Des nœuds dans mon fil

lundi 3 octobre 2011

La danse du moustique

S’il y a un animal que le mari d’Alphonsine abhorre entre tous, c’est bien le moustique.


J’avoue que je ne comprends pas bien cette haine tenace : Chez nous, il n’y a pas de moustique, pas un… sauf quand mon mari est absent. Ils viennent alors m’envahir lâchement. Mais ils fuient dès que mon mari rentre à la maison.

Et alors, ce sont des nuits terribles. Brutalement, je suis tirée du sommeil parce que mon mari commence la danse du moustique. La chorégraphie de ce ballet est précise : un soliste, Monsieur Alphonse, le corps du ballet : une cohorte de moustiques.

Le soliste tend la main gauche dans un grand dégagement pour appuyer sur le bouton de lumière. Il bondit hors de son lit et saute en battant un entrechat impeccable. Il se retourne en une demi-pirouette, et se penche pour saisir son chausson. Il se relève avec souplesse, commence alors un staccato des plus éblouissants : il tape sur les murs, sur la couette, sur le plafond, sur la table de nuit, partout où il croit voir une ombre de moustique. Alphonsine se blottit sous la couette, tant pour se protéger que pour cacher son sourire, voire son rire qui serait ici mal venu !

Les moustiques, de leur côté, montent, plongent, reviennent, repartent, frôlent le soliste sans jamais l’atteindre. Parfois, Monsieur Alphonse fait une pause, un arrêt brutal, pour reprendre de plus belle, avec une nouvelle ardeur et un nouveau dynamisme. La danse prend fin à la salle de bain, le danseur remue le contenu des tiroirs pour mettre la main sur l’anti-moustique qui lui permettra de se reposer de ses exploits nocturnes.

Alors, mais alors seulement, Alphonsine peut retourner dans ses rêves. Elle s’interdit de rêver de danse, elle la vit toutes les nuits !



3 commentaires:

  1. Tu es trop drôle Alphonsine.... Monsieur Libellule, lui, préfère ronfler et se laisser piquer.

    RépondreSupprimer
  2. Ben moi j'utilise mon anti-moustik préféré : le sang tout frais des enfants (j'ouvre la porte de leurs chambres quoi et pfft ils y vont direct...)
    Quoi mauvaise mère ???
    Je me suis quand même traitée de sang pas frais hein !

    RépondreSupprimer
  3. Et en ce moment, je ne sais pas pourquoi, il y a une recrudescence de ces bestioles !
    Ma technique ? Inspection de la chambre AVANT de me coucher ! Et j'écrase sans scrupules sur les murs, façon trophées !
    En cas de survivant qui me réveille en pleine nuit, c'est la bombe, direct !
    Un danseur dans (ou sur !) mon lit ?... hum... pas sûre que je garderai mon sérieux !

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.