Des nœuds dans mon fil

lundi 24 octobre 2016

Un tableau, une histoire (19)

marion tivital 89



 - Pourquoi avoir accroché ce tableau dans vos toilettes ? Fade comme il est, il est au bon endroit, mais enfin, était-ce bien nécessaire ?
 
- J'aime ta franchise, Béatrice ! Je te rejoints tout à fait : ce tableau, à mes yeux, ne présente aucune critère enthousiasmant du point de vue pictural et artistique. Mais il a une histoire, c'est pourquoi nous y tenons tous beaucoup. C'était un ami de passage qui nous l'a peint alors que nous l'avions invité à partager une soirée avec nous. A l'époque, nous avions fait faire des travaux dans notre maison. Comme nous n'y allions que pour les vacances, nous en avions profité pour faire enlever le plancher du rez-de-chaussée pour le remplacer par une dalle en béton bien isolante. C'est mon mari qui a posé le câblage électrique, nous avons dormi dans une maison ouverte à tous vents, par 4 degrés. Ensuite, lorsque nous avons pu à nouveau poser les portes, nous avons poursuivi dans un mode "camping" élaboré : Côté couchage, nous étions très bien dans les étages. Côté cuisine, il n'y en avait tout simplement pas. Nous nous sommes servis de la salle de bain attenante, nous avons branché le lave-vaisselle à la place du lave-linge, utilisé le lavabo comme évier, et posé un réchaud électrique et un mini-four sur une planche reposant sur des tréteaux. (Je te rassure, le lave-linge avait simplement été remonté d'un étage). Notre mode camping était donc relativement luxueux, mise à part qu'il a duré plus de 6 mois.
 
- Et alors, le tableau ?
 
- C'est donc dans ces conditions extrêmes que nous recevions nos amis, soit en leur proposant d'emporter un plat pour nous aider dans la préparation du repas, soit en simplifiant à l'extrême lorsque nous étions moins nombreux : une fondue bourguignonne accompagnée d'une salade et d'un gratin dauphinois et suivie d'une salade de fruits se prépare sans grande installation. A la fin du repas, notre ami a avisé la pile de feuilles trainant sur la table, ainsi que les crayons de couleur des enfants. Il nous a dit : "Votre maison me fait penser à ceci..." et il a commencé à dessiner une caravane posée au milieu de nulle part. Il y a mis la corde à linge, mais en réalité, le linge séchait au grenier. Tu noteras la présence de notre poubelle 50 litres. Elle lui avait fait beaucoup d'effet, à lui qui est célibataire et qui se sert d'un tout petit bac pour ses déchets.
 
Il nous a bien fait rire, nous avons gardé son dessin, puis l'avons fait encadrer. A chaque fois que nous regardons ce tableau, nous repensons à cette période de travaux intenses, et nous nous réjouissons du beau résultat que nous avons obtenu. Tu vois, une œuvre d'art peut devenir belle lorsqu'on connaît toutes les circonstances de son élaboration.
 
 
 
 
 

7 commentaires:

  1. Les wc me semblent l'endroit idéal ! Tout le monde, famille et visiteurs amis, fréquente ce lieu à un moment ou à un autre (ce qui n'est pas le cas de toutes les pièces de la maison) ; ici, il sera vu et revu. Emplacement idéal.

    RépondreSupprimer
  2. les travaux... je n'y aurait pas pensé, la maison en travaux et l'effet camping L'ami dessine bien, c'est une chance.

    RépondreSupprimer
  3. Et c'est ainsi... On ne sait jamais tout des gens et des choses. ce qui paraît fade pour certains peut remémorer des heures pleines et riches !
    Grand merci, Alphonsine. très belle histoire.

    RépondreSupprimer
  4. belle "lecture d'image", vraiment tu en as fait quelque chose d'original et de personnel!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, et j'ai hâte d'avoir ma nouvelle cuisine : elle a été livrée aujourd'hui, et sera posée mercredi. En attendant, nous travaillons d'arrache-pied pour poser le parquet.

      Supprimer
  5. J'aime beaucouop, en plus on sent le vécu!

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.