Des nœuds dans mon fil

mercredi 12 octobre 2016

Apprendre l'italien

Apprendre l'italien est inscrit sur ma liste de choses à faire depuis que j'ai une vingtaine d'années. Mais voilà, je ne suis pas très douée pour les langues étrangères, et surtout, il m'est difficile de travailler sans soutien, et sans professeur qui puisse répondre gentiment à mes questions. J'ai mis ce métier sur l'ouvrage à plusieurs reprises, j'ai tenu plus ou moins longtemps, puis j'ai remisé l'enseignement, non pas définitivement, mais dans l'idée de le ressortir au moment opportun.
 
Ce moment est arrivé, j'apprends l'italien. Après avoir testé différentes méthodes, lesquelles ont toutes le même point commun, celui de mettre en scène une famille de deux enfants, un garçon et une fille, qui commencent par se dire bonjour, puis se présentent, puis voyagent, puis... bref, j'ai une over-dose de cette méthode d'enseignement qui se dit être proche de la langue maternelle mais qui oublie l'essentiel : on ne baigne pas dans une langue étrangère à raison de 3 ou 4 heures par semaine, ou même une heure par jour. J'ai donc remisé ces méthodes ennuyeuses.

Mon amie Nadia à qui j'exposais mes souhaits, m'a donné des méthodes d'apprentissage d'italien pour les étrangers qui résident en Italie. Voilà qui paraît d'un coup plus excitant. Et de fait, le livre comprend 18 textes, chacun résolvant deux ou trois points de grammaire, et surtout, surtout, il n'y a pas de dialogue, mais un récit sur un point de la culture italienne. Ouf, enfin quelque chose d'intelligent. On apprend alors à dire que l'Italie est une péninsule, quelle est sa géographie, son climat, sa position en Europe. Les leçons suivantes nous mènent chez une étudiante, dans une pizzeria, une famille italienne, à l'opéra, nous parle de Jules César ou de la mafia. C'est absolument passionnant.

Il faut s'accrocher dès la première page, tout est en italien, y compris les règles de grammaire. Certes, l'italien se lit assez aisément, mais il faut apprendre tout le vocabulaire. Au bout de trois leçons, j'ai déjà appris (essayé d'apprendre) 1700 mots de vocabulaire !

Dès que j'ai terminé l'étude d'un texte, de sa grammaire et des exercices qui font suite, j'envoie un mail à Nadia avec le texte scanné en pièce jointe. On se fait un rendez-vous Skype, elle me pose des questions, on discute en italien, puis en français, mes 1700 mots et le présent de l'indicatif ne permettant pas encore d'avoir de discussion passionnante en italien. Mais ça viendra...

En attendant, on parle cuisine, elle me donne des recettes en italien. Comme je lui demandais des idées de films simples à comprendre, elle m'a proposé d'aller sur un site de cuisine et de visionner les vidéos. C'est un vocabulaire à ma portée, je me régale aux deux sens du terme, parce que ça me donne plein d'idées de repas !

Apprendre l'italien par la cuisine, voilà enfin une méthode d'italien qui me convient. Allez, je vous quitte, le passé-composé m'attend !

Baci !



 

11 commentaires:

  1. Moi aussi j'ai mis ce métier sur l'ouvrage à plusieurs reprises et j'ai abandonné, j'ai quelques mots de vocabulaire mais je suis fâchée avec les conjugaisons, peux-tu me donner les références du livre ? Gracie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le livre d'exercices corrigés contient aussi des dialogues. Il suffit pour apprendre l'italien : esercitarsi con la grammatica, livello elementare A1-A2, Guerra Edizioni.
      Les textes sont tirés de Italiano per tutti, de Fabio Greco aux Editori Laterza. Mais acheter un livre juste pour 18 textes me semble un peu onéreux. A toi de voir !
      J'ai également un dictionnaire, mais on peut télécharger de bons dictionnaires en PDF sur Internet, et puis une grammaire en français (qui contient également des exercices corrigés), "Grammaire de l'italien", Le Robert et Nathan.
      Trouve-toi une copine qui veux apprendre l'italien, et faites-le à deux, c'est plus motivant.

      Supprimer
  2. rien de plus gratifiant que d'apprendre l'italien :-)
    j'espère que le manuel s'accompagne d'un document audio, pour que tu aies tout de suite la bonne prononciation!
    Auguri!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement non. Je vais reprendre mes anciens CD pour me former l'oreille.

      Supprimer
  3. Alphonsine, tu m'épates
    Une famille, 6 enfants, des études universitaires, et tu as encore l'énergie d'apprendre une nouvelle langue comme ça, en plus !
    Mais j'ai passé 3 jours au Tessin la semaine dernière et je me suis dit que moi, aussi, j'aimerais apprendre l'italien. Je devrais suivre ton exemple !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, je n'ai plus que trois enfants à la maison.
      J'ai toujours besoin de me lancer des défis, et d'avoir un emploi du temps trop chargé !
      Allez, hop, à tes cours, on va se motiver tous ensemble !

      Supprimer
  4. la classe Alphonsine ! Moi j'adore entendre parler italien !
    Mon prochain défi sera d'apprendre à tisser avec ma fille, elle s'en réjouit à l'avance et moi aussi !

    RépondreSupprimer
  5. ah oui et puis en faisant encore un peu de tri pour le nouvel agencement de la chambre de enfants, j'ai ressorti mes cours de philo, et j'ai laissé à portée de main, mes cours sur Nietzche que je me suis mise à relire ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé, à la bibliothèque, des CD de conférences de Luc Ferry. Ce matin, j'ai écouté le premier (de 3) consacré à Nietzche. Passionnant !

      Supprimer
  6. Je n'en reviens pas!! C'est une bonne idée! Et avoir une amie avec qui discuter doit être motivant!! Bravo et bon courage :-)

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.