Des nœuds dans mon fil

samedi 15 octobre 2016

Ma vie en dépend

Depuis la fin de mes examens, ma vie est en jeu. Avant aussi, mais moins souvent. Maintenant Augustin me cherche pour faire des jeux de société avec lui : "Ne t'en fais pas", "Puissance 4", "Memory", tout y passe. Nous avons le jeu dans le sang, et tous les deux le même désir de gagner. Notre vie dépend vraiment de l'issue de la partie. C'est du moins l'effet que nous donnons à l'extérieur ! Des cris venant du coeur, des hurlements de victoire, des haros d'encouragement (pour soi bien sûr), des luttes avant de lancer le dé, des suspenses terribles avant de lever une carte, c'est vivant, c'est acharné, c'est une lutte sans merci. Que le meilleur gagne, et qu'il tourne autour de la table en brandissant un tomawak invisible !

 
 
Il y a le jeu de hasard qui demande peu de réflexion, c'est celui du "Ne t'en fais pas". Par contre, il vaut mieux réfléchir avant de se lancer dans un "Puissance 4". J'ai eu beau réfléchir, je me suis fait battre à plate couture par le petit Augustin. Je n'allais quand même pas me laisser faire, Internet n'est pas fait pour les chiens. J'ai tapé "comment gagner à puissance 4", et j'ai suivi les consignes. Cela m'a appris à perdre en ayant posé plus de 5 jetons, ce qui était un bon début. Un peu de persévérance, et voilà ma première "fourchette". Actuellement nous sommes de force égale ce qui corse le jeu et le rend encore plus enthousiasmant !
 
Qui veut un casque anti-bruit ? Alphonsine et Augustin se préparent à jouer ensemble !

 

9 commentaires:

  1. Le jeu est ici une réelle passion on dirait!

    RépondreSupprimer
  2. Extra! J'adore jouer , et je époque de perdre, ce qui arrange bien mon gagneur acharné , mais agace profondément mon cheri qui ne me trouve pas assez "a fond"... il n'y a pas d'enjeu à jouer avec
    Maman, puisque de toutes façons elle perd!

    RépondreSupprimer
  3. Chez nous aussi on adore jouer.
    Et je peux ressortir les jeux pour les petits grâce à mes petits-fils, youpie ! Par contre chez nous, pas trop de compétition et tout le monde est bon perdant. Ça m'a toujours étonnée d'ailleurs quand je vois comme ça peut être compliqué pour certaines personnes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, jouer va jusqu'à entrer dans la peau du gagnant ou du perdant. Mais ce n'est pas compliqué, parce qu'on passe immédiatement à la revanche avec la même passion. Il n'y a pas de mauvais joueur, il n'y a que des bons gagnants qui hurlent leur joie au monde entier, et des bons perdants qui crient leur désespoir avec la même intensité ! C'est ce qui est amusant.

      Supprimer
    2. En fait vous aimez le théâtre autant que le jeu ;-) Je trouve ça chouette !

      Supprimer
  4. Pas plus tard qu'hier, les enfants ont préféré une soirée jeux à une soirée DVD ! Pour l'instant nous sommes encore obligés de faire deux équipes et des jeux différents, mais certaines ont très très envie de rejoindre le clan des grands !

    RépondreSupprimer
  5. Pas plus tard qu'hier, les enfants ont préféré une soirée jeux à une soirée DVD ! Pour l'instant nous sommes encore obligés de faire deux équipes et des jeux différents, mais certaines ont très très envie de rejoindre le clan des grands !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le "Ne t'en fais pas" (également appelé les petits chevaux) est un jeu qui se joue avec tous les membres de la famille, du plus petit qui compte les points sur le dé jusqu'au trisaïeul !

      Supprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.