Des nœuds dans mon fil

samedi 28 septembre 2013

Le pique-nique chez Alphonsine

 Nous sommes un 2 novembre, Monsieur Alphonse profite d’une journée de récupération. « Alphonsine, ici il y a du brouillard, mais en hauteur il y aura certainement du soleil. Que dirais-tu d’un pique-nique ? »

Alphonsine, toujours partante dès qu’il s’agit d’une idée saugrenue, s’enthousiasme, fait chauffer de l’eau pour les œufs durs, et continue son repassage puisqu’il n’y aura pas de déjeuner à préparer.

L’heure approche, Alphonsine s’active dans la cuisine, verse l’eau bouillante pour le café dans sa thermos, prépare le jambon, le beurre et les cornichons, envoie Albertine et Augustin acheter des baguettes…

Monsieur Alphonse surgit, s’excuse « le brouillard s’est levé, mais les nuages arrivent. Il n’y aura pas de soleil sur les hauteurs. Pouvons-nous pique-niquer dans la cour ? »

Très bonne idée. Les enfants sortent les couvertures de la voiture, les étalent par terre. Ils aident Alphonsine à porter les ingrédients du pique-nique à l’extérieur, puis appellent « à table ». Nous sommes presque tous installés lorsqu’Ambroise s’écrie « Il faut d’abord monter en voiture. Venez tous ! »

Albert se met au volant, Monsieur Alphonse et Madame tout au fond, les autres se répartissent sur les sièges restants. Monsieur Alphonse crie « moins vite dans les virages, je me sens mal, j’ai envie de vomir ». Alphonsine hurle : « il m’embête, je veux changer de place ». Anatole nous invite à regarder le beau paysage. Alphonsine hurle toujours : « je suis au fond, je ne vois rien dehors ». Albert sort de la voiture : « Nous sommes arrivés, tout le monde descend, et je veux du calme pour le pique-nique ».


Nous nous installons dans la cour, et pique-niquons, heureux de notre excursion !!!


26 commentaires:

  1. La chute m'a fait pouffer de rire, évidemment !

    RépondreSupprimer
  2. J'adore les familles de fous... ça me fait penser à la mienne ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes considérés comme des déjantés autour de nous. Mais on tient à notre qualificatif, et on l'entretient !

      Supprimer
    2. C'est clair qu'il faut l'entretenir ! Il n'y a rien de plus gai, de plus beau, de plus vivant qu'une famille (de) déjantée(és) ! :)

      Supprimer
  3. Votre simplicité me fait du bien Alphonsine !
    Se satisfaire de petits bonheurs simples !
    C'est ce don j'ai besoin en ce moment !

    RépondreSupprimer
  4. La prochaine fois, je me porte volontaire pour faire des dessins de beau temps à coller sur le pare-brise.
    Promis je joue le jeu à fond!
    ;-)
    Anick

    RépondreSupprimer
  5. Je rejoins Vanette : vous êtes vraiment de grands malades !!!!
    Mais comme nous ne valons guère mieux à la maison, forcément, j'aime ça !

    RépondreSupprimer
  6. Les pique-nique improvisés devant chez mes parents sur la dune en Bretagne , avec ma meilleure amie, font partie de mes meilleurs souvenirs de vacances! Comme quoi, "il en faut peu pour être heureux" comme chanterait Baloo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour nous il en faut vraiment très peu ! Tant mieux, c'est plus économique !!!

      Supprimer
  7. Y'a pas à dire, vous êtes quand même un peu frappés sur les bords !!!
    Mais qu'est ce que c'est amusant de vous lire !

    RépondreSupprimer
  8. ahah ! j'adore votre humour à tous!
    Je ferais bien exactement la même chose, mais chez nous la moitié ne suivrait pas et on se retrouverait avec une demi famille hilare et une demie famille en mode boudin comme dirait ma princesse ...
    Tu veux bien m'adopter ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Viens quand tu veux, et emporte aussi les modes boudins, on va déjà les dégeler !
      Chez nous il est arrivé qu'un invité, bien respectable de par ses fonctions, prenne un des pistolets en bois d'un garçon et tire sur Albert façon James Bond ! On se laisse vite entraîner !

      Supprimer
  9. c'est quand qu'on arrive????
    c'est encore loin?
    c'est quand qu'on arrive?
    Chouchenn/Corinne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout compris, c'est exactement comme ça que ça s'est passé !
      Sauf que c'était un peu moins long que d'habitude !

      Supprimer
  10. Les enfants raffolent de pique niquer dans leur propre jardin, j'avoue n'avoir jamais compris le concept quand on peut manger à table chez soi....Mais sinon, je trouve que votre idée est une bonne solution pour profiter malgré les aléas de la météo!!!

    RépondreSupprimer
  11. Nous aussi nous sommes des adeptes des plus imprévisibles piques-nique,mais le coup de la voiture jamais fait.Je sais pourquoi on n'a pas de jardin!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu peux faire pique-nique sur ta terrasse, ou au salon, ou encore sous la table de la cuisine les jours de pluie ! Tout est permis !

      Supprimer
  12. Oui mais quand il fait vraiment mauvais et qu'on est dans son appartement, un "pique-nique moquette" aussi, ça peut être un grand moment de rigolades... Si Si !

    RépondreSupprimer
  13. J'adore cet état d'esprit ! Ca me met de bonne humeur en ce matin grisonnant :) merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Et merci pour ta visite sur mon blog. Reviens quand tu veux !!!

      Supprimer
  14. Franchement, ça n'est pas raisonnable de faire autant de route pour un pique-nique...

    RépondreSupprimer
  15. J'adore et j'admire cette façon de voir la vie !
    Puisses-tu faire école, la vie serait tellement agréable avec plus de familles "déjantées".

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.