Des nœuds dans mon fil

vendredi 18 octobre 2013

Il ne faut jamais comparer

C'est un principe élémentaire de survie lorsqu'on déménage : il ne faut jamais comparer. Il ne faut pas dire "avant, je mettais 5 minutes de moins pour faire les trajets", "j'aimais mieux tel magasin où j'avais mes habitudes", "le facteur me déposait le courrier plus tôt dans la matinée"...

Je suis donc venue en Terre Helvétique avec la ferme intention de ne pas tomber dans ce travers qui mine les esprits et donne envie de repartir aussi vite. Sauf que...

Sauf que... j'ai dû me rendre à l'évidence que je comparais lorsque je suis arrivée dans la fanfare du village : personne ne parle durant les répétitions, personne n'envoie de texto avec son Natel (= téléphone portable), personne ne s'avise de bailler fort, personne ne joue au Rubik's cube, personne ne sort son livre pour occuper les temps morts. Tout le monde arrive entre 5 et 15 minutes avant le début des répétitions, s’échauffe, et s'arrête de jouer à 20 heures sonnantes pour permettre au chef de prendre la répétition en main. Tout le monde reste concentré y compris lorsqu'il ne joue pas, tout le monde travaille ses partitions entre deux séances.

Cette discipline pèserait à beaucoup, moi elle me détend et me libère. Enfin, je ne suis plus la seule à arriver à l'heure !


22 commentaires:

  1. tu vois, il y a des saines comparaisons!! C'est tout de même plus agréable de se retrouver avec des gens qui prennent cela au sérieux et qui ont à coeur d'avancer, vraiment.... Ca y est, ta vitre est en place?? Le ballon est prêt? ;-) pas taper!!

    RépondreSupprimer
  2. Il faut savoir comparer quand la comparaison est favorable ! Tu vas nous donner envie à tous de quitter la France pour la Suisse...

    RépondreSupprimer
  3. Un pays peuplé de personnes trouvant normal d'arriver à l'heure, c'est du taillé sur mesure pour moi, ça...
    ... et que dire du référendum d’initiative populaire - entre autres éléments séduisants de la vie en Suisse...

    RépondreSupprimer
  4. T'as raison, on devrait pas comparer, sauf que moi j'y arrive pas ! cf mon dernier post ... (d'ailleurs il reste bloqué sur "24 août" ton glossaire !)

    RépondreSupprimer
  5. :-D ahhhh qu'il doit faire bon vivre en suisse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bof, il y fait un peu froid quand même !!!

      Supprimer
  6. ouiiiii j'ai eu beaucoup de mal à quitter le Valais, j'y pense encore et pourtant, ça fait bien des lunes (mon plus jeune fils est né à Visp) : tu as raison, moi aussi, ça me repose, une certaine discipline : ne plus avoir à expliquer que, le soufflé, ça n'attends pas et que DONC soyez à l'heure ... quel repos.
    Puis, on mange bien, en Suisse.
    ( oh palenèse on dirait que je ne pense qu'à manger ... )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je découvre que tu viens du Valais ! Nous sommes donc compatriotes !
      Et puis il faudra que je raconte pourquoi il y a deux horloges dans la salle de répétition !

      Supprimer
  7. Depuis que je te lis, j'aimerais bien m'exiler! quelle douceur de vivre !
    Et, ma foi, cette comparaison est plutôt positive, alors pourquoi se la refuser???

    RépondreSupprimer
  8. Et tout cela est bien réel ? Tant de respect et de savoir-vivre me paraît utopique !

    RépondreSupprimer
  9. Hem... je fais partie des indisciplinés... Oui, je sais, pas bien !
    Par contre, je suis toujours à l'heure.

    RépondreSupprimer
  10. Comme c'est bienfaisant cette discipline, ce savoir vivre ! Je me demande toujours pourquoi en réunion (pro ou par exemple lorsque nous sommes entre parents d'élèves pour la préparation d'un conseil d'école) il y en a toujours qui se payent l'impolitesse de discuter avec leur voisin plutôt que d'écouter celui qui s'adresse à tous... ça me gonfle, mais ça me gonfle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lors de l'AG, au moment où les discussions ont commencé à fuser de tous côtés (une seule fois en deux heures), le président a gentiment dit : "Pas tout le monde en même temps, c'est à Delphine" Et déjà tout est redevenu calme.

      Supprimer
    2. Chapeau ! En préparation de conseil d Ecole le directeur poursuit dans sa lancée faisant mine de ne pas s irriter des papotages des maîtresses et des parents ... L horreur !

      Supprimer
    3. Chapeau ! En préparation de conseil d Ecole le directeur poursuit dans sa lancée faisant mine de ne pas s irriter des papotages des maîtresses et des parents ... L horreur !

      Supprimer
  11. J'aime de plus en plus tes billets helvétiques...rhooo en fait tu nous parles de respect, ahurissant comme concept!!!

    RépondreSupprimer
  12. Ils ont bien des qualités ces Suisses !!

    RépondreSupprimer
  13. j'aime être à l'heure & rester concentrée aussi !
    doux week-end
    Nathalie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis toujours à l'heure, mais un peu trop bavarde !!! Ceci dit, j'arrive à respecter l'enseignant et à me taire !

      Supprimer
  14. oh, que ça fait envie ! et pourtant, je ne suis pas sûre de savoir m'y plier. Le travail et la ponctualité, deux fois oui, mais renoncer aux bavardages, ce serait beaucoup trop me demander !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'instant je n'ai pas de mal à renoncer aux bavardages vu que je ne connais pas encore suffisamment les autres musiciens... mais ça ne saurait tarder !

      Supprimer
  15. Sur ce mode là, il ne faudra pas s'étonner si on découvre que toute l'élite de la fanfare est installée en Suisse...

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.