Des nœuds dans mon fil

samedi 12 mai 2012

"Elle est sinistre ta jupe"


"Elle est sinistre ta jupe !"

C'est Alain qui m'a fait la réflexion ce matin. Il était à la fois étonné et surpris. On peut vraiment être les deux à la fois, avec une pointe d'ahurissement en plus !

Je terminais ma jupe noire à doublure violette. Très laide, j'en conviens. Mais si vous prenez la peine de suivre mon raisonnement, vous constaterez que tout s'explique :

Je joue de la flûte traversière dans une harmonie. Nous avons différentes tenues, mais il faut nécessairement une jupe ou un pantalon noir. J'avoue que j'ai été à deux doigts de quitter l'ensemble pour cette seule raison : je ne me suis jamais achetée de vêtement noir de ma vie. J'ai l'air lugubre dans du noir. Et tant que nous en sommes aux confidences, je vous confierai que je n'ai jamais acheté de violet non plus, ni parme, ni mauve, ni rien du tout de cette nuance.

Il y a quelques semaines, j'ai déniché un coupon de lainage noir. Je m'en suis fait une jupe droite. Idéale pour le défilé du 8 mai. Il faisait un peu frisquet, j'étais à l'aise.

Seulement, nous jouons à nouveau demain, le 13, et avec la chaleur du début de semaine, je me suis dit que je ne tiendrai jamais dans une jupe droite en lainage. J'ai donc téléphoné à Adèle "S'il te plait, ramène-moi un mètre de coton noir, plutôt léger". Ce qu'elle a fait.

Hier soir, je me suis dépêchée de couper et coudre ma jupe, et cette fois, j'ai choisi un modèle plus ample plus pratique pour jouer assise.

Il a fallu la doubler. On m'avait donné un coupon de joli coton violet. Je précise que c'est le coton qui est joli, pas la couleur. Tant qu'à faire du laid, autant utiliser ce tissu qui n'encombrera plus mon placard.

Mais quand Alain m'a vue terminer l'ourlet de la doublure, qu'il a vu le violet sur le noir, il n'a pas pu s'empêcher d'exprimer tout son dégoût "Elle est sinistre ta jupe, maman, tu ne vas pas la porter ?" "Si, demain, pour jouer" "Ah, si ce n'est que pour cette circonstance, elle est très bien !"


5 commentaires:

  1. Comme quoi, ce jeune homme a compris que tout est relatif dans la vie ;-)

    Et je n'aime pas trop les jupes noires non plus... je n'en ai qu'une, réservée à certaines situations où elle est nécessaire... C'est bizarre car je n'ai de soucis avec aucune autre couleur (même foncée)

    RépondreSupprimer
  2. Tu as beaucoup de chance d'avoir des enfants qui remarquent ce que tu portes. C'est loin d'être le cas ici : je me suis fait faire une couleur il y a 3 jours pour la première fois de ma vie, et aucun de mes hommes ne l'a remarqué. Aors, tu penses, un nouveau vêtement...
    Sinon, moi non plus, je ne porte jamais de noir. J'ai juste, comme Ma', un pantalon pour les circonstances "nécessaires".

    RépondreSupprimer
  3. Il est dur ... car enfin faut être capable de faire une jupe.
    Si je comprends bien tu es musicienne, couturière et en plus excellente cuisinière... t'as tous les dons ...

    RépondreSupprimer
  4. Les goûts et les couleurs.... Mais on aime pourtant être encouragée par son entourage... Moi, je dis : Bravo ! encore fallait-il la coudre ! Et puis portée, je suis sûre que tu seras superbes !

    RépondreSupprimer
  5. L'avantage d'avoir des enfants aussi francs c'est que lorsqu'ils font un compliment, on est sûr qu'ils le pensent !

    Bravo en tout cas pour ce travail de couture dans d'aussi courts délais...

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.