Poser sur une tôle recouverte de papier sulfurisé, et faire cuire au four (200°C environ 15 mn)
Glacer à la sortie du four : 100 g de sucre glace, 1 blanc d'œuf, le jus d'1/2 citron

NB : Avec la quantité de pâte on peut réaliser 60 petites pièces à l’aide des emporte-pièces classiques. Il est préférable de se servir d'emporte-pièces sans trop de découpes, aux formes plutôt arrondies, parce qu'en cuisant, le pain d'épices gonfle, et que les angles pointus cuisent trop vite et ont tendance à brunir plus vite. 



Bien entendu, pour réaliser la maison d'Hänsel et Gretel, il ne faut pas découper la pâte à l'emporte pièce. Il suffit de l'abaisser sur une épaisseur d'1/2 cm, de la poser sur la lèche-frite recouverte d'une feuille de papier sulfurisé, et de faire cuire le pain d'épices (il gongle de façon surprenante, et il faut prendre garde à ne pas trop le faire cuire, s'il prend trop de couleur, il durcit, et il devient difficile de le travailler ensuite).

Ensuite, on laisse refroidir le pain d'épices sur une grille, et on saute dans la voiture pour aller chercher au supermarché de ces cochonneries délicieuses qu'on n'achète jamais, genre fraises Tagada, oursons en caoutchouc, bâtons de chocolat, smarties, étoiles... On les cache en rentrant pour être sûr d'en avoir le lendemain.

Enfin, le jour de la décoration est arrivé. J'ai préféré confier à Albertine ce soin (j'ai peu de patience quand tous les enfants tournent autour de moi en cuisine), elle a cherché son frère Augustin avec qui elle peut laisser son imagination exploser. Les deux forment une équipe de choc, font jaillir leurs rires gras, nous font sourire de loin, et finissent par obtenir un résultat dépassant toute espérance. Jugez plutôt :




Nous avions invité les cousins. Le goûter a été un moment de fête !

3 commentaires:

  1. Quand tu fais un goûter, tu ne le fais pas à moitié!
    Merci pour ton gentil message Alphonsine!

    RépondreSupprimer
  2. C'est trop appétissant ! Bravo, je m'y serais bien laissée entraînée, moi, dans cette maison délicieuse...

    RépondreSupprimer
  3. Superbe ! J'adore le banc avec les nounours qui se prélassent sous le parasol, je veux le même pour moi !
    Décidément, tu te rapproches dangereusement de la maman parfaite ...

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.