Des nœuds dans mon fil

vendredi 8 juillet 2011

Mieux vaut un mauvais raccommodage qu’un beau trou !

Qui se lance à corps perdu et avec joie dans le raccommodage ? Qui ???? Il y a un manque certain d’enthousiasme dans les réponses !

Je connais une femme très organisée qui avait réglé le problème à sa façon : elle posait dans un panier les vêtements à raccommoder, et elle s’en débarrassait par classement vertical lorsque ses enfants étaient trop grands et que les vêtements ne leur allaient plus. C’est une technique…

J’ai connu une autre femme très organisée qui ne raccommodait jamais rien, et jetait immédiatement le vêtement déchiré. C’est une technique qui ressemble étrangement à la première, avec le désordre en moins.

J’avoue n’avoir jamais pu adopter l’une ou l’autre technique. Mais j’avoue également ne pas être une bête de raccommodage. Mon procédé est tout simple : Je pose le linge embarrassant dans un joli panier réservé à cet effet. J’entends déjà les mauvaises langues me dire : « C’est bien la technique n°1 ». Mais la ressemblance s’arrête là. Lorsque je vois que le panier s’apprête à déborder, je m’interdis tout travail de couture intéressant jusqu’à ce que le panier soit vide. Il faut être sévère avec soi-même !!!

Je commence à séparer les lainages du reste. Les accrocs aux pulls pourront être raccommodés dans le jardin ou en faisant réciter un enfant. Puis je fais des piles en fonction des couleurs des vêtements, ceci pour éviter de devoir changer le fil de la machine à chaque vêtement. J’empoigne avec courage le premier pantalon : accroc au genou. Idem pour le deuxième, le troisième… puis vient la série des chemises : les garçons s’agrippent par la chemise, tirent fort, et le bouton s’arrache avec un bout de tissus. Il faut découdre, raccommoder puis recoudre. Même pas la peine d’en redemander… elles viennent toutes seules !

Et les ourlets ! Petite, une de mes filles déchirait tous ses ourlets dans les 5 minutes après avoir enfilé sa robe ou sa jupe. Je les refaisais patiemment, à la main (c’est plus joli) puis j’ai choisi le point de chausson, un peu plus solide (de fait, l’ourlet tenait 30 minutes), et enfin, après une âpre lutte inégale, j’ai abandonné, et piqué l’ourlet à la machine.

En réalité, nombre de fois, j’ai attrapé un vêtement, je l’ai ausculté sous toutes ses faces, et ne voyant rien, je l’ai replié pour le ranger. Pourtant il était bel et bien à ravauder, mais je n’avais rien vu ! Ou alors, il convenait de reprendre la ceinture ou de faire un ourlet, et j’avais oublié de mettre les épingles. Mais le panier était vide, je pouvais me lancer dans la confection d’un vêtement neuf ! C’était bien le but à conquérir, non ?

4 commentaires:

  1. J'avais une amie qui emportait son sac à racommoder dans la voiture, ainsi sur les longs trajets, elle était occupée et ravie de ne pas perdre de temps! En ce qui me concerne, je n'ai eu que peu de reprisage à faire, le temps de s'y mettre, mon fils avait pris 3cm et le vêtement devenu trop petit!(10cm par an, ça pousse trop vite!)ou alors c'était vraiment trop abimé et je renonçais, il partait "en loques" à l'école et faisait attention pendant 8 jours...

    RépondreSupprimer
  2. solution n°1 pour moi, sans honte et sans hésiter !!!!!

    RépondreSupprimer
  3. J'avous que je suis la technique 1.... et me résoud à la 2 lorsque je fais le tri dudit panier!

    En fait, j'avais très peu de racomodage à faire avec les filles, mais mon garçon me le fait payer en double! Je crois que je vais d,ailleurs lui mettre des genouillères avant qu'il étrenne de nouveaux pantalons...

    RépondreSupprimer
  4. Ici, nous avons connu la "malédiction du genou gauche" : mes deux fils jouaient souvent accroupis en appui sur le genou gauche qui s'usait terriblement vite. La solution a été rapidement trouvée : le Quick collé au fer. Ils détestaient ça. Encore aujourd'hui (22 et 18 ans) quand je dois réparer qqchose, ils me disent toujours "et tu mets pas un Quick, hein ?"...

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.