Des nœuds dans mon fil

mercredi 4 septembre 2013

Le sens du déroulement

S'il y a un endroit où je me pose à chaque passage la question du sens du déroulement, c'est bien dans les toilettes publiques. Est-ce que cela n'arrive donc qu'à moi ? Je ne le crois pas.

Dérouler le papier d'un dévidoir tient du suspense le plus profond : vais-je pouvoir trouver le début du rouleau ? Et vais-je d'ailleurs pouvoir atteindre le papier sans m'arracher la peau de la main sur les dents du dévidoir ?

C'est donc délicatement que j'introduis ma main dans la machine infernale, du bout des doigts que je tâte le papier dans l'espoir de pouvoir saisir l'extrémité du rouleau. Il n'est jamais là où il devrait être. Je commence alors le lent mouvement de manège en faisant tourner le rouleau dans un sens pour pouvoir décoller le papier. Après avoir suffisamment tourné dans un sens, je désespère et je tente ma chance dans l'autre sens.

C'est tout un art, que de savoir tourner, dans le bon sens d'abord (mais là, c'est plutôt une question de chance), et à la bonne vitesse ensuite : Tourner vite ne sert à rien, on n'a pas le temps de sentir la différence de dénivelé du papier. Tourner lentement n'est pas plus efficace : on ignore si on a déjà fait un tour entier ou non.

Enfin, je le tiens ! Mais il est trop tôt pour crier victoire. Dans le meilleur des cas, si je tire un coup sec, je déroule en une seconde la moitié du rouleau. Un peu excessif, non ? Dans la plupart des cas, si je tire un coup sec, je n'obtiens que 2 cm² de papier coincé entre le pouce et l'index. Je reprends la valse du papier parce qu'entre-temps j'ai oublié le sens du déroulement, et cette fois, je tire soigneusement et lentement pour pouvoir gérer la longueur nécessaire sans déchirure intermédiaire.

Mais même dans ces cas je ne grogne pas : au moins il y avait du papier !


26 commentaires:

  1. On sent le vécu ! je dois dire que j'ai le même problème que vous ; je rajouterai juste qu'à l'issue de ce jeu de piste, et en bonne scoute que je suis, je laisse un morceau suffisant qui dépasse pour la personne suivante et puis n'est-il pas écrit dans la bible : ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra ; où ne va pas se nicher la religion !
    Christine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre visite !
      Je fais tout comme vous, j'ai oublié de le noter. Mais j'ai beaucoup apprécié le passage tout à fait adéquat de la Bible !

      Supprimer
  2. J'adore votre texte...toujours pleine de bon sens !!! Ca rassure de voir qu'on n'est pas la seule face à des problèmes de vie quotidienne . Comme Christine , en scoute que je suis je laisse un morceau , en me demandant si la prochaine appréciera de ne pas avoir à farfouiller...
    Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je fais de même... mais lorsque le bout est en évidence, j'oublie de remercier la personne précédente... je n'y ai jamais songé. A partir d'aujourd'hui, ma vie va changer (sur ce point) !!!

      Supprimer
  3. Attention, la Belette et Albane déteignent sur toi Alphonsine!!

    RépondreSupprimer
  4. Voilà. C'est ça qui est génial chez toi "Alphonsine" . Rien à rajouter. Sortir de l'enfer et avec le flegme et la solennité qui caractérise ton inimitable humour, nous pondre un article sur le papier des wc publics :) -En fait pour de vrai, il y a trois-quatre "blogueuses" qui m'ont manquées pendant ma "retraite"…. Contente de te retrouver ;)-

    RépondreSupprimer
  5. Voilà une situation que nous pourrions qualifier de cocasse et que j'ai l'impression d'avoir déjà vécu. Comme c'est étrange.....
    :-)

    RépondreSupprimer
  6. Excellent !!! J'ai bien ri et me suis vue ans cette réflexion philosophique ! De manière générale, je me régale de tes textes, j'ai suivi avec angoisse vos péripéties en Croatie, sans jamais commenter jusqu'à aujourd'hui ! Merci donc pour cet endroit où l'on se sent bien.
    MarieDesAlpes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue à toi, Marie des Alpes, et merci pour ta fidélité (même cachée elle compte pour moi !) ... et @ très vite !

      Supprimer
  7. Evidemment, je souris. Allez savoir pourquoi...

    RépondreSupprimer
  8. J'ai plus que souri devant mon ordinateur ! J'ai le même vécu, et c'est vrai aussi dans les toilettes du bureau... Je laisse aussi toujours un bout qui dépasse mais je me demande parfois si le rouleau ne fait pas exprès de rouler tout seul pour masquer ce petit bout ???

    RépondreSupprimer
  9. Ah ça, c'est du post de compèt' ou je ne m'y connais pas !! Où l'inspiration ne va-t-elle pas se nicher ?
    J'ai lu un article sur le sujet en me baladant de lien en lien à partir de FB ... Attends, je cherche, ne bouge pas ... Voila (pour celles qui comprennent l'anglais, m'enfin y a des dessins alors même moi j'ai suivi) : http://currentconfig.com/2005/02/22/essential-life-lesson-1-over-is-right-under-is-wrong/ Tout sur l'art de bien installer son rouleau ...

    RépondreSupprimer
  10. http://bitsandbobs.canalblog.com/tag/papier%20hygi%C3%A9nique/p10-0.html
    Tu veux prendre la relève ;-) ???

    RépondreSupprimer
  11. Je ne pensais pas que nous étions si nombreuses à avoir ce grand moment de solitude...
    Je me demande tout de même quel est l'ingénieur machiavélique qui a mis au point de tels engins...
    Merci pour la tranche de rire en tous cas, c'est tellement ça !

    RépondreSupprimer
  12. Et oui, je prépare le marché de Noël pour l'Association de Parents d'Elèves et celui des blouses roses. J'ai stoppé pour le moment, mes recherches généalogiques. J'espère que l'été prochain, les manques d'aujourd'hui seront comblés. Je suis fièrement arrivée à trouver quelques noms de ma 11 ème génération... Waouw... Mais pas tous... Dans le nord, nous sommes français et sous l'édit de François 1 er que depuis Louis XIV. Par conséquent, il ne sera pas possible de remonter plus haut. Mais, c'est déjà ça.

    RépondreSupprimer
  13. Bien souri en lisant votre post ! je vois que nous sommes nombreuses à avoir ce problème !
    Mais, comme je ne m'assois jamais sur les toilettes publiques et le temps que je cherche ce fameux petit bout pour dérouler le papier et bien, je peux vous dire que j'ai le devant des cuisses en béton !!
    merci pour votre humour surtout après ce qui est arrivé pendant vos vacances. Bravo à la famille et bon courage pour reprendre le dessus ! bon rétablissement à votre époux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est justement à cause des cuisses que c'est pénible !
      Merci pour vos encouragements. A très bientôt !

      Supprimer
  14. En te lisant, je me pose une question existentielle : papier toilette en rouleau ou en feuille, lequel est le mieux ? (parce que des distributeurs par feuille ça existe aussi sur les aires d'autoroute et c'est une toute autre technique que celle que tu évoques, comme en témoignent les minuscules bouts de papier toilette qui jonchent le sol près du dévidoir)

    RépondreSupprimer
  15. hahahaha!!! c'est marrant, je me sens BEAUCOUP moins seule maintenant!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moins seule à cet endroit ? Que veux-tu dire, que dorénavant je t'y accompagnerai ???

      Supprimer
  16. Ton post évoquateur éveille en moi un autre problème crucial : pourquoi est-ce toujours la même personne qui sort les nouveaux rouleaux à la maison (z'ont pas de mains ?) ?!

    RépondreSupprimer
  17. Comme tu as raison d'écrire sur les vrais grands problèmes de la vie... Moi-même, j'ai un article imminent sur le sujet. Les grands esprits...

    RépondreSupprimer
  18. J'adore!!! Je connais aussi ces grands moments de solitude qui m'exaspèrent au plus haut point...... Je laisse aussi le papier apparent pour la suivante.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue à toi sur mon blog ! Et merci pour ton commentaire.
      Un truc m'étonne : si tout le monde laisse un bout apparent, pourquoi disparaît-il lorsque nous y entrons ?

      Supprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.