Des nœuds dans mon fil

lundi 17 octobre 2011

Apprendre à siffler, c'est difficile... pour l'entourage

Anselme devient fatigant : il veut apprendre à siffler, et fait des essais tout au long de la journée. Il met ses lèvres en avant, et souffle bruyamment. Exceptionnellement, un petit sifflement sort de ses lèvres, plus généralement, c’est comme un gros soupir qui s’exhale de sa bouche.
Hier, nous étions en voiture, et le petit Anselme a repris ses tentatives avec une nouvelle ardeur… sauf que ses frères et sœurs ont été un peu lassés de ses expirations sans cesse renouvelées.
- Anselme, arrête de soupirer.
- Je ne soupire pas, j’apprends à siffler.
- Tu fais le même bruit qu’une bicyclette qui vient de crever. Ecoute « Pfffffff…. »
- S’il crevait le pneu d’une bicyclette à chaque fois qu’il soupire, tu imagines le tas de vélos qu’il y aurait dans la cour ?
- Et la tête de papa qui devrait réparer tous les pneus ?
- Il nous ruinerait en rustines.
- Anselme, arrête, nous n’avons plus de rustine.


1 commentaire:

  1. Je ne sais plus à quel age j'ai appris à siffler, mais je me souviens que j'agaçais mes parents...

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.